Avertir le modérateur

04/09/2008

C'était prévisible !

Tant pis pour l’audience, c’est décidé : « Restons Correct ! » n’ira pas ajouter sa saucisse à la galette de ceux qui ricanent bêtement sur la future maternité de Rachida Dati et sur l’identité supposée du géniteur présumé. Ce n’est pas parce qu’on prône urbi et orbi la consommation de (vraie) galette-saucisse avé les doigts qu’on ne sait pas se tenir…

Pas question non plus de reprendre à notre compte les mises en gardes pourtant prophétiques de notre regretté camarade Caton l’Ancien dit le Censeur, l’auteur avec Delenda est Carthago du premier slogan politique de l’histoire, qui, dès le deuxième siècle avant notre ère, fustigeait vertement l’amollissement des mœurs occidentales, prélude inéluctable selon lui à la chute de Rome.

Ce qu’il y a de bien avec les prophètes de mauvais augures c’est que, d’une manière ou d’une autre, ils finissent toujours par avoir raison : Les barbares ont bien détruit Rome six siècles après Caton et vous verrez que Ségolène Royal  finira bien par réussir à se faire élire Présidente de la République.

Pour autant, quand on apprend par ailleurs que la fille de madame Palin, la redoutable colistière de Johnny la Frite, attend aussi un heureux événement hors mariage, on est en droit de s’interroger sur la dérive dangereusement sardanapalesque que connait aujourd’hui l’Occident. D’ici a ce que les Talibans viennent nous remettre un peu d’ordre dans tout ça il y a peut être moins longtemps à attendre que pour voir les déficits publics se résorber durablement…

Franchement, sans vouloir la jouer « on vous l’avait bien dit » ou nous parer des oripeaux de miss Cassandre, c’était prévisible !

En tous cas, on ne pourra pas dire que « Restons Correct ! » n’avait pas attiré l’attention de ses fidèles lecteurs sur les signes avant-coureurs de cette consternante série :

Radio France Bleu Armorique qui flatte en toute impunité les plus bas instincts de ses auditeurs dominicaux sous prétexte de promouvoir les « musiques du monde » ou des dirigeants socialistes qui se bourrent de fruits de mer dans les restos rochelais au lieu de bosser dans les atelier de leur université d’été, ça fait pas que désordre, ça fait aussi décadence grave !

29/08/2008

Heureusement, y'a Radio France !

1067661152.jpgEh bé voila, l’été est presque fini, la Bretagne se vide, les estivants replient bagage, les marchands de (vraie) galette-saucisse ferment leurs succursales saisonnières. Sur la grande plage déjà, plus la moindre parisienne en string pour attirer le regard égrillard du Mimile. Au camping des Flots Bleus, plus le moindre flamand rubicond en t-shirt Nique pour émoustiller les rêveries vespérales de la Marie…

Tristes Tropiques écrivait Lévi-Strauss, Triste Armorique pourrait surenchérir « Restons Correct ! ».

Mais, heureusement pour le moral des contribuables du cru, y’a Radio France Bleu Armorique et son célèbre animateur vedette Ronan Manuel, l’adulé des chaumières basses-bretonnes en panne de libido.

Avec un prénom pareil, chacun l’aura compris, on sait déjà qu’on n’a pas à faire à du Breton d’opérette mais à du vrai, du solide, de l’authentique ! Pas du Breton pour parisien ou pour midinette égarée à marée basse sur la grève de Plouer sur Rance.

Mais le prénom n’est pas tout : y’a aussi le programme ! Et en matière de programme canaille, faut l’savoir, le père Ronan passe pour un cador dans le Landernau péninsulaire.

A juste titre, jugez plutôt : Presque tous les dimanches, quel que soit le temps et après la messe, il anime sur les ondes de cette importante station régionale « Bleu Métisse », une émission entièrement vouée à la diffusion des « musiques du monde » les plus torrides.

Un cocktail puissamment aphrodisiaque de sensuelles mélopées kirghizes chaudement remixées façon house-music finistérienne, de voluptueuses mélodies malgaches réinterprétées manière Bagad de Lann Bihoué, d’entêtantes polyphonies proto-aztèques accommodées à la sauce trégoroise...

Bref, de quoi changer Yannick et Soisik des accents martiaux de la fanfare municipale de Ploumer les Ajoncs ou des rythmes surannés de l’Original Dixieland Jazz Band bigouden.

Mieux, en tous cas et de l’avis général, que la version des Filles de Camaret enregistrées en 1954 par les Chœurs de l’Armée Rouge pour leur donner l’envie de faire un petit câlin crapuleux, impromptu et dominical, comme ça, à la sauvage, entre le lit clos hérité en 63 de la grand-mère Le Painsec’h et la collection de souvenir pieux rapportés de Lourdes l’année suivante par l’oncle Héalo.

Alors chers lecteurs, quand vous payerez votre redevance audio-visuelle, sachez qu’elle ne servira pas uniquement à financer la rediffusion trimestrielle de la Grande Vadrouille sur France 3 mais aussi à produire « Bleu Métisse », la fameuse émission de Ronan Manuel sur Radio France Bleu Armorique, celle sans laquelle la sexualité armoricaine dominicale ressemblerait plus à une blague belge éculée qu’à un remake crypto-celtique du Kama Sutra…

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu