Avertir le modérateur

05/11/2010

Pour 600 milliards t'as plus rien

MonnaieSinge01.jpg600 milliards ! Ca n’a beau être que des dollars, ça fait quand même un joli paquet de pognon et c’est le montant que la Réserve Fédérale US compte consacrer dans les mois qui viennent au rachat d’une partie de la dette de l’Etat américain.

Techniquement c’est plutôt malin mais, il faut le savoir, même si elle est licite la manœuvre consiste en fait à rembourser les créanciers en « monnaie de singe » en faisant « tourner la planche à billets » à la vitesse grand V.

Autant dire qu’il s’agit d’une arnaque aux côtés de laquelle celle de Madoff fait figure de facétie de collégien malicieux.

 

pavillon.jpgToute proportion gardée et sans souler les lecteurs de « Restons Correct ! » avec des détails techniques, c’est exactement comme si Josette et Marcel décidaient de rembourser l’emprunt souscrit pour l’acquisition de leur pavillon de Pleurtuit avec des billets de 500 € imprimés dans leur cave.

Pratique non ? Pratique mais illégal pour les particuliers. Illégal pour vous mais permis à un Etat au nom de la diminution de sa dette souveraine d’une part et, surtout, d’une très hypothétique « relance » de l’économie nationale via l’injection massive de cash dans le « circuit ».

Comme quoi quand le keynésianisme est proclamé Religion d’Etat, y’a plus de limites…

 

hot-dog.jpgLes conséquences sont aisément prévisibles : ce nouvel expédient va relancer l’inflation américaine d’abord, mondiale ensuite. Le bonus c’est qu’il va aussi affaiblir encore un peu plus le dollar et doper d’autant nos déficits extérieurs. Nos nouveaux « grands amis » les Chinois vont sans doute bien se garder de modifier à la hausse la parité du yuan face à l’euro.

Peut-être même qu'elle va baisser d'un nouveau cran, dollar oblige... Bonjour les dégâts : la (vraie) galette-saucisse va encore perdre des parts de marché au profit du hot-dog et des rouleaux de printemps.

L’hyperinflation allemande des années 1920 annonçait la crise de 29 et la montée du nazisme. Le pire n’est certes pas toujours sûr mais y’a quand même de quoi s’inquiéter : pour 600 milliards t’auras bientôt plus rien, sauf des emmerdes.

Merci Keynes, merci la Fed et merci Obama !

21/11/2009

Toute la vérité sur le Grand Emprunt

rocard-juppé.jpgLe Grand Emprunt National, Stratégique et Patriotique dont on nous rebat les oreilles depuis des mois ne devrait pas excéder les 35 milliard d’euros. C’est en tous cas la recommandation faite par Rocard et Juppé à Sarko, lequel devrait faire connaître prochainement sa décision. Manuel Valls qui en réclamait 150 est déçu, il s’en remettra.

Par ailleurs et toujours sous réserve de la décision présidentielle, il devrait être intégralement placé auprès des institutions financières sans possibilité pour les particuliers d’y souscrire directement.

Ca devrait quand même permettre d’économiser entre 1 et 1,5 point d’intérêt soit entre 350 et 525 millions d’euros par an. Ca devrait aussi éviter qu’une fois l’inflation revenue au galop, les épargnants soient les seuls à perdre leur chemise dans l’opération.

Henri Guaino, qui imaginait déjà des hordes de petits épargnants apportant à l’Etat ce qui reste de leurs économies dans un grand élan patriotique et en chantant la Marseillaise à tue-tête, est atterré. Il n’y a plus qu’à espérer qu’il ne s’en remette pas et fasse valoir ses droits à une retraite anticipée que « Restons Correct ! » lui souhaite par avance heureuse et paisible…

 

Louis_XIV_Gold.jpgQuant à Josette et à Marcel qui, dans la perspective d’une souscription nationale, économisaient grave sur leur budget (vraie) galette-saucisse, ils sont indiscutablement perplexes.

Pas sur du coup qu’ils déterrent tout de suite les Louis d’or hérités de la mémé pour les revendre à la succursale de Pleurtuit du Crédit Mutuel de Bretagne.

Vaut peut-être mieux les laisser au fond du potager en attendant que le cours de l’or grimpe encore un peu. D’autant plus que quand ils en ont hérité ils ont omis de les déclarer au fisc, étourdis qu’ils sont…

 

Dette_main.jpgAlors pourquoi maintenir le principe de cet emprunt ? C’est une excellente question que nous avons posée aux contacts occultes que nous entretenons à grand frais dans les plus hautes sphères de l’Etat, dans le seul but de satisfaire la légitime curiosité des lecteurs de 20Minutes.fr en général, des aficionados de ce blog en particulier.

La réponse est éclairante : bien qu’il emprunte déjà près de 150 milliards d’euros par an, l’Etat français trouve encore des banques pour lui faire crédit. Tant qu’il accepte de consacrer 25 % de ses ressources au paiement des intérêts, y’a pas de raisons que ça change même si, une fois payés les fonctionnaires, il ne reste pratiquement plus rien dans les caisses.

Donc, si on souhaite relancer l’investissement  public et protéger le produit du « Grand Emprunt » de la voracité « fonctionnelle » de l’administration, il est indispensable de l’isoler du reste de la comptabilité publique.

Reste que personne n’a semble-t-il pensé que pour relancer l’investissement public il était peut-être possible de commencer par faire des économies sur les dépenses de l’Etat…

Quant à savoir si l’investissement public était ou non le meilleur moyen de renouer durablement avec la croissance, personne n’a eu l’outrecuidance de poser la question…

 

tresor.jpgDans ce contexte, le seul conseil à donner à tous ceux qui ont encore un p’tit magot planqué quelque part est évidemment de n’y toucher qu’en cas d’absolue nécessité. Ne serait-ce que parce que leurs mômes risquent d’en avoir besoin un jour pour régler la douloureuse des conneries financières étatiques.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu