Avertir le modérateur

15/07/2009

OSS 117 reportage à Mogadiscio

haka-black.jpgDepuis la triste affaire de l’explosion meurtrière du Rainbow Warrior dans le port d’Auckland, Nouvelle-Zélande, on savait que le comportement des fonctionnaires de la DGSE en visite à l’étranger n’était pas toujours exemplaire. A la limite, faire sauter le yacht de croisière des hystéros de Green Peace peut passer pour une facétie, à condition de s’assurer auparavant qu’aucun écolo n’y fait la sieste... Reste qu’à l’époque l’affaire ne s’était pas trop mal terminée pour les vrais faux touristes impliqués dans le feu d’artifice surprise. Les Néo-Zélandais sont certes un peu rustiques mais il est malgré tout possible de discuter avec eux autrement qu’en se colletant avec les All Blacks sur un terrain de rugby. Tous les rugbymen vous le diront : ce sont de grands enfants, du moment qu’on leur laisse faire leur Haka sur la pelouse ils sont contents…

les barbouzes.jpgPar contre, s’agissant des deux vrais faux journalistes enlevés hier à Mogadiscio, ça risque d’être beaucoup plus coton. D’autant plus qu’à l’heure où ces lignes sont écrites on ignore, semble-t-il, encore tout de l’identité et des motivations des ravisseurs. Chez « Restons Correct ! », même si nous n’avons pas plus d’accointances avec la DGSE qu’avec le Mossad ou la CIA, nous avons quand même notre idée sur la question car, en matière de « renseignement », tous les barbouzes vous le diront : il n’y a jamais de coïncidences.

hotel sahafi.jpgDe fait, depuis que monsieur Expedia a rendu public son consternant sondage sur l’image déplorable des Français à l’étranger, les incidents se multiplient. Hier c’était une randonneuse bretonne qui se faisait pousser dans un ravin ibérique, aujourd’hui ce sont deux parmi les plus valeureux de nos concitoyens qui se font enlever dans leur piaule de l’Hôtel Sahafi International, le célèbre palace de la capitale somalienne. D’ici à ce qu’on apprenne qu’ils avaient lésiné sur le pourboire du bagagiste ou qu’ils ont fait un esclandre sous prétexte que le room service refusait de leur monter une (vraie) galette-saucisse, y’a peut être moins loin que pour voir baisser les prélèvements obligatoires… A défaut d’excuser faut comprendre aussi : on peut être employé d’hôtel somalien et avoir aussi sa fierté.

oss117.jpgDu coup, d’ici à ce qu’à peine rentré de Rio OSS 117, alias Jean Dujardin, soit obligé de repartir toutes affaires cessantes en reportage à Mogadiscio pour voler au secours de ses potes conseillers en journalisme, ça ne nous étonnerait pas vraiment. Le hic c’est qu’il va falloir lui payer des heures sup’, défiscalisées en plus, et que, pour une fois, faudra pas radiner sur ses notes de frais. Certes, la défense des intérêts vitaux de la patrie n’a pas de prix mais quand même, au vu de l’état actuel des finances publiques ce surcoût est tout sauf opportun…

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu