Avertir le modérateur

14/07/2009

Bastille Day à Manhattan

b day poster.jpgCa se passe à Manhattan sur la soixantième, entre Lexington et 5th Avenue et ça s’appelle le Bastille Day. Le propos est clair, l’objectif est ambitieux : à l’occasion de la fête nationale, il ne s’agit ni plus ni moins que d’inviter les New Yorkais à enjoy three blocks of the sights, sounds, and flavors of French culture at the annual Bastille Day celebration, where New Yorkers are invited to be French for a day. Un peu sur le modèle de la Saint Patrick quand les naturels de Manhattan sont invités à se mettre minables à la Guiness et au Jameson, sauf que là c’est Ricard qui sponsorise l’inévitable concours de pétanque. C’est en tous cas ce qu’on peut lire sur le site officiel de l’antenne locale de l’Alliance Française.

garden party.jpgAvouons le d’emblée : « Restons Correct ! » n’a malheureusement pas pu assister à cet événement majeur de la vie culturelle de la Grosse Pomme. Nous avons préféré rester à Paris dans l’espoir, une nouvelle fois déçu du reste, d’être invité à trinquer avec Nadine Morano et Enrico Macias à la garden party élyséenne. C’est donc par pur souci d’informer malgré tout nos fidèles lecteurs sur tous les événements culturels qui touchent de près ou de loin notre beau pays, même les plus craignos, que nous nous sommes documentés sur le Bastille Day.

french cancan.jpgZ’ont pas du être déçus les Ricains du coin car cette année, question French culture, c’était French cancan et compagnie ! De quoi donner aux chauffeurs de taxi portoricains l’envie de s’initier sans attendre aux subtilités de la langue de Molière et de Michel Audiard. Oubliées les contorsions de West Side Story, bonjour les prouesses féminines de la chorégraphie classique bien d’chez nous. Côté bouffe par contre c’était moins réussi : pas le moindre stand pour se taper une (vraie) galette-saucisse, juste un marchand de crêpes façon touristes, genre de celles qu’on se fait fourguer à la Grande Crêperie du Triskel et du Gwenn Ha Du réunis, à Camaret dans le 2-9, sur le port.

burqa2.jpgReste que, pour perfectible qu’elle soit, l’initiative n’en reste pas moins louable. La critique est d’autant mieux comprise qu’elle s’accompagne de propositions constructives, c’est bien connu. C’est dans cet esprit positif et avec pour objectif d’être encore plus représentatif de cette culture nationale que le monde entier admire, que nous recommandons aux organisateurs de l’édition 2010 d’inviter Orelsan à venir interpréter Sale Pute, son tube planétaire, sur la soixantième d’une part, à prévoir un spectacle de girls en burqa d’autre part, juste pour changer des sempiternelles réformées de la revue du Moulin Rouge...

13/07/2009

Francofolies : on peut plus rien dire

 

franco folies.jpgLa Rochelle c’est chouette. Moins que Saint Malo question (vraie) galette-saucisse, mais chouette quand même. C’est surtout universellement connu pour ses festivals estivaux : celui de l’humour politique involontaire qui se tient tous les ans fin août lors de l’université d’été du PS, les Francofolies qui se tiennent en ce moment.

Orelsan.jpgOr la chouette rencontre annuelle entre toujours chouettes vieux tromblons de la variété et déjà très chouettes jeunes pousses plus ou moins prometteuses de la chansonnette est gravement troublée par l’annonce de la déprogrammation d’Orelsan, le rappeur dont vous n’aviez peut-être jamais entendu parler avant de lire ce billet. En cause : sale pute, son clip controversé qu’on peut visionner gratos sur You Tube après avoir désactiver le contrôle parental. Franchement, si vous le faites, vous conviendrez sans doute qu’il ne s’agit probablement pas d’une œuvre impérissable, à moins bien sur d’estimer que : on verra comment tu suces quand j’t’aurai déboîté la mâchoire soit l’alpha et l’oméga de la littérature chansonnière d’expression française.

segolene-royal-au-zenith.jpgLà ou ça se corse, comme aurait dit le regretté Tino Rossi, c’est que la décision aurait été prise au plus haut niveau régional, lequel haut niveau aurait menacé les organisateurs des Francofolies de les priver de subventions si « l’artiste » en question se produisait sur la scène rochelaise. Ce n’est pas nous qui le disons, c’est Jean-Louis Foulquier, fondateur du festival, qui pointe explicitement du doigt Gogolène Royal, la toujours très inspirée présidente de la région Poitou-Charentes. On ne prête qu’aux riches ; c’est vrai qu’elle ne manque que rarement une occasion de se couvrir de ridicule au nom de la défense et de l’illustration du politiquement correct universel et obligatoire.

Censure.jpg« Restons Correct ! » n’étant subventionné ni par la CIA, ni par le Mossad, ni par le MEDEF, ni par le lobby des semenciers pourvoyeurs d’OGM, ni même par la région Poitou-Charentes, vous pensez bien qu’on ne va pas se gêner pour écrire ce qu’on en pense : d’abord que la Liberté d’expression est un bien trop précieux pour laisser une quelconque élue locale la brimer directement ou indirectement, fut-elle en berne dans les sondages. Ensuite pour noter que cette affaire prouve, une nouvelle fois s’il en était besoin, que quand la sphère publique se mêle, à coups de subventions ou non, d’expression culturelle, c’est comme en matière d’économie : à plus ou moins brève échéance, le résultat est toujours navrant, médiocre et consternant de conformisme.

didier bourdon.jpgPour autant et par souci d’apaisement médiatique, nous pensons utile de proposer aux gentils organisateurs de ce chouette festival d’inviter Didier Bourdon à se produire en lieus et places du sulfureux Orelsan. Certes, on peut plus rien dire, son célèbre clip n’est pas récent- récent, mais le réentendre pourrait sans doute calmer les esprits et, qui sait, faire utilement réfléchir festivaliers et élus locaux…

Pour voir ou revoir ce clip, y'a quà cliquer franchement sur le lien :

DIDIER BOURDON / ON PEUT PLUS RIEN DIRE

 

 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu