Avertir le modérateur

30/05/2012

Tout le monde il est gentil

 

concertation sociale,jean-marc aurault,les bisounoursPas de doute : question rapports avec les partenaires sociaux c’est bien le Changement, avec un grand C évidemment. Plus question d’engueulades en privé avec les désormais sacro-saints « corps intermédiaires » ni de rodomontades devant les caméras à peine sorti de Matignon. On l’a bien vu hier au 20 heures de TF1 : le bon tonton Ayrault les a gentiment (presque) tous reçus dans ses nouveaux bureaux. Il était accompagné pour ce faire de la belle Marie-Sol Touraine (c’est quoi ce prénom à la con ?) et du gentil Michel Sapin. Soucieux de ne pas perdre une occasion de passer à la télé, le sémillant et gentil Arnaud Montebourg s’était invité à la teuf. On n’a certes pas bien compris en quoi cette rafale d’entretiens concertatifs pouvait contribuer au redressement de quoi que ce soit mais c’est pas grave : l’important c’est que, pendant qu’il faisait de la figuration aux côtés de tonton Jean-Marc, il ne racontait pas de conneries…

concertation sociale,jean-marc aurault,les bisounoursToujours est-il que, question com, c’est carrément réussi : Jean-Claude Mailly n’était presque pas décoiffé à la sortie et Bernard Thibault n’a presque pas grogné. Même la méchante Laurence Parisot s’est presque fendue d’une risette devant les caméras. « Gaudeamus igitur ! » comme on le chantait jadis dans les beuveries estudiantines ; l’heure n’est plus à l’affrontement social, à la division des Français les uns contre les autres. Pour un peu on se serait cru à la sortie d’une projection privée des Bisounours. Normal quand on sait qu’aucune question « qui fâche » n’a réellement était abordée et, surtout, que personne n’a eu l’outrecuidance de se demander à quoi servaient les « partenaires » sociaux ? Si des fois les salariés et les entreprises n’étaient pas capables de négocier les rémunérations, le temps et les conditions de travail directement, tous seuls comme des grands, sans grande loi, sans ministres, sans organisations « représentatives » ?… C’est heureux car si on commence à entrouvrir la porte de la Liberté contractuelle, ça tourne généralement vite au grand n’importe quoi pour ne pas écrire à l’anarchie…

concertation sociale,jean-marc aurault,les bisounoursSans vouloir préjuger des conclusions de la Grande Concertation Sociale ainsi engagée, on peut toutefois penser que, même consensuels et gentiment concertés de partout, un p’tit coup de pouce au SMIC, un p’tit aménagement des conditions de départ à la retraite des vieilles travailleuses et des vieux travailleurs ou une p’tite augmentation des subventions allouées aux p’tits producteurs de (vraie) galette-saucisse, ça risque d’être un p’tit peu insuffisant pour assouvir le grand désir de Changement (toujours avec un grand C) de Josette et de Marcel. Le « compte » risque même de ne pas y « être »comme on dit dans les réunions syndicales des usines en voie de délocalisation. Peu importe après tout : l’essentiel c’est que le peuple de gôche ne s’aperçoive pas avant les législatives que consensus et concertation peuvent aussi rimer avec compromis.

Réjouissez vous en attendant et rigolez si vous voulez : vous en avez d’autant plus le droit que, d’une manière ou d’une autre et in fine, c’est vous qu’allez payer…

19/05/2010

La Caritude

aubry.jpgOn peut penser ce qu’on veut des socialos mais force est de reconnaître que, question remue méninges, brainstorming et compagnie, ça mollit pas vraiment. Depuis que la Rougette de Lille a remis son petit monde au taf, ça foisonne sec du concept novateur et des propositions concrètes pour sauver la retraite à 60 ans et, plus généralement, ce qui reste des acquis sociaux des travailleuses et des travailleurs.

« Restons Correct ! » ne s’en plaindra pas. Nous nous félicitons même de ce regain de créativité qui ne peut que contribuer à relancer le débat public, à ramener Josette et Marcel aux urnes et, qui sait, à redonner un peu de saveur à notre (vraie) galette-saucisse électorale qui avait quand même tendance ces derniers temps à s’affadir dangereusement.

 

martine_04.jpgFini donc l’ordre juste, exit l’Etat providence et la « bravitude », place désormais à la « caritude », comprenez la société du « care », celle qui se préoccupe avant tout de soigner les bobos des bobos et, plus largement, ceux de tous les contribuables-citoyens.

Plus question de travailler plus pour gagner plus et encore moins de travailler plus longtemps pour ne pas crever de faim sur ses vieux jours. Il s’agit désormais de prendre soin de nous, des vieux comme des mômes, et pour ça il y a l’Etat et ses services publics servis par des cohortes de fonctionnaires toujours plus nombreux, toujours mieux payés et enfin reconnus pour l’irremplaçable rôle qu’ils jouent dans la préservation des liens sociaux qui lient indissolublement les bonnes gens aux pourvoyeurs des largesses collectives.

 

Bisounours.jpgEvidemment ça ca coûter bonbon et comme les Bisounours sont rincés vu qu’ils n’ont pas échappé à la crise, va falloir trouver des sous pour financer tout ça sans se faire dégrader sur le front des troupes par les agences de notation financière, sans encourir les foudres de madame Merkel ou celles du FMI de monsieur Strauss-Kahn.

En fait ce n’est pas un problème : on fera payer les riches comme d’hab’ et on taxera les revenus financiers à donf , juste pour dissuader le populo d’épargner en prévision de lendemains qui, la croissance enfin revenue, ne peuvent que chanter.

Evidemment, il n’est pas précisé à partir de combien on est supposé être riche, ni par quel miracle la croissance reviendrait…

En attendant, si on a encore deux sous de bon sens sur son livret A, on a clairement intérêt à aller planquer fissa ses tunes ailleurs, ne serait-ce que par application du principe de précaution économique et fiscal le plus élémentaire…

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu