Avertir le modérateur

16/12/2009

Ca vient ce réchauffement climatique ?

maisons sous la neige.jpgLe problème des z’écolos c’est que non seulement ils ne sont pas très malins mais qu’en plus ils sont carrément nuls en géo. L’idée qu’il puisse faire plus que frais à Copenhague en décembre n’a apparemment pas effleuré ce qui leur sert d’esprit quand il s’est agi de choisir la date et le lieu de la Green Pride du réchauffement climatique. Résultat on s’y gèle grave en ce moment et ça met tout le monde de mauvaise humeur.

A commencer par les Chinois et les Américains qui risquent d’annoncer prochainement que, dans ces conditions climatiques, ils ne sont pas disposés à prendre des engagements fermes et définitifs concernant leurs consommations nationales de mazout ou de charbon.

Last but not least, il n’est pas sur que Barack Obama accepte de se faire photographier aux côtés de Ségolène Royal, pressé qu’il sera sans doute de ne pas traîner plus que nécessaire dans les courants d’air glacials de l’hiver scandinave.

 

brice lalonde.jpg« Restons Correct ! » n’a pas pour vocation d’abreuver ses amis les « Verts » de conseils mais, pour la prochaine fois et s’il doit y avoir une prochaine fois, nous leur recommandons « chaudement » de se réunir plutôt à Saint Briac sur Mer, charmante station balnéaire de la région de Saint Malo qui, dixit l’Office Local du Tourisme, doit au Gulf Stream de jouir d’un microclimat particulièrement doux.

Outre le fait qu’un tel choix ne pourrait que favoriser le business de la (vraie) galette-saucisse équitable, ça devrait aussi leur éviter les lazzis ironiques sur le mode : alors, ce réchauffement climatique, ça vient ?

Il est curieux que personne n’y ait semble-t-il songé alors que Brice Lalonde, qui fut le maire de Saint Briac avant de diriger la délégation française à Copenhague, connaît particulièrement bien les lieux et, à notre connaissance, y réside toujours.

 

grève RER.jpgCeci dit il n’y a pas que les participants à la Green Pride danoise qui s’impatientent à ce propos. Il ya aussi Josette et Marcel qui, depuis une semaine, se caillent les miches matin et soir sur les quais du RER A grâce à une poignée de conducteurs écolos-responsables de la RATP qui ont décidé d’apporter leur contribution aux économies d’énergie en se mettant en grève…

13/12/2009

Manque plus que les nains de jardin

surfers.jpgMalgré une baisse de la température extérieure aussi subite que paradoxale, ça chauffe toujours à Copenhague, ce weekend en tous cas.

Des black blocs à José Bové en passant par la coordination des surfeurs en colère, tout ce que la planète compte de sommités scientifiques a défilé dans les rues de la capitale danoise au son d’un seul et même slogan : Justice pour le Climat !

Renseignement pris, la justice en question consisterait à traduire devant un tribunal populaire international les fauteurs de réchauffement que sont les puissances d’argent, le grand capital, les traders blindés de bonus surtaxés ou non, les éleveurs de bœufs et ces consommateurs compulsifs et irresponsables de (vraie) galette-saucisse que sont Josette et Marcel. L’accusation serait collectivement exercée par le GIEC, la Climate Research Unit de l’Université d’East Anglia et autres institutions injustement mises en cause par « Restons Correct ! » et la mafia des blogs stipendiés par les trusts pétroliers, à propos de la prétendue affaire du Climategate.

 

flnj.jpgA défaut d’être utile à quoi que ce soit, ces manifestations ont au moins l’immense mérite de nous distraire des soucis occasionnés par l’état de santé de Johnny ou la prise d’otages juste grève des conducteurs du RER A.

Pour autant nous sommes surpris que la cause de la Libération des Nains de Jardin n’ait pas été mise en avant à cette importante occasion, qu’elle ait même été totalement occultée.

Défendue depuis des années par le FLNJ, pour Front de Libération des Nains de Jardin, ses zélateurs peuvent pourtant être considérés comme d’indiscutables pionniers de l’écologie politique.

Ils protestent de fait contre la réclusion criminelle et forcée à laquelle sont astreintes ces pimpantes figurines emblématiques de l’urbanisme pavillonnaire et suburbain, dans les jardinets, même pas bios pur la plupart, de gros beaufs qui, vu leurs gueules, doivent certainement voter Sarko.

Ils militent sans relâche pour que le peuple des nains horticoles soit massivement relâché dans son milieu naturel : la forêt. Un peu comme d’autres écologistes militent pour que les ours slovènes retrouvent leur ancestral milieu pyrénéen…

 

nains de jardin.jpgY’aurait-il deux poids deux mesures à Copenhague ou ce regrettable oubli provient-il du fait qua Nicolas Hulot et Yann Arthus-Bertrand n’aient pas encore eu l’heur de consacrer une grande émission, sur TF1 et en prime time, à la juste cause de la Libération des Nains de Jardin ?

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu