Avertir le modérateur

06/07/2012

Viva San Fermin !

 

corrida,dsk,hemingway,galette saucisseTapas à gogo, paella à foison, lâchers de taureaux et processions religieuses dans les rues, cuites à la sangria et corridas dans les arènes de Pampelune : c’est le cocktail gagnant de la San Fermin qui débute aujourd’hui dans la capitale de la Navarre. Ca va durer une bonne semaine comme tous les ans à la même époque depuis la fin du Moyen Age. Qu’on aime ou qu’on n’aime pas la paella ou la corrida, faut quand même reconnaître que l’évènement a du mérite et ne vole pas son succès toujours plus populaire. Ce n’est certes qu’une survivance païenne intelligemment récupérée par l’Eglise Catholique pour attirer le teufeur dans son giron ; n’empêche qu’à l’époque où l’Union Européenne crache à jet continu des directives toutes plus liberticides et politiquement correctes les unes que les autres, se bourrer la gueule pendant une semaine en sacrifiant de « braves » taureaux à la vue et su des femmes, des enfants et des « amis » des z’animaux, est la preuve salubre et jubilatoire que les cons et les pisse-froids n’ont pas encore gagné totalement la partie. Olé !

corrida,dsk,hemingway,galette saucisseL’un des premiers à l’avoir compris fut ce vieil arsouille d’Hemingway, le même qui décimait les troupeaux d’éléphants africains et les bancs de thons rouges dans le golfe du Mexique. Celui qui, après avoir fait la fortune d’un nombre incalculable de barmen sur les cinq continents, se rendit célèbre pour avoir libéré le bar du Ritz de l’occupation nazie. C’était en août 1944 et c’est ce qui lui a probablement valu de se voir décerner le Nobel de Littérature dix ans plus tard. On ose à peine imaginer le tollé orchestré par Libé, le Nouvel Obs’ ou Télérama si les jurés du prix en question s’avisaient aujourd’hui de distinguer un littérateur aussi infréquentable, mal embouché et cirrhotique que l’auteur d’En avoir ou pas. Reste que la San Fermin est aussi l’occasion de relire Le soleil se lève aussi, l’un des tous premiers romans du grand Ernest à nous causer toros y toreros. Relire car, on le sait, à l’instar de Proust, de Clausewitz ou de « Restons Correct ! », Hemingway ne se lit jamais mais se relit toujours…

corrida,dsk,hemingway,galette saucisseEvidemment, face à la San Fermin, « Morues en Fête », le fameux festival halieutique qui se tient tous les week-ends de l’Ascension sur les quais de Binic (le riant port de pêche du 2-2), ferait un peu kermesse paroissiale si ce n’était le caractère quelque peu graveleux de son intitulé. Paraît même que cette année y’avait pas grand monde pour souhaiter leur fête aux morues du cru. Certes, si Josette et Marcel ont séché la teuf c’est en partie à cause d’une météo « agitée ». C’est aussi parce que la (vraie) galette-saucisse de Binic est loin de valoir celle de Pleurtuit dans le 3-5. Mais c’est surtout parce que nos amis DSK et Dodo la Saumure avaient décidé de ne point y paraître. La loi du show-business est dure mais c’est la loi : inutile d’espérer attirer le populo et les médias sans la présence de « peoples » confirmés. On n’imagine pas un Festival de Cannes sans Nicole Kidman, Tom Cruise ou le fantôme de Jeanne Moreau. Fêter les morues sans DSK et ses potes c’est pareil : c’est le bide assuré.

Notre recommandation du jour est donc pour les dévoués édiles de Binic dans le 2-2 : La prochaine fois, si DSK se défile encore, organisez un lâcher de morues dans les bistrots du port. Vous verrez que ça fera surement un giga méga buzz…

16/09/2010

L'aube des antihéros

musique-no-future.jpgA moins d’avoir le nez carrément bouché, force est de constater que cette rentrée pue grave. Pas besoin que « Restons Correct ! » rouvre son clapet blogosphérique pour s’en apercevoir : c’est no future à tous les étages, tout fout l’camp à toutes les sauces, rien ne va plus à toutes les tables…

A se demander même où tout ça va nous mener ma pov’dame…

Si les symptômes sont clairs, si le diagnostic est largement partagé, le moins que l’on puisse écrire est que, concernant les causes, personne ou presque n’est d’accord avec personne. Si la mondialisation ultralibérale, l’immigration incontrôlée ou le bouclier fiscal sont le plus souvent cités, le gaspillage des deniers publics par une fonction publique toujours plus pléthorique et le système de retraite par répartition ont également leurs « partisans » chez les analystes de comptoir.

 

stakhanov4.jpgL’objet de ce billet n’est ni de refaire le match, ni de distribuer les mauvais points, encore moins de désespérer Neuilly ou le 9-3. Pas question pour autant de cacher la vérité à nos lecteurs, et la vérité c’est qu’à force de se tuer à la tâche, les héros jettent tous l’éponge les uns après les autres.

En attendant de faire valoir ses droits à la retraite à 60 ans, Stakhanov prend désormais ses RTT. Ce n’est qu’un exemple ; en politique c’est pire : à part quelques fossiles façon Bayrou, Villepin ou Eva Joly, plus personne ne monte héroïquement au créneau pour sauver le pays d’une implosion aussi inéluctable qu’annoncée. Les autres ont compris : ils planquent leurs miches en cultivant leur clientèle électorale, c’est moins dangereux, plus payant politiquement et ça permet de passer pareil à la télé en défendant les producteurs de (vraie) galette-saucisse ou les campeurs d’origine roumaine.

 

dr house.jpgReste que la nature médiatique ayant horreur du vide, ce sont désormais les antihéros qui ont la faveur du public, qui auront sans doute prochainement celle des électeurs. Pour cartonner dans les sondages vaut mieux rester planqué du côté de Washington à la manière de DSK que de tenter de sauver le monde, d’éradiquer le paupérisme et de bouter l’injustice hord de France.

Le temps n’est plus à l’héroïsme d’un docteur Schweitzer soignant les lépreux du côté de Lambaréné et au péril de sa vie, c’est le docteur House qui affole désormais l’audimat.

Le crépuscule des héros que nous annoncions ici même il y a trois mois se confirme et c’est l’aube des antihéros qui pointe maintenant à l’horizon. Y’a plus qu’à espérer qu’on va rigoler un peu plus que ces dernières semaines.

 

Merci pour finir à tous ceux qui se sont inquiétés du long silence de leur blog favori.. Cette absence n’était due qu’à un manque de temps, les affaires de « Restons Correct ! » reprennent même si le rythme des parutions futures sera sans doute moins soutenu qu’il le fut ces derniers mois.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu