Avertir le modérateur

27/06/2012

Good morning Kaboul !

 

eva joly,afghanistan,galette saucisseBonne nouvelle ! Grâce à l’ampleur de son récent succès électoral, Eva Joly a décroché un CDD de deux ans, renouvelable en plus, pour aller éradiquer la corruption en Afghanistan. Elle s’y met dès la semaine prochaine et c’est l’ONU qui paye. Chez « Restons Correct ! » on est content pour elle. Pendant qu’elle ira expliquer à nos amis les Talibans que la corruption c’est mal, elle ne se ridiculisera pas à la télé. De là à penser que le père Hollande ou ses fidèles alliés les Verts ont manœuvré en coulisses pour que soit elle qui ait le taf, il y a un pas que, faute de preuves, nous ne franchirons pas. Toujours est-il qu’il serait juste de féliciter les Nations Unies pour cette heureuse initiative en faveur de l’emploi des seniors. On disait le « machin onusien » à bout de souffle, incapable de sauver la planète, inapte à empêcher les Syriens - ou toute autre peuplade plus ou moins bien décolonisée - de s’étriper entre eux, c’était faire trop peu de cas de son utilité, sociale notamment…

eva joly,afghanistan,galette saucisseC’est donc maintenant au tour des Afghans de se marrer et ça aussi c’est une bonne nouvelle car, il faut le savoir, la vie n’est pas toujours rose dans la banlieue de Kaboul ou aux confins de la Kapisa. Les distractions sont rares. Ce n’est pas tous les jours qu’ils peuvent lapider une meuf ou tabasser un revendeur de (vraie) galette-saucisse 100% pur porc. En plus, avec le retrait annoncé des troupes françaises, ça va devenir de plus en plus difficile de distraire les mômes en faisant sauter un véhicule blindé à l’heure de la sortie des écoles. Maintenant, avec Eva et ses lunettes en train de leur expliquer doctement que « tout l’enjeu est de créer des îlots d’intégrité » car sans cela « il n’y a pas d’avenir démocratique », ça va enfin rigoler dans les chaumières talibanes et les raffineries d’opium. Si ça se trouve ça va même contribuer à améliorer l’ambiance, à dégonfler les pulsions guerrières dans les djebels du coin. Comme quoi, sous leurs airs farouches et leurs turbans crasseux, les moudjahidines du cru sont d’abord de grands enfants. Juste un peu mal élevés...

eva joly,afghanistan,galette saucisseMaintenant, si nous avons un conseil à leur donner, c’est de ne surtout pas prendre mémère en otage ! D’abord parce quelle ronfle la nuit et que, comme souvent les vieilles, elle est très difficile question tortore. Pas question de la nourrir au lait de chamelle caillé ou au kebab frites qui ne soit pas certifié bio. Faudra faire dans le saumon, les harengs fumés et l’omelette norvégienne, ce qui n’est pas toujours facile à trouver dans les vallées pachtounes. Mais surtout c’est parce que question rançon ça risque de ne pas le faire du tout. Avant de trouver quelqu’un prêt à aligner les tunes pour la récupérer il aura coulé beaucoup d’eau sous les ponts de Kandahar qui n’ont pas encore été dynamités. Faudra même peut être que ce soit eux qui raquent pour qu’on les en débarrasse, comme à la déchetterie du coin agréée tri sélectif. Maintenant les mecs et comme on dit : c’est vous qui voyez…

Reste une question importante à régler avant qu’Eva ne prenne son envol : comment dit-on en Afghan « faut pas pousser mémé dans les pavots parce qu’elle sait pas nager » ?

04/06/2012

Législatives : conseil aux candidats

 

coiffeurs,salon de coiffure,eva joly,valérie trierweilerLe sympathique garçon coiffeur auquel je confie régulièrement le soin de me couper les tifs (comme d’habitude, les oreilles bien dégagées, merci…) est formel : François Hollande se teint les cheveux et, d’après lui, c’est pas beau. Déjà qu’il a des boutons plein la gueule et qu’il se déplume plus que Sarko… C’est ce qu’on appelle un avis d’expert, de ceux qu’il est toujours intéressant de recueillir et de prendre en compte si on a quelques ambitions politiques. On a de fait trop tendance à l’oublier : les coiffeurs, qu’ils soient pour hommes, pour dames ou pour les toutous ont ceci en commun avec les patrons de bistrot et les vendeurs de (vraie) galette-saucisse d’être des vecteurs essentiels de formation de l’opinion publique. Surtout les coiffeurs ! C’est bien normal quand on pense à la position dans laquelle ils exercent leur art : rien d’étonnant à ce qu’ils aient un accès privilégié à l’oreille de leur clientèle. C’est sur que, question proximité auditive, ils ont un net avantage sur les diseuses de bonne aventure, les vendeurs d’assurances-vie à domicile ou les moniteurs d’aquagym. Sans parler évidemment des cireurs de chaussures.

coiffeurs,salon de coiffure,eva joly,valérie trierweilerFaut-il en déduire pour autant que shampouinage et frisottage sont les deux seules mamelles du débat politique et de la propagande électorale ? Sans doute pas. Pour autant il ne faut pas nier qu’en politique comme en recherche d’emploi le look, la présentation si vous préférez, ça compte quand même un peu. Si vous ne me croyez pas, pensez plutôt à ce qui est arrivé à cette pauvre Eva Joly qui, faute de s’être trouvé un professeur de Français compétent, un coiffeur digne de ce nom et un oculiste convenable, s’est non seulement vautrée dans les profondeurs du classement à la présidentielle mais a probablement gâché aussi toutes ses chances d’être nommée un jour Haute Commissaire du Peuple à la Chasse aux Exilés Fiscaux dans le gouvernement de Jean-Marc Ayrault. Du coup, la voilà obligée de s’incruster au Parlement européen pour y subir les taquineries de Cohn-Bendit et examiner des projets de résolutions sur la réglementation de la pêche au trou hivernale dans le golfe de Finlande ou l’extinction du paupérisme en Grèce après dix heures du soir. Ce n’est pas pour être désagréable avec elle mais faut reconnaître qu’elle l’a quand même un peu cherché.

coiffeurs,salon de coiffure,eva joly,valérie trierweilerSi j’ai donc un conseil à donner aux d’jeunes et aux moins d’jeunes qui, à l’occasion des législatives, se lancent en politique, c’est de commencer par faire la tournée des salons de coiffure de leur circonscription. Inutile de vous épuiser à arpenter les marchés pour serrer la louche aux p’tits commerçants ou pour distribuer à leurs clientes des tracts qu’elles ne liront pas. Inutile également de gâcher vos soirées à organiser des réunions publiques pour haranguer trois papies désœuvrés ou venant juste de s’engueuler avec bobonne. Concentrez vous plutôt sur les échoppes des membres de l’honorable corporation des coiffeurs-visagistes et autres barbiers du coin. Ne venez surtout pas les voir les mains vides de toute proposition programmatique les concernant. Entre la prime de maquillage pour les shampouineuses et le remboursement des frais d’abonnement à l’Equipe pour les coiffeurs pour hommes, vous avez le choix. S’agissant des coiffeurs pour dames de sexe masculin, vous pouvez éventuellement aussi faire subtilement part de votre engagement en faveur du mariage gay... Vous ferez comme vous voudrez mais si, faute d’avoir suivi ce conseil, vous vous prenez une taule dès le premier tour, ça ne sera pas la peine de venir pleurnicher après dans les jupes de « Restons Correct ! ». On vous aura prévenu.

Message personnel à Valérie Trierweiler pour conclure : c’est vous qui voyez mais, changement pour changement, faudrait peut être envisager aussi celui du capilliculteur élyséen.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu