Avertir le modérateur

11/03/2010

Halde là !

longuet.jpgRassurez-vous « Restons Correct ! » ne va pas profiter des déclarations de Gérard Longuet à propos de la nomination de Malek Boutih à la tête de la Halde pour emboucher les trompettes de la correction républicaine ni pour entonner l’air des lampions discriminatoires.

D’abord parce que d’autres l’ont fait mieux que nous ne saurions le faire, ensuite parce que seuls ceux qui n’ont jamais rencontré ce brave monsieur Longuet peuvent s’étonner de sa maladresse.

Clos ou non, l’incident est par contre l’occasion de se pencher sur le cas de cette agence gouvernementale dont le rôle et l’intérêt sont en fait loin d’être clairs, à nos yeux de profanes des arcanes juridico-politiques en tous cas.

 

martine-halde.jpgComme son acronyme l’indique, la Halde est une « Haute Autorité » - on voit tout de suite que c’est pas rien - qui lutte contre les discriminations. Tout le monde peut donc la saisir, vous, nous, Josette si elle tombe enceinte, Marcel si en tant qu’amateur de (vraie) galette-saucisse malouine il est exclu de l’Association des Amateurs d’Andouille de Vire, même la petite Martine pour protester contre ses notes à l’école. Et quand la délation mollit, on fait de la pub à la télé pour inciter le discriminé à se manifester.

Faut ce qui faut quand même. Imaginez un peu la tronche des pourfendeurs de l’inégalité et des zélateurs de la correction politique obligatoire si personne ne leur écrivait, on finirait par en déduire qu’ils ne servent, sinon à rien, du moins pas à grand-chose.

 

siège halde.jpgCar la Halde c’est quand même 12 millions d’euros de budget annuel dont 2 claqués en loyer pour héberger professionnellement moins de 90 personnes en plein centre de Paris.

Normal : il serait hautement discriminatoire d’installer une institution d’une telle importance et d’un tel renom télévisuel dans quelques improbable banlieue plus ou moins bien famée ou, pire, de l’exiler au fin fond d’une obscure province…

15/11/2009

La Royal Attitude

meme-desirsdavenir.jpgLes temps sont durs pour tout le monde, y compris pour Ségolène Royal. Depuis que Pierre Bergé ne paye plus les liftings de desirsdavenir.org, son célèbre site internet, c’est pas vraiment la misère mais elle serait, dit-on, un peu gênée côté portemonnaie.

Ajoutez à cela le coût de la campagne pour les régionales et vous comprendrez pourquoi, du côté de chez Ségo, la tendance est plutôt au radinisme qu’à la prodigalité compulsive. C’est ce que vient d’apprendre ce pauvre Vincent Peillon à ses dépens.

Il avait organisé une petite réunion amicale avec quelques d’jeunes qui « montent » en politique comme Marielle de Sarnez ou Robert Hue, quand il apprit que Ségolène entendait non seulement y taper l’incruste médiatique mais aussi s’inviter à bouffer.

Un peu ému de voir sa p’tite teuf transformée en barnum préélectoral et pas certain d’avoir prévu assez question buffet campagnard, il a publiquement fait part de son étonnement ce qui lui a valu une cinglante réplique de la mamie du Poitou sur le thème : je suis ici chez moi !

 

louis 14.jpgFranchement, ça nous a fait de la peine car chez « Restons Correct ! » on l’aime bien le p’tit Vincent. Comme on n’est pas de gôche et qu’on a du quitter l’école très tôt pour aller gagner notre (vraie) galette-saucisse dans, comble d’ignominie, le secteur privé et marchand, on ne comprend pas forcément tout ce qu’il raconte mais on l’aime bien quand même. C’est un garçon calme, posé, propre sur lui, plutôt bien élevé et sans doute cultivé.

Mais son problème c’est que son truc à lui c’est la Philo et pas l’Histoire. C’est sans doute pourquoi il n’a pas tout de suite capté que, conformément à l’un de ces usages monarchiques constitutifs de notre Identité Nationale, le souverain était partout chez lui.

Ca s’appelle la Royal Attitude et nul sujet petit ou grand, puissant ou misérable, député européen ou contribuable ordinaire ne peut s’y dérober.

Si Ségolène nous honore d’une visite domiciliaire il faut non seulement lui ouvrir grand la porte mais aussi éviter de mégoter sur les « nourritures terrestres ».

 

bar-mitzvah-.jpgL’Amicale des Anciens Combattants de Pleurtuit qui organise prochainement son banquet annuel et Josette et Marcel qui ont prévu de fêter dignement la bar mitzvah  de leur petit dernier sont prévenus : z’ont intérêt à prévoir large question tortore car Ségolène Royal peut s’y pointer à l’improviste. Surtout s’ils ont prévu de mettre la vidéo de l’évènement en ligne sur Facebook ou sur un blog de chez  20Minutes.fr un peu en vogue.

Il serait tout à fait déplacé de lui refuser l’entrée sous le fallacieux prétexte qu’il ne faut pas prendre un banquet d’anciens combattants ou une bar mitzvah pour une antenne des Restos du Cœur ou qu’on n’a pas besoin de « chèque contraception ».

Ce serait non seulement déroger à l’usage et à la tradition millénaire de solidarité envers les moins favorisés mais aussi commettre une discrimination suffisamment odieuse et flagrante pour être signalée dare-dare à la HALDE.

 

dinde-t10868.jpgCar en vérité si chacun est libre de penser ce qu’il veut de madame Royal, nul n’est autorisé à discriminer les dindes, surtout juste avant Noël…

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu