Avertir le modérateur

25/03/2010

Non au racisme de comptoir !

cafe.jpgIl n’y a pas qu’Eric Zemmour pour tenir sans vergogne et à tout-va des propos d’un racisme inouï, d’une insupportable brutalité discriminante. Il n’y a pas qu’à la télé que de tels méfaits se produisent. « Restons Correct ! » a hélas le regret d’en informer ses lecteurs : ça se passe tous les jours, en bas de chez nous et dans une indifférence aussi générale que complice.

Il suffit pour s’en convaincre de pousser la porte du premier bistro venu pour y constater que le prix au comptoir du « petit noir », avec ou sans sucre, est presque toujours inférieur à celui du « petit blanc », accompagné ou non d’une (vraie) galette-saucisse.

C’est évidemment scandaleux car cette discrimination tarifaire, qui peut parfois atteindre plusieurs dizaines de cents, contribue à conforter les ennemis de la diversité obligatoire dans l’idée que, parce qu’il est noir, le café vaut moins que le vin blanc.

 

tintin au congo.jpgA se demander si la France est vraiment le pays des Droits de l’Homme, de la HALDE, de la taxe carbone et de la CSG qu’elle prétend être ? Même Hergé n’aurait pas osé une telle provocation dans la version non expurgée de Tintin au Congo !

Curieusement, les innombrables associations antiracistes qui vivent pourtant grâce aux subventions publiques qu’elles reçoivent, restent muettes sur ce sujet.

Même le Figaro, dont on connaît désormais la promptitude à traquer tout ce qui s’éloigne - fut-ce d’un iota - du politiquement correct de bon ton, reste coi.

Par peur sans doute d’une réaction électoralement violente du puissant lobby des patrons auvergnats de cafés parisiens qui ne manqueraient pas d’agiter, à cette occasion, les oripeaux de la Liberté d’entreprise. Dans l’unique et ignoble but de pérenniser leurs infectes pratiques, bien entendu.

 

Ridicule.jpgComme il est avéré depuis des lustres qu’en politique le ridicule ne tue pas plus qu’une pandémie de grippe H1N1, il ne reste plus qu’à saisir le Parlement.

Car il est clair que seule une Grande Loi est susceptible de faire avancer les choses dans le bon sens : celui d’une égalité parfaite aux terrasses de nos pimpants débits de boissons hexagonaux.

Nous attendons donc avec impatience qu’au nom des valeurs humanistes qui sont celles de la République, il soit désormais interdit d’y servir un « petit noir » à un prix inférieur à celui d’un « petit blanc ».

Dans la foulée il serait également souhaitable que le terme café noir soit proscrit sous peine d’amende et sur l’ensemble du territoire national pour être remplacé par celui, beaucoup plus respectueux de la diversité, de café afro-européen

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu