Avertir le modérateur

20/12/2009

Tout ça pour deux petits degrés...

baleine verte.jpgLes z’écolos sont verts de rage, les ayatollahs du GIEC remballent leurs fatwas, Nicolas Hulot trépigne d’indignation à la une de 20Minutes.fr.

Après deux semaines de catastrophisme médiatique et de rodomontades mondialistes, Copenhague a échoué comme une vulgaire baleine sur une plage bretonne polluée au gasoil.

« Restons Correct ! » a beau ne pas avoir pour habitude de profiter du malheur d’autrui, il serait parfaitement hypocrite de vous la jouer "larmes de crocodiles", de ne pas avouer que la nouvelle nous a tiré quelques ricanements sarcastiques.

D’autant plus que la blogosphère peut témoigner que nous les avions prévenus via quelques billets prémonitoires publiés ici ces derniers jours.

Peuvent pas dire qu'on ne les avait pas mis en garde.

 

saint malo sous la neige.jpgSans vouloir retourner sadiquement le harpon dans la plaie, force est de constater que, compte tenu du temps qu’il fait en ce moment, limiter la hausse de la température à deux malheureux degrés centigrades, ça fait un peu petit bras pour ne pas écrire carrément mesquin.

Du côté de Saint Malo où, depuis quelques jours, règne un froid à ne pas mettre un marchand de (vraie) galette-saucisse dehors, on aurait préféré que les prophètes de la verditude à la danoise aillent au moins jusqu’à dix-douze degrés, surtout en hiver.

Parce que quand même, leurs conneries de lutte contre le réchauffement climatique ça va finir par couter cher en mazout à Josette et à Marcel, sans parler de la taxe carbone qu’il va falloir payer à monsieur Borloo pour qui, paraît-il, 12 ° serait un minimum…

 

sushi au thon rouge.jpgAux dires des spécialistes, l’échec de Copenhague équivaudrait à un retour au protocole de Kyoto. C’est plutôt une bonne nouvelle parce que franchement, les sushis au thon rouge c’est quand même meilleur que les harengs marinés, fussent-ils de la Baltique…

18/12/2009

Sous le sommet la grève...

Simply-city.jpgPendant qu’à Copenhague Sarko sauve la planète à la seule force de ses petits bras musclés, pendant que Ségolène tente d’y fourguer la trottinette électrique façon Playmobil qui fait la fierté des contribuables picto-charentais, la grève continue sur le RER A.

Et, histoire de tout arranger, la vague de froid aussi.

On entend déjà d’ici les critiques sur le mode jamais content « Restons Correct ! » : toujours à chercher la p’tite bête, le charançon dans la farine à (vraie) galette-saucisse, à voir le bol de cidre à moitié vide plutôt qu’à moitié plein. Et puis en plus, à Pleurtuit, le RER A on s’en tape vu qu’on ne sait même pas où c’est, ni même à quoi ça peut bien servir.

Sur que c'est encore un truc pour ces maudits parigots qu'on en profite même pas...

 

chabichou.jpgNous pourrions évidemment rétorquer que cette grève concerne quotidiennement un bon million d’assujettis soit environ un tiers de la population bretonne et que, d’ici à ce que le RER A soit prolongé jusqu’à Pleurtuit, Sarko aura eu largement le temps de sauver la planète et madame Royal celui de ruiner définitivement ses contribuables-électeurs.

Mais, vu que Noël approche, nous ferons preuve de mansuétude en nous en abstenant.

D’autant plus qu’il faut toujours mieux éviter d’exciter les rancœurs provinciales vu qu’on ne sait jamais ce qui peut se passer dans la tête des péquenots.

Manquerait plus qu’ils montent à la Capitale en bloquant un peu plus l’autoroute A 13 avec leurs tracteurs ou qu’ils mettent l’embargo sur le Chabichou AOC. On vous raconte pas les embouteillages du côté de Rocquencourt ni l’ambiance à Versailles au marché Notre Dame du dimanche matin.

 

article_greve_rer.jpgReste qu’il faudra quand même qu’on nous explique un jour en quoi il est légitime et utilement social pour Josette et Marcel que des millions de travailleurs, d’étudiants ou même de badauds et de touristes égarés, ayant payé leur abonnement ou leur billet, puissent être les victimes régulières de quelques centaines de conducteurs qui, même s’ils ne volent pas leur salaire, sont largement mieux payés que la moyenne des passagers qu’ils refusent de transporter tout en bénéficiant de la garantie de l’emploi.

 

La grève est un droit, son abus en fait un privilège…

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu