Avertir le modérateur

16/02/2010

Cochonnailles électorales

villepin-avec-un-cochon_105.jpgC’est une longue et sympathique tradition française : faire campagne à la campagne et, si possible, avec les bestioles du cru. Sans remonter jusqu’à la poule au pot si chère à Henri IV, on se souvient du goût légendaire de Chirac pour le cul des vaches et de madame Royal, tenant tendrement dans ses bras un innocent agneau nouveau-né, façon agnus dei qui tollis peccata mundi

C’est sans doute fort de ces illustres exemples que, revêtu d’une élégante tenue de circonstances, m’sieur de Villepin a choisi de taquiner le cochonnet bas-breton pour confirmer son intention de briguer la Présidence de la République dès 2012.

 

les amoureux du paté hénaff.jpgExcellent choix car non seulement chacun sait que les porcelets finistériens qui ne finissent pas dans une boîte de pâté Hénaff, terminent inéluctablement leur brève existence dans une (vraie) galette-saucisse  mais, en plus, une idée comme ça, y’a pas vraiment de risque que quelqu’un la lui pique.

D’autant plus que le bestiaire politique reste largement inexploité. C’est ainsi qu’on imagine volontiers Cécile Duflot en pintade bio, Brice Hortefeux en poulet de Bresse ou Roselyne Bachelot en poularde du Mans…

Pour les socialos c’est moins évident. A part évidement Arnaud Montebourg qui devrait faire un paon tout à fait convaincant et Benoit Hamon un âne criant de vérité…

 

paillardes.jpgIl ne reste donc plus à monsieur de Villepin qu’à se trouver un hymne de campagne. Sans vouloir nous substituer à ses conseils en com habituels, et ce d’autant moins qu’on risque de n’être même pas payé pour le faire, nous lui recommandons de puiser dans le vaste répertoire des chansons cochonnes et paillardes bien d’chez nous.

Non seulement tout le monde les connaît mais en plus, entonner la p’tite Huguette ou le Père Dupanloup en clôture d’une réunion électorale ça peut vite vous faire un buzz d’enfer, genre billet signé « Restons Correct ! »...

31/07/2009

Solitaire du Figaro et compagnie

golf_de_gascogne_mini.jpgC’est parti pour la quarantième, la quarantième édition de la Solitaire du Figaro. Cinquante deux skippers vont s’y mesurer sur des bateaux identiques au cours de ce qui est probablement la plus ancienne et la plus belle, si ce n’est la seule, des courses en solitaire et par étape. C’est parti hier de Lorient, à destination de La Corogne en Galice, et non de Messine car pêche au hareng et à la sardine ne sont pas au programme de cette première régate. Au menu par contre le toujours redoutable golfe de Gascogne avec cette longue houle d’ouest qui vient déferler de l’autre bout de l’Atlantique dans cette anfractuosité de la côte européenne. Avec aussi ses « grains » : ces coups de vents soudains qui ont vite fait de vous abattre un mât mal haubané, de vous faire dangereusement « partir au lof » le bateau qui n’aura pas affaler son spi assez vite.

 

entrainement.jpgO combien de marins, combien de capitaines qui sont partis joyeux pour des courses lointaines se sont fait peur dans ces eaux qui, pour être presque littorales, n’en sont pas moins particulièrement dures quand la météo fait des siennes ? Pour paraphraser l’André Maurois des Silences du Colonel Bramble : « la vie du concurrent de la Figaro est une vie rude et non exempte de réels dangers ». Ils le savent bien ces cinquante deux marins dont une femme, trop nombreux pour être cités, qui, pour parodier José Maria de Heredia, viennent de s’élancer comme un vol de gerfauts hors d’un chantier naval à la conquête de la gloire. « Restons Correct ! » leur souhaite bon vent à tous : que Neptune leur soit clément qu’Eole la leur joue plus Zéphyr qu’Aquilon, que la Providence des voileux les tienne éloignés des Charybde et Scylla atlantiques.

 

americas_468x312.jpgCar la voile, il faut le savoir, c’est un superbe et véritable sport. Un de ceux qui vous forge une personnalité, qui vous révèle un caractère, qui vous procure des émotions que ne connaîtront jamais ces pauvres joueurs de foot ou ces infortunés pédaleurs cyclistes. C’est technique, c’est dur, c’est surtout très beau. Tous ceux qui ont déjà été tirés de leur couchette à trois plombes du mat (GMT) pour prendre en catastrophe un ris sous le vent des Minquiers ou qui ont joué les acrobates sur le balcon avant d’un vieux « couloir lesté » en bois pour envoyer le spi de brise au commandement d’un skipper un peu coriace le savent : on ne sort jamais complètement intact de l’aventure mais toujours plus riche d’images et de souvenir, sensationnels au sens premier du terme.

Du reste, il est important de rappeler que c’est aussi le plus anciens des sports de l’ère « moderne », puisque son graal, la Coupe de l’America, fut disputée pour la première fois en 1851, soit bien avant qu’un certain Coubertin ne ressuscite les Jeux Olympiques en vue de permette à Hitler, Brejnev et Hu Jintao de faire oublier par les gogos leur conception personnelle de la démocratie libérale…

 

henaff.jpgQuestion dopage enfin, pour autant que nous le sachions, c’est clean de chez nickel : pas d’EPO de la énième génération à bord et en plus, quand on pisse, ce n’est pas dans un bocal c’est sous le vent d’un geenaker bien étarqué, une main pour se cramponner au bas-hauban le plus proche, l’autre pour se secouer la zigounette dans l’écume de l’étrave. Si vous ne l’avez jamais expérimenté vous pouvez nous croire sur parole : le pipi hauturier, ce n’est pas du pipi de gonzesse mauviette !

Evidemment tout ça peut être remis en cause du jour au lendemain par une de ces grandes lois hygiénistes dont nos parlementaires ont le secret, prohibant la prise de (vraie) galette-saucisse par les marins malouins, de pâté Hénaff par les autres.

 

Pour terminer ce billet tous en chœur sur un air de Renaud : c’est pas l’homme qui prend la mer, c’est la mer qui prend l’homme

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu