Avertir le modérateur

06/10/2010

Sauver le soldat Kerviel ?

kerviel.jpgChez « Restons Correct ! » nous ne sommes ni snobs ni sectaires. Ce n’est donc pas parce que Jérôme Kerviel est originaire d’une région de Bretagne où la (vraie) galette-saucisse est inconnue au bataillon gastronomique, que nous ne hurlons pas avec la meute blogosphérique qu’il faut absolument "sauver le soldat Kerviel".

On peut évidemment estimer que la condamnation prononcée en première instance est excessive. On peut aussi espérer que la Cour d’Appel l’atténuera. Reste que, d’après ce que nous savons du dossier, le soldat Kerviel s’est rendu coupable de délits sanctionnés par la loi et qui méritent par conséquent une condamnation.

Dura lex sed lex et, comme chacun sait, nul n’est censé ignorer la loi. Il aurait du le savoir car, même s’il n’est pas issu de l’une de nos très grandes et très prestigieuses école, Jérôme Kerviel n’est à l’évidence ni un analphabète ni un demeuré.

 

logo-de-la-societe-generale.jpgPrétendre qu’il ne serait qu’une victime est sans doute populaire, c’est aussi populiste car, jusqu’à preuve du contraire et sans préjuger du verdict du procès en appel, les victimes sont les actionnaires, grands ou petits, de la Société Générale. Pas lui.

On va d’autant moins les plaindre que nous n’en faisons pas partie, n’ayant par bonheur pas eu la mauvaise idée de placer nos maigres économies en actions d’une entreprise apparemment incapable de surveiller convenablement les agissements de son petit personnel.

Reste que n’en déplaise aux contempteurs du capitalisme, cette affaire n’est pas un remake du pot de terre contre le pot de fer, ni la preuve que la justice est aux ordres de l’hydre financière honnie. C’est juste une affaire très ordinaire d’abus de confiance présumé qui ne doit sa médiatisation qu'à l'importance des sommes "perdues".

 

S’il y a une morale à en tirer ce n’est donc pas qu’il faut sauver le soldat Kerviel, c’est juste qu’avant de placer ses sous dans une entreprise, il est préférable de réfléchir un peu….

17/06/2010

Le crépuscule des héros

stakhanov4.jpgC’est de plus en plus dur d’être un héros. Fini le bon temps où même les plus humbles d’entre eux étaient encensés, adulés, fêtés par Josette, Marcel, et les blogueurs unanimes. Désormais pour eux c’est crépuscule et compagnie ; les trompettes de leurs renommées sont bouchées, résonnent comme une vuvuzela cacochyme.

Dans l’antiquité grecque les héros étaient des demi-dieux façon Hercule nettoyant au karcher les écuries ce gros dégueulasse d’Augias. Plus récemment nous les vîmes sauver la planète à la télévision ou travailler plus au bénéfice de ce système de retraites par répartition que la planète entière nous envie.

Terminé, rincé, oublié le bon temps de l’héroïsme triomphant. Stakhanov est fatigué, surtout depuis qu’il sait qu’il lui faudra aller au charbon jusqu’à  - au moins - 62 piges. Impossible d’en savoir plus sur son moral : il est injoignable, parti en RTT.

 

nicolas-sarkozy-barack-obama-2.jpgPareil en politique : Obama n’est même pas capable de stopper la marée noire et Sarko se révèle tout aussi incapable d’éradiquer la crise mondiale.

Peuvent toujours se représenter en 2012 s’ils l’osent : risquent pas de faire des scores très supérieurs à ceux des « bleus » au mondial de foot.

Apparemment y’a que Bayrou qui n’ait pas encore capté le truc, qui continue à nous la jouer héros béarnais, façon panache blanc et poule au pot, hurlant au complot politico-médiatique, s’époumonant dans son cor comme notre regretté camarade Roland en excursion du côté de Roncevaux.

Sur qu’avec des héros comme ça nous n’échapperons pas au comeback aux affaires de DSK ou de la Rougette de Lille. Rigolez pas, si ça se produit ça sera à vous de faire dans l’héroïsme ordinaire, anonyme et surtout fiscal.

 

kerviel.jpgLa nature a on le sait horreur du vide. Tandis que les héros disparaissent comme un banc de thons rouges en Méditerranée, les antihéros font tous les jours et un peu plus le buzz. Comment expliquer autrement les succès médiatiques de nos sémillants camarades Domenech Raymond et Kerviel Jérôme.

Torpiller notre illustrissime équipe nationale de foot ou tenter de ruiner son banquier d’employeur en se prenant les pieds dans son tapis spéculatif, c’est ça qui, désormais, plait au populo, qui vous amène direct à la une du 20 heures de TF1, de 20 Minutes.fr ou de "Restons Correct !".

C’est comme la (vraie) galette-saucisse : ça a beau être lourd, gras, indigeste et aussi bourré de cholestérol qu’un futur vainqueur du Tour de France d’EPO, ça marche tous les jours un peu mieux.

Y’a pas à dire : l’époque est décidément formidable…

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu