Avertir le modérateur

19/08/2009

Un paradis d'perdu

lanceur-drapeau.jpgAu hit-parade des paradis et de mémoire de contribuable, la Suisse c’était le « top ». Des montagnes pas trop hautes, des lacs pas trop profonds, le tout bien vert et bien propre. Comme on dit dans le canton de Vaud : c’était bonard.

En plus on y trouvait l’un des meilleurs systèmes bancaires du monde connu : des établissements surs, discrets, accueillants et pas xénophobes pour un sou helvétique. Tout pour séduire le contribuable opprimé, légitimement soucieux de protéger un patrimoine durement acquis de la rapacité sans fin de son administration fiscale domestique.

Mieux : il était même possible d’y établir sa résidence principale à condition d’y séjourner six mois et un jour par an ce qui, en dépit d’un climat parfois mitigé, n’est quand même pas trop dur même si, Johnny et Laetitia vous le confirmeront, Gstaad c’est pas tous les jours Las Vegas…

 

UBS.jpgHélas, trois fois hélas, la carte postale vient de se prendre un sacré coup dans la tronche. Tout porte à croire que désormais la Confédération c’est plus fondue, fendant et chocolat mais c’est balance, délation et compagnie. La faute aux ricains comme d’habitude : comme Obama a besoin de 1000 milliards de dollars pour financer sa réforme de la sécu il a envoyé sa flotte de porte-avions nucléaires sur le lac Léman pour obliger les banquiers du cru, l’UBS en tête, à lui refiler la liste de leurs clients.

Du coup c’est Alerte à Malibu, Panique à Palm Beach, Ouragan sur Wall Street. A chaque instant le FBI s’attend à découvrir un cadavre encore chaud dans le vestiaire d’un pool house privé au mur duquel un malheureux aura tracé, avec son sang et d’un doigt tremblant, l’inscription fatidique : UBS m’a tuer !

 

st malo jersey.jpgPire encore : la psychose serait en train de gagner Saint Malo ! Josette et Marcel qui avaient mis confiants et en prévision de leurs vieux jours, quelques tunes sur un compte ouvert à l’Union des Banques Suisses sont franchement inquiets. D’ici à ce que Sarko envoie le GIGN à Genève pour récupérer les économies de ces honnêtes marchands de (vraie) galette-saucisse, vous imaginez la cata !

« Restons Correct ! » n’a pas pour vocation de faire conseiller financier ni pour habitude d’inciter le contribuable malouin à l’évasion fiscale délictueuse. Pour autant, si nous étions à la place de ce sympathique couple de fidèles lecteurs, nous irions voir du côté de Jersey et Guernesey, ces riantes îles anglo-normandes que la Providence des taxpayers a judicieusement placé à quelques encablures à peine du Grand Bé…

 

Message personnel à Monsieur le Contrôleur des Impôts de Saint Malo : foutez la paix à Josette et Marcel, c’est pour rire, on déconne…

18/08/2009

Etats de Droite

scout.jpgAujourd’hui « Restons Correct ! »  vous la joue sérieux. Pas de reportage bidon sur le burqaland de la rue de Passy, ni de conseils foireux pour draguer la modémiste à la Grande Motte. Pas d’allusions salaces sur fond de (vraie) galette-saucisse non plus. Du reste Josette et Marcel sont en RTT, vu que dimanche ils bossaient plus pour gagner plus chez Ikéa

En plus nous ne voudrions pas nous faire virer par monsieur 20Minutes.fr, notre (jusqu’à présent) très indulgent hébergeur, sous prétexte qu’on lui titrerait  son audience vers le bas. Déjà qu’on s’est fait successivement dégager de chez les scouts de Notre Dame d’Auteuil et de l’UMP versaillaise pour cause de mauvais esprit, on a beau être un peu nœud-nœud on a quand même fini par comprendre la leçon… On va donc vous causer sérieusement politique, mieux même : politologie.

 

segolene-royal.jpgPour ceux qui ne l’auraient pas encore compris nous sommes plutôt de droite. D’accord c’est mal mais est-ce vraiment de notre faute ? Une enfance malheureuse, des lectures malsaines, des fréquentations douteuses et voilà c’est parti : un beau matin on se met à écrire gôche au lieu de gauche sur son blog et à ironiser lourdement sur les déclarations de madame Royal ou sur les éditos du Monde Diplomatique.

Message personnel à nos lecteurs de gôche gauche : ne vous déconnectez pas tout de suite et pour si peu, vous allez peut être apprendre des trucs…

 

villiers.jpgDe fait, le sujet du jour c’est nos amis de l’UMP et la succession d’OPA plus ou moins amicales qu’ils lancent sur tout ce qui bouge encore à droite en dehors d’eux. La dernière en date vient, on le sait, de viser le MPF de notre ami Philippe de Villiers, alias l’agité du bocage vendéen. Le moins que l’on puisse dire à la lecture des réactions des lecteurs à l’excellent papier de 20Minutes.fr sur le sujet (mais non on fayotte pas !), c’est qu’à gôche gauche on a carrément du mal à comprendre le film, faute des sous-titres sans doute. Sous-titrer, c’est précisément l’objectif de cette note.

Vous voyez bien chers lecteurs de gôche gauche que vous avez bien fait de ne pas vous déconnecter tout de suite…

 

remond.jpgCe qu’il faut comprendre c’est qu’à droite, contrairement au « camp d’en face », on trouve très peu d’agrégés de l’université et beaucoup de gros bourges incultes et de financier véreux qui se moquent de l’idéologie comme de leur première carte d’électeur. Résultat : il a fallu la finesse analytique du regretté René Rémond pour produire une typologie des « familles de pensées » ou plutôt des sensibilités de la droite française.

Dans son fameux ouvrage les droites en France, il distingue ainsi sur la base d’une intéressante analogie historique la sensibilité bonapartiste autoritaire façon De Gaulle, la sensibilité orléaniste plus ou moins libérale genre Giscard et la sensibilité légitimiste franchement réac style Villiers.

 

aaron1.jpgPour parfois fortes et contradictoires qu’elles puissent être, l’histoire récente de la politique nationale nous apprend que ces sensibilités peuvent parfaitement cohabiter au sein d’une même formation si ce n’est dans l’inconscient d’un même électeur. Si Josette n’était pas en RTT elle vous dirait sans doute qu’elle est pour l’abolition des 35 heures, le maintient de l’ordre aux abords du marché de Saint Briac et la reconduite à la frontière des meufs en burqa et de leurs colifichets islamiques. Maurras, Max Gallo et Raymond Aron dans la même bibliothèque de chez Ikéa, ça le fait très bien chez Josette et Marcel.

 

Alain-Madelin.jpgC’est ce qu’a parfaitement compris Sarko qui, même s’il n’est pas le premier, est loin d’être le dernier de la classe politique. Sans doute orléaniste au départ, il a su rallier les gros bataillons bonapartistes pour se faire élire. Désormais et en vue de 2012, il drague fort du côté des légitimistes. Son tour de droite sera ainsi bouclé, merci René Rémond !

Reste le cas de ces indécrottables idéologues libéraux qui n’ont pas ralliés l’UMP en 2002 derrière Madelin. Mais compte tenu de la légèreté de leur poids électoral, ils peuvent attendre encore un peu…

 

Un dernier message personnel pour finir à l’attention de nos amis libéraux encore « indépendants » : on finira bien par les avoir, « Restons Correct ! » est toujours avec vous…

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu