Avertir le modérateur

28/12/2009

Bien choisir ses cadeaux de Noël

CATCH ATTAK.jpgQuand vos mômes ont passé l’âge d’écrire au Père Noël, choisir leurs cadeaux devient tout sauf anodin. Fini le bon temps où il suffisait de recopier pour eux le catalogue de monsieur Toys’R’Us. Faut se gratter les méninges si on ne veut pas retrouver illico ses cadeaux en vente sur EBay, rubrique mes vieux me prennent pour un(e) demeuré(e).

La difficulté est bien sur d’arbitrer entre le ludique et l’utile, l’éducatif et le fun. Le risque est de traumatiser les chères têtes blondes qui s’attendaient à trouver Catch Attack 2010 au pied du sapin et repartent avec la version « à colorier » du dernier Marie NDiaye.

De quoi, reconnaissons le, vous attirer quelques foudres puériles ou, au moins, générer un solide ressentiment juvénile à votre encontre. Faut dire aussi qu’essayer de faire lire du Marie NDiaye à des ados normaux, ça frise quand même la maltraitance psychologique.

Chez « Restons Correct ! », au risque d’être taxés de démission parentale, ça fait longtemps que nous y avons renoncé pour nous contenter de quelques billets qu’ils peuvent convertir à leur gré en (vraie) galette-saucisse ou tout autre produit à rouler…

 

jeu du petit chimiste.jpgReste évidemment le cas particulier du d’jeune qui manifeste un intérêt précoce pour les sciences expérimentales en général, pour la chimie en particulier. La tentation d’encourager sa vocation scientifique en lui offrant une panoplie de Petit Chimiste est alors d’autant plus grande que le fabricant garantit l’absence de dangerosité.

Franchement, principe de précaution blogosphérique oblige, nous vous conseillons fortement de résister à la tentation, même si la perspective de compter un futur p’tit Nobel de Chimie dans sa descendance est évidemment aussi forte que compréhensible et gratifiante.

De récents évènements montrent qu’on est jamais trop prudent surtout si, au lieu de disserter à la récré avec les autres boutonneux de son âge sur les exploits de tel ou tel foutbaleur, le gamin s’évertue à les convertir à l’islam salafiste.

C’est clairement un coup à le retrouver quelques années plus tard enfermé dans les chiottes d’un Boeing des Delta Airlines, occupé à fabriquer un dérivé de la nitroglycérine dont vous n’aviez jamais entendu causer auparavant.

 

rolex-reposrt.jpgA tout prendre et votre ego parental dut-il en souffrir, offrez lui plutôt un « beau » livre avec des belles images de Rolex. On ne sait jamais, on a vu des vocations de Président de la République se révéler pour moins que ça…

13/11/2009

Le cave se rebiffe !

le cave se rebiffe.jpgDécidément les fans d’Audiard sont à la fête. Après Eric Raoult et Les Cons ça Ose Tout, c’est Charles Pasqua, dit « Charlot la Balance », qui nous sort son remake perso du Cave se Rebiffe.

C’est toute une époque qui renaît : celle des truands corses émigrés à Pigalle tapant le carton pendant que leurs gagneuses épongeaient les michetons en goguette, celle de Jo le Trembleur qui vous fabriquait de la « boisson d’hommes », de la vraie, avec quelques kilos de patates et beaucoup de sciure de bois, celle de Raoul qui vous éparpillait le malfaisant aux quatre coins de Paris façon puzzle…

Nostalgique « Restons Correct ! » ? Un peu c’est sur, ne serait-ce que parce que l’ambiance Audiard c’est comme la (vraie) galette-saucisse : ça fleure bon l’Identité Nationale et la « vraie » littérature, celle d’avant les jérémiades gnangnans, bien écrites mais gnangnans, façon Marie Ndiaye. Genre de celles qui vous valent un Goncourt, une interview dans les « Inrocks » et, pluie de cerises sur le gâteau médiatique, l’attention des meilleurs blogs de 20Minutes.fr …

 

touchez pas au grisbi.jpgNostalgique aussi de cette époque où le mot d’ordre en politique c’était Touchez pas au Grisbi ! Celle des valises de biffetons transfrontaliers, des enveloppes africaines, des comptes en Suisse du temps qu’à Genève ou à Zurich les banquiers savaient encore tenir leur langue.

Du coup, comme par hasard, les partis politiques ne manquaient pas de militants pour distribuer des tracts sur les marchés ni pour recouvrir nuitamment les affiches électorales de leurs adversaires, le pot de colle dans une main, le manche de pioche dans l’autre.

Ca au moins ce n’était pas du débat de gonzesses mauviettes. Les mots avaient un sens, l’engagement politique aussi : celui de la tune distribuée de la main à la main aux « camarades » ou aux « compagnons » comme on disait chez les gaullistes du temps de Pasqua.

 

cyberrsistant2il.gifTout ça est (hélas ?) bien fini. Le politiquement correct (« politiquement » c’est vraiment le cas de l’écrire…) est passé par là. On a voulu « moraliser » la politique comme un vulgaire marché financier et, comme il fallait s’y attendre, ça ne ressemble plus à grand-chose..

Désormais c’est de chez eux et bien au chaud devant leur ordinateur que Josette et Marcel font cyber-militants sur Twitter, sur Facebook, sur les forums dits de « discussion », sur les fils de commentaires des sites de presse.

En dehors du fait que leur prose est souvent affligeante et en dit parfois plus long qu’un long rapport de l’Inspection Académique sur la maîtrise qu’ils ont de la grammaire et de l’orthographe de leurs langue maternelle, force est de constater que ça le fait pas vraiment, question mobilisation électorale notamment.

 

On peut probablement en vouloir à Pasqua pour plein de choses mais, dans ces conditions, certainement pas de se rebiffer…

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu