Avertir le modérateur

05/01/2010

Jospin au Panthéon ?

lcr.jpgCe qu’il y a de chouette avec les vieux trotskystes c’est qu’ils sont inoxydables. Peu importe qu’ils soient en retraite à l’île de Ré ou candidats socialistes aux régionales dans l’Essonne, rien ne peut les atteindre. Ni le poids des ans ni celui de la médisance partisane.

Mieux, les difficultés semblent les requinquer comme une (vraie) galette-saucisse vous remet le Marcel d’aplomb et la Josette en forme un matin d’hiver sur le marché de Pleurtuit.

C’est ça le bénéfice des années de militantisme obscur passées à vendre « Rouge » à la sortie des usines ou à se colleter avec les militants du PC : ça vous forge le caractère politique, et pas qu’un peu.

C’est évidemment une bonne nouvelle en ces temps où le pays se perd en états d’âme sur son identité nationale.

 

peche à la crevette.jpgC’est donc avec plaisir sinon avec enthousiasme, que « Restons Correct ! » salue le double comeback médiatique des camarades Dray Julien et surtout Jospin Lionel. Car, si on savait que le premier était bien décidé à régler ses comptes avec ceux de ses petits camarades qui auraient pris quelques libertés avec la présomption de son innocence horlogère, on n’imaginait plus difficilement que tonton Lionel abandonne une nouvelle fois la pêche à la crevette sur les plages de l’île de Ré pour nous refaire le coup du si j’ai perdu en 2002 c’est parce que mes adversaires ont gagné.

Franchement, ça c’est de la pensée politique de haut vol, digne des enseignements du père Trotski ou des impérissables maximes de monsieur de la Palice.

 

jospin-mouchoir.1172445412.jpgL’autre bonne nouvelle c’est que s’il s’avère impossible de transférer les restes d’Albert Camus au Panthéon pour cause de veto familial, on pourra toujours, le moment venu et souhaitons le le plus tard possible, se rabattre sur les cendres de cette autre grande figure de l’intelligentsia française que fut Lionel Jospin…

25/07/2009

Saint Julien, vierge et martyr

julien dray.jpgCe n’est sans doute pas un scoop : Julien Dray ne fait pas partie des amis de « Restons Correct ! ». Vérification faite, il n’est même pas dans la liste de nos amis de chez Facebook. La raison de cette absence est simple : on veut bien faire des efforts pour ne pas être snob mais pas au point de copiner avec le petit poussah socialo du 9-1. C’est au dessus de nos forces et la politique n’a en fait pas grand-chose à faire avec cette antipathie : c’est une question d’épiderme, d’atomes crochus, de « nez »… Certaines odeurs sont probablement trop fortes pour la délicatesse de nos narines. Dans la rubrique « gauchos de banlieue » bien lourdingues nos pourrions, éventuellement, partager une (vraie) galette-saucisse avec Mélenchon, avec Julien Dray c’est no way, pas question.

 

Saintjulien l'hospitalier.jpgReste que le délit de schlingue ne figure pas au répertoire de ceux passibles des foudres de la justice pénale, pas plus que celui de sale gueule. C’est pourquoi nous ne pouvons ni nous joindre au lynchage médiatique dont est victime Julien Dray, ni nous en réjouir. Dans un Etat de droit la présomption d’innocence est non seulement une règle, c’est aussi une garantie pour la Liberté de chaque citoyen. Que Médiapart, qui se drape par ailleurs si volontiers dans les pans virginaux de la moralité médiatique, se croit permis de faire un "coup" en révélant telle ou telle pièce du dossier avant que la justice n’ait avancé sur l’affaire est inacceptable. C’est probablement aussi le signe que l’audience du site d’information d’Edwy Plénel est moins brillante qu’annoncée. Il se peut que Julien Dray soit moins vertueux que Julien l’Hospitalier son saint patron (chasseur, parricide repenti et martyr des premiers temps du christianisme pour ceux que cela intéresse) tant qu’il n’aura pas été condamné pour les faits dont il est suspecté, s’il est condamné un jour, il est innocent.

 

Saint_Julien_le_Pauvre_02.jpgReste aussi que la Saint Julien c’est pour bientôt : pour le 2 août précisément. A cette occasion, vous avez parfaitement le droit d’aller bruler un cierge ou de prier dans les formes qui vous conviennent pour que la justice « passe », pour qu’elle fasse sa fête à Julien Dray  ou pour qu’elle l’innocente. Dans ce  cas nous recommandons vivement à nos lecteurs de faire leurs dévotions en l’église Saint Julien Le Pauvre, au numéro 1 de la rue éponyme à Paris dans le cinquième arrondissement, métro Saint Michel pour ceux qui ne seraient pas familiers du quartier latin.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu