Avertir le modérateur

11/07/2009

Beaufitude touristique, the French way

bidochon_02B.jpgLa maison Expedia, bien connue des internautes vadrouilleurs, a judicieusement choisi la veille du grand rush estival pour publier un grand sondage sur l’image internationale des Français en vacances. Les résultats sont accablants : pour la troisième année consécutive nos concitoyens sont jugés les pires touristes de la planète. Deux raisons à cette consternante confirmation : Josette et Marcel ne causent pas les langues et radinent grave sur les pourliches laissés aux indigènes.

banque suisse.jpg« Restons Correct ! » n’a pas pour vocation de contester les conclusions d’une enquête commanditée par l’un des voyagistes les plus en vue du wouaib ; pour autant il nous paraît nécessaire d’en atténuer quelque peu la brutalité. Les langues d’abord : on voit bien que la plupart des sondés n’ont jamais assisté à un cours d’anglais ou d’espagnol dispensé dans un établissement français d’enseignement public, laïc et obligatoire. Déjà qu’à leur sortie c’est tout juste si les élèves sont capables de s’exprimer convenablement en français alors les langues étrangères… Et puis de toutes manières on s’en tape : pour être compris à l’étranger y’a qu’à partir dans le sud de la Belgique ou l’ouest de la Suisse, éventuellement même à Monaco ou au Luxembourg pour les amateurs de tourisme fiscal.

pochevide.JPGLes pourboires ensuite : ils sont mignons chez Expedia, ils s’imaginent qu’après avoir payé leurs impôts, leurs taxes et leur souscription au grand emprunt national, ils restent des tunes à nos concitoyens en goguette pour graisser la patte à la serveuse de la pizzeria Cosa Nostra sur Mulberry street ou pour arracher un vague sourire au bagagiste coincé du Grand Hôtel de la Longue Marche, avenue du Grand Timonier, à Shanghai. Devraient déjà s’estimer heureux qu’on s’arrête dans leurs improbables gourbis plutôt que d’aller se répandre en pleurnicheries dans les sondages de monsieur Expedia. Sans compter qu’à peine rentré, va falloir commencer à rembourser le crédit revolving à 17,92 % (hors assurances) souscrit chez Cofidis pour financer l’escapade, sans parler de la hausse inéluctable de la prochaine facture EDF...

sushi.jpgL’autre grand enseignement de ce sondage est que ce sont une nouvelle fois les Japonais qui occupent la première marche du podium voyageur. Tu m’étonnes : a-t-on déjà vu un groupe de touristes nippons quitter son car climatisé sans être étroitement encadré par un accompagnateur maîtrisant les idiomes autochtones, sans avoir été longuement briefé par le chef sur les us et coutumes locales en matière de pourboires ? Sans compter qu’ils ne se plaignent jamais de la bouffe eux : chacun sait en effet qu’il est beaucoup plus aisé de se procurer des sushis dans les coins les plus reculés de la planète que de la (vraie) galette-saucisse aux abords des pyramides de Gizeh ou du Machu Picchu…

therese.jpgReste que ce « déficit d’image » n’est pas exempt d’inconvénients ou de risques : il semble même que certains étrangers commencent à se laisser aller à de regrettables incivilités, genre pousser, en représailles et au fond d’un ravin espagnol et pyrénéen, une vaillante randonneuse sexagénaire et bretonne. Nul ne sait, ni ne saura sans doute jamais, combien elle a du allonger de la main à la main aux sauveteurs ibériques pour qu’ils consentent à venir la récupérer au bout de onze jours…

martine en vacances.jpgComment s’étonner pour finir que, dans un tel contexte, selon des sources concordantes et à l’instar de Martine, 90 % de nos compatriotes préfèrent prudemment passer leurs vacances en France, en Bretagne nord pour les plus avisés, plutôt que de gouter aux charmes décidément vénéneux des destinations exotiques ? Répandre aux quatre coins de l’univers connu les Lumières de la Civilisation française est une chose, faire fi du principe de précaution sécuritaire le plus élémentaire en est une autre. Sans compter qu’en ce moment au Quai d’Orsay, ils ont sans doute autre chose à foutre que d’aller panser les bobos des mimiles qui se sont faits caillasser par le petit personnel d’une auberge plus ou moins espagnole faute de s’être acquitté des pourboires syndicaux.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu