Avertir le modérateur

30/12/2009

Exporter la Liberté

EPR.jpgOutre ces fleurons du modèle français que sont la taxe carbone, l’EPR, les avions de chasse Rafale, les 35 heures et la (vraie) galette-saucisse, y’a aussi la Démocratie Libérale qui s’exporte de plus en plus mal.

C’est probablement ce qu’il faut déduire de l’échec du sommet de Copenhague et de celui du consortium EDF, Areva et consorts dans sa tentative d’équiper en centrales nucléaires l’émirat d’Abu Dhabi d’une part, des récents évènements de Téhéran et de l’exécution par les Chinois d’un présumé trafiquant de drogue britannique d’autre part.

Sans vouloir casser l’ambiance festive de cette fin d’année ni rompre la sacrosainte trêve des confiseurs, « Restons Correct ! » a le devoir d’annoncer à ses lecteurs que la décennie qui débute la semaine prochaine risque d’être tout sauf reluisante, question diffusion planétaire de la Démocratie et des Droits de l’Homme notamment.

Pour être clair nous pensons même que, d’origine humaine ou non, le réchauffement climatique a toute les chances d’être relégué au rang de question subsidiaire, tout juste bonne à faire jaser les z’écolos et même pas suffisante pour départager les ex-æquos.

 

-statue-liberte.jpgForce est de fait de constater que des pans entiers de l’humanité, à commencer par la Chine communiste et l’essentiel du monde musulman, demeurent majoritairement imperméables à ces concepts typiquement occidentaux que sont le libre-arbitre, la démocratie pluraliste et plus généralement la Liberté individuelle.

De quoi interpeller les libéraux et, plus généralement, de quoi ébranler les convictions résolument humanistes de tous ceux qui croient aux vertus de la Liberté éclairant le Monde.

Car l’humanisme, universel mais avant tout occidental, dont on nous rebat si souvent les oreilles, n’est en définitive rien d’autre que la conséquence parfois lointaine du postulat de Protagoras, penseur « présocratique », copain de Périclès et contradicteur de cette vieille barbe de Platon qui fut, semble-il, le premier à affirmer que l’être humain est la mesure de toute chose.

De cette assertion fondatrice de l’individualisme occidental découlent aussi bien le cogito ergo sum de tonton Descartes que la morale kantienne et, surtout, l’idée qui s’est développée à partir du siècle des Lumières selon laquelle la Liberté individuelle, à commencer par celle de penser et de s’exprimer, est une condition sine qua non du progrès du genre humain.

 

ahmadinejad et hu jintao.jpgReste évidemment à en convaincre nos distingués camarades Hu Jintao et Ahmadinejad et ça, vu leurs tronches d’humanistes professionnels et l’intensité proverbiale de leurs préoccupations « progressistes », c’est pas gagné d’avance…

16/06/2009

Les pieds dans le tapis...

émeutes téhéran.jpg… dans le tapis persan évidemment ! C’est ce qui vient d’arriver à ceux qui croient que la démocratie libérale s’exporte aussi facilement qu’un Airbus dépourvu de sondes Pitot. Les « événements » de Téhéran nous le rappellent une nouvelle fois : les élections libres et non faussées, le respect des droits de l’opposition, la Liberté d’expression, la tolérance religieuse et philosophique, c’est comme la (vraie) galette-saucisse ou certains « petits vins de pays » : ça voyage plutôt mal.

obama.jpgamadinehedjad.jpgObama en tête, l’Occident peut bien dire tout ce qu’il voudra, ça n’empêchera pas tous les petits Amadinhedjad du monde de se maintenir au pouvoir, par tous les moyens, avec en plus l’assentiment d’une partie non négligeable de leur population.

huntington.jpgHuntington avait sans doute vu juste : les prochaines décennies seront placées sous le signe géopolitique d’un paradigme civilisationnel. Que ça ne fasse pas plaisir aux lecteurs du Monde Diplomatique ou de Télérama est une chose, la réalité en est une autre. Faut-il s’en réjouir ? Certainement pas ! Amadinehdjad conforté au pouvoir en Iran ce n’est décidément pas une bonne nouvelle. Pour personne à commencer pour les Iraniens qui n’en sont sans doute pas tous conscients.

La question n’est pas de savoir si le choc des civilisations se produira ou non, ni si c’est une bonne ou une mauvaise « chose » : il est en train de se produire et la seule chose que nous puissions espérer est qu’il ne sera ni trop violent ni trop meurtrier.

churchill.jpgAu risque d’être traité de sales fachos, il est sans doute utile de rappeler que, jusque à preuve du contraire, le système occidental est le moins mauvais de tous. Pour paraphraser Winston Churchill, la démocratie libérale est certainement le pire des systèmes politiques à l’exception de tous les autres. S’il nous fallait une raison pour soutenir Israël contre les menées génocidaires de certains de ses voisins, la voilà !

N’oublions pas pour autant que l’Occident n’a pas accouché sans peine ni violence de la démocratie et qu’il n’y a pas si longtemps la moitié de l’Europe gémissait encore sous le joug communiste.

N’oublions pas non plus que jusqu’ici la Liberté a toujours fini par triompher des totalitarismes, souvent malheureusement au prix de beaucoup de sang versé…

Alors oublions les beaux discours et préparons nous au pire en espérant qu’il ne se produira pas. Si vis pacem para bellum

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu