Avertir le modérateur

12/11/2009

Les cons ça ose tout...

raoult.jpgL’interview donnée en août par Marie Ndiaye aux « Inrocks » serait sans doute passée à peu près aussi inaperçue que ce que publie d’ordinaire ce titre phare de la bobofitude si Eric Raoult, l’inoxydable député du 9-3, n’avait pas jugé intelligent de saisir le Ministre de la Culture à son propos. Il l’a fait via une question dans laquelle il suggère l’instauration d’un « devoir de réserve » pour les écrivains labellisés par la maison Goncourt.

C’est évidemment idiot et pas seulement parce que chez Femina, Renaudot et Interallié on n’a que modérément goûté cette discrimination littéraire.

En fait, ça fait irrésistiblement penser à l’immortelle maxime d’Audiard : les cons ça ose tout, c’est même à ça qu’on les reconnaît…

Chez Gallimard par contre on se frotte les mains, tant il est vrai qu’il n’y a rien de tel qu’une bonne p’tite polémique pour faire exploser les ventes. Un auteur controversé, c’est toujours un éditeur heureux… Ainsi va le monde des lettres en général et le book-business en particulier.

 

marie ndiaye.jpgEn plus, il semble bien que Marie Ndiaye soit une femme de lettres talentueuse. Tout le monde le dit et il y a des signes qui ne trompent pas. Ainsi, depuis qu’elle a eu le Goncourt, Trois Femmes Puissantes trône dans la bibliothèque de Josette et de Marcel aux côtés du dernier Amélie Nothomb. C’est tout dire.

Du coup, grâce à Eric Raoult, nos sympathiques amis font désormais figure d’avant-gardistes culturels dans le Landernau malouin. Déjà qu’à Pleurtuit ils passaient pour des rebelles à force de recommander « Restons Correct ! » à leurs voisins…

En fait, s’ils n’étaient pas aussi accros à la (vraie) galette-saucisse, il ya belle lurette qu’ils auraient suivi Marie Ndiaye dans son cruel exil berlinois… En attendant il est de plus en plus question  qu’ils prennent le maquis dans le bocage armoricain.

 

f mitterrand.jpgEn attendant aussi, Frédéric Mitterrand, qui est en général plus osé qu’il n’est con, a peut-être eu le mot de la fin en déclarant :

Les écrivains qui reçoivent le prix Goncourt ont le droit de dire ce qu’ils veulent, Eric Raoult, en tant que citoyen et que parlementaire a le droit de dire ce qu’il pense.

Une façon de ne pas trancher en renvoyant parties et polémistes dos à dos affirmeront surement les contempteurs de l’immortel auteur de La Mauvaise Vie. Une façon surtout de rappeler que la Liberté d’expression s’applique à tous et n’est négociable par personne.

 

Que le ministère de la Culture serve au moins à le rappeler est finalement assez rassurant…

15/10/2009

Pas fier d'être Français

jean_sarkozy.jpgIl ne sera pas dit qu’aucun blog n’a eu les cojones de prendre la défense de Sarko junior dans la polémique dont il est l’objet à propos de sa probable et prochaine élection à la présidence de l’Etablissement Public d’Aménagement de la Défense.

C’est donc « Restons Correct ! » qui s’y colle, qui endosse une nouvelle fois le costume du « vilain pas beau », de l’empêcheur de vociférer en rond et de hurler en chœur avec les loups.

On va encore se faire des (né)potes chez les lecteurs de 20Minutes.fr et d’ailleurs mais tant pis, on assume. Même si nous ne connaissons pas personnellement l’intéressé (que l’on dit par ailleurs plutôt brillant), même si nous n’avons voté pour son père que par défaut, sans illusions ni états d’âme.

 

gilbert mitterrand.jpgSi nous le faisons c’est d’abord parce que nous sommes profondément attachés à la démocratie représentative : celle qui permet aux citoyens du canton de Neuilly-Sud d’élire qui bon leur semble pour les représenter au Conseil Général du 9-2 comme elle a permis à Josette et à Marcel d’élire l’excellent Michel Penhoët au Conseil Général du 3-5. Pour imparfait que soit parfois ce régime politique il demeure sans doute, comme l’affirmait Winston Churchill, le pire à l’exception de tous les autres.

Démocratiquement élu, Jean Sarkozy est aussi légitime que le sont d’autres « fils de » : Gilbert Mitterrand actuel maire de Libourne et ci-devant député socialiste de  Gironde ente 1981 et 1993, Louis Giscard d’Estaing député-maire de Chamalières dans le 6-3.

Rien de sérieux ne s’oppose donc à ce que ses pairs nomment Jean Sarkozy au conseil d’administration de l’EPAD, et rien ne s’oppose à ce que les administrateurs de cet établissement ne l’élisent Président.

 

LYNCHAGE.jpgSi nous le faisons c’est aussi par profond dégoût pour cet esprit haineux qui, sur fond d’égalitarisme plus ou moins avoué et d’éloge d’une hypothétique et improbable méritocratie « républicaine », anime tous ceux qui verraient volontiers les "riches" en général et les habitants de Neuilly en particulier pendus « à la lanterne » des lynchages populaciers.

On a beau ne pas être snob et accepter de partager une (vraie) galette-saucisse avec tout le monde ou presque, il y a des principes sur lesquels nous ne sommes pas prêts à transiger. Il y a dans ce pays des gens et des voix de plus en plus fortes qui, « d’affaire Frédéric Mitterrand » en « affaire Sarko junior », ne nous rendent franchement pas fiers d’être Français.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu