Avertir le modérateur

21/09/2008

Du socialisme à la papa

soc papa1.jpgChez « Restons Correct ! » on n’est pas snob : On aime bien les militants socialistes ! Quand on tracte en même temps qu’eux sur un marché on leur fait un p’tit signe amical, on se prend une pause (vraie) galette-saucisse ensemble, on se raconte la dernière vanne sur Nadine Morano... C’est sympa, c’est bon-enfant, c’est convivial à défaut d’être politiquement très constructif.

PS.jpgC’est dire si on était navrés pour eux vue la tournure que prenait le PS ces derniers temps. Pas besoin d’avoir fait Sciences Po pour le savoir : Des bouffes à 90 €  par tête dans les bistros branchés (et encore en y allant mollo sur le pinard) et de la littérature contributive en veux tu en voilà ça n’a jamais fait pas un parti militant, soudé, conquérant, ferme sur ses convictions, fier de ses valeurs, prêt à reprendre le pouvoir, à transformer la société, à défendre les services publics, à changer la vie…

socpapa3.jpgC’est donc avec soulagement pour nos camarades socialos que nous avons appris le come back aussi médiatique que salutaire de Martine Aubry en vue de prendre le leadership de leur parti favori.

Avec elle c’est sur : Fini les angoisses existentielles genre peut-on être socialiste et libéral ? ou les délires démocratico-participatifs façon tous ensembles, tous ensembles !

C’est back to the roots, bonjour les racines : Celles du socialisme à la papa, du vrai, de l’authentique, de celui qui a fait les succès passés du Front Populaire, de la Force Tranquille et de la Gauche Plurielle.

Pas du socialisme pour bobos façon Paris Plage ou pour d’jeunes en goguette à la Fête de la Musique.

Pas du socialisme BCBG pour anciennes élèves du lycée privé Notre Dame de l’Immaculée Contraception en mal de sororité.

socpapa4.jpgPas du socialisme pour amateurs qui croient que Keynes est le boy friend de Barbie.

Certes rien n’est gagné, la route est encore longue, la pente est toujours aussi raide et va pas falloir chômer question bravitude mais, avec Martine, y’a de l’espoir : Celui de voir renaître le bon vieux socialisme de papa, formé à l’ENA et affiné sur les estrades des salles polyvalentes. Celui qui va faire notre bonheur malgré nous et avec le produit de nos impôts, celui des 35 heures obligatoires pour tous, celui de la relance de la consommation populaire de TV HD made in China par le recours à l’endettement public, celui de la généralisation de l’ISF à tous les pays membres de l’Union Européenne…

socpapa6.jpgSarko n’a plus qu’à bien se tenir, Bayrou peut oublier ses projets d’OPA sur la rue de Solferino, José Bové peut réintégrer le Larzac et Nicolas Hulot Saint Lunaire (« Saint Lu » pour les initiés). Besancenot peut reprendre sa tournée des popotes totskos et les amoureux de la Liberté peuvent se préparer à émigrer : On rigole plus, socpapa7.jpgMartine est de retour et avec elle le socialisme à la papa.

02/07/2008

Socialisme & Littérature

1105546440.jpg1002112953.jpgLa droite française serait paraît-il la plus bête du monde. Peut-être est-ce vrai. A écouter certains de ses représentants, que nous ne nommerons pas par sens élémentaire de la charité, on est de fait parfois en droit de s’interroger… Par contre, s’agissant du « camp d’en face », il est désormais évident que nous avons la gauche la plus littéraire de la planète et de sa périphérie immédiate : Pas moins d’une quinzaine de contributions ont ainsi été rédigées durant leurs RTT par nos amis les socialistes en guise d’apéro à leur prochain congrès. Quoiqu’on puisse penser du PS, force est de reconnaître que ce grand parti d’opposition nationale et d’administration locale ne radine pas de la plume. Saluons d’autant plus la performance que c’est parfois bien écrit.

Même si la plupart d’entre elles soulignent en conclusion que yaka faire casquer les riches qui ne se sont pas encore expatriés, ne comptez pas sur « Restons Correct ! » pour faire du mauvais esprit en laissant entendre que cette fougue contributive est naturelle de la part d’un mouvement politique passé maître dans l’art de multiplier contributions directes et indirectes, taxes et impôts de tous acabits… De la même façon, ne comptez pas sur nous pour nous plaindre qu’aucune mention de la défense de la (vraie) galette-saucisse ne figure à notre connaissance dans l’une ou l’autre de ces contributions. Ce n’est pas le sujet. Du reste, pour être tout à fait franc, nous ne les avons quand même pas toutes lues in extenso…

Cependant nous en avons lu assez pour remarquer que deux grandes tendances se dessinaient clairement, prélude sans doute à l’important travail de « refondation intellectuelle » que nombre de contributeurs appellent de leurs vœux.

1137655979.jpg171911674.jpgSans surprise, la première est celle des consensuels idylliques façon bravitude picto-charentaise. Leur ambition est de rassembler toute la gauche, de Nathalie Kosciusko-Morizet à  Arlette Laguiller, afin de concentrer l’ensemble des énergies progressistes sur la multiplication des pains, des postes de fonctionnaires et des places de crèches en entreprise…

La seconde est beaucoup moins « rose » si vous nous permettez ce jeu de mots facile. Elle regroupe plutôt les purs, ceux qui n’ont même pas  « peur de passer pour d’affreux marxistes », ceux qui ont lu Jaurès et savent donc que « le capitalisme porte en lui la guerre comme la nuée l’orage ». Putain, ça c’est beau ! Littéraire on vous disait…

925678947.jpg312815585.jpgComme ils sont intelligents vu qu’ils ne sont pas de droite (eux au moins !), ils prédisent que, les JO de Pékin terminés, éclatera inéluctablement un conflit majeur entre le Japon et la Chine à propos de Taïwan… Ne riez pas, non seulement c’est très grave mais en plus c’est écrit en toutes lettres dans une contribution officielle !

Heureusement comme ils sont non seulement intelligents mais aussi cultivés vu qu’ils ne sont pas de droite (eux au moins !), ils ont LA solution ! Elle est novatrice et indiscutablement moderne puisque, à seule fin d’en finir une bonne fois pour toute avec le « libéralisme triomphant », ils réclament un retour à Bretton Woods façon 1944. Ils ne précisent  toutefois pas si ce come-back aussi historique que salutaire inclurait ou non un retour à la convertibilité du dollar US en or… Du fond de sa tombe ce pauvre Keynes risque non seulement de se retourner mais aussi de rester muet sur le sujet…

1170786713.jpgBref, vous l’avez compris, l’effort littéraire collectif des socialistes est indiscutable et, franchement, nous nous en réjouissons pour eux car, quand en 2012 leur candidat aura été devancé par Besancenot au premier tour de la présidentielle, le Cercle des Poètes Socialistes Disparus ne manquera ni de membres, ni de talents bucoliques ou apocalyptiques…

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu