Avertir le modérateur

30/03/2010

Devine où c'est qu'on dine ?

michelle_obama_best.jpgLe bon ton franchouillard veut qu’on critique les USA. Qu’on les critique et surtout qu’on ne perde pas une occasion de dire ou d’écrire tout le mal qu’on en pense. Faut dire aussi que les sujets ne manquent pas : leurs hotdogs ne sont que de pâles contrefaçons de notre (vraie) galette-saucisse nationale, leurs pinards sentent le bouchon et, quoi qu’elles fassent, leurs first ladies sont toujours aussi mal sapées que peu gracieuses.

En plus, chacun le sait, ils parlent à peine français, leurs universités sont nulles, leurs ingénieurs ne savent pas compter, leurs avocats bredouillent et leurs médecins sont tous des charlatans.

A se demander à la manière du Montesquieu des Lettres Persanes : Comment peut-on être Américain ?

 

staline.jpgLes lecteurs assidus de ce blog s’en doutent : « Restons Correct ! » n’a pas la réponse à cette question cruciale. D’abord parce que nous ne consommons que très occasionnellement des hotdogs, ensuite parce que si nous l’avions nous ferions devin, pas blogueur sur 20Minutes.fr ce qui, même en déclarant nos revenus au fisc, serait beaucoup plus lucratif et pas forcément plus prenant.

Cette cécité n’est cependant que relative. Nous avons quand même une petite idée sur les raisons de l’antiaméricanisme tricolore. Ca date surement du bon vieux temps de la « guerre froide » et notamment de la disparition tragique et prématurée du Grand Staline.

Depuis ce triste évènement toute une partie de l’opinion française et non la moindre se sent orpheline et en veut à mort aux ricains de s’être continuellement choisi pour président des valets éhontés du grand capital façon Kennedy, Nixon, Clinton, Bush ou Obama…

 

obama sarkozy.jpgC’est dire que, quand on est un Président de la République Française en berne dans les sondages, faut pas espérer regagner des points en allant se faire une bouffe à la Maison Blanche chez Barack et sa dame.

Déjà qu’on risque de mal bouffer, on risque en plus de se faire traiter de caniche de Bush d’Obama par le premier Villepin venu.

Si on veut être réélu en 2012 et sans être outrageusement snob, faut quand même faire preuve d’un minimum de discernement dans le choix de ses commensaux d’un soir…

09/10/2009

Le Père Nobel fond les plombs

médaille.jpg« A pleurer de rire » vient d’écrire sur Facebook et à propos de la désignation d’Obama comme lauréat du Prix Nobel de la Paix 2009, un fidèle lecteur de « Restons Correct ! » qui se reconnaîtra. La formule est lapidaire et sans doute un peu excessive, elle n’est pas pour autant dénué de fondement.

Jusqu’à preuve du contraire, un Nobel est en principe destiné à récompenser, plutôt généreusement du reste, une ou plusieurs personnalités - ou une institution - qui ont œuvré de façon particulièrement remarquable aux progrès de leur « discipline ».

Nul ne peut évidemment taxer le quarante-quatrième président des Etats-Unis d’intentions bellicistes mais, récompenser par avance ce qu’il n’a pas encore accompli est pour le moins surprenant ou en tout cas éloigné de l’esprit de ce célèbre Prix.

C’est un peu comme si en littérature les jurés du Nobel confondaient leur prix avec un quelconque prix littéraire destiné à récompenser un roman.

A ceci près qu’en l’occurrence, l’auteur n’aurait pas encore vraiment commencé le manuscrit. Un peu comme si ce  blog s’était vu décerner le Prix Nobel de wouaib-littérature avant d’avoir bouffé sa première (vraie) galette-saucisse.

 

michelle obama.jpgDe tous les Nobel, celui de la Paix est sans aucun doute le plus « politique ». Compte tenu du sujet c’est inévitable. Mais là, force est de constater que le jury, atteint sans doute d’une forme particulièrement aigue de yes-we-can-mania, a fait fort.

Ils auraient tout aussi bien pu créer un Nobel de l’élégance potagère pour consoler la first lady de son échec olympique. Elle, au moins, a déjà planté des choux. Nul ne peut le nier.

Josette et Marcel aurait mieux compris, comme ils comprendraient mieux que son présidentiel époux décline la distinction et prie le jury de se trouver un autre lauréat.

 

pere_noel_oh.jpgLe Père Nobel n’est sans doute pas une ordure, reste à savoir s’il a encore toute sa tête sous son bonnet.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu