Avertir le modérateur

09/08/2009

Yaka pisser sous la douche !

sushi thon rouge.jpgLa taxe carbone ne suffira pas à sauver la planète. Pour y parvenir il est essentiel que chacun s’y mette, fasse tous les jours au moins un geste pour l’environnement, y aille de sa B.A. écolo quotidienne. Ca s’appelle la double peine écologique : faut non seulement payer mais se remuer le Q aussi. Ce ne sont pas Josette et Marcel qui diront le contraire, eux qui ont abandonné les sushis au thon rouge pour la (vraie) galette-saucisse…

Reste que, pour louable qu’elle soit, cette heureuse initiative est malheureusement insuffisante.

 

248205433_833f1a9894.jpgC’est exactement l’avis de SOS Mata Atlantica, la fameuse ONG environnementale brésilienne, qui vient de lancer un appel international que « Restons Correct ! » se devait de relayer à l’attention de ses lecteurs qui ne causent pas brésilien ou qui ont résilié leur abonnement au Monde Diplomatique à force d’y lire toujours la même chose. L’appel est simple et peut se résumer en quelques mots : pour sauver la planète yaka pisser sous la douche !

Explication pour les cerveaux lents et ceux qui ne sont pas titulaires d’un DESS en développement durable : ça évite de tirer la chasse d’eau après chaque « petite commission » comme disait feue ma grand-mère. Fallait y penser et en plus c’est facile à mettre en œuvre : suffit de faire une « Grande Loi » qui interdise à Josette et à Marcel d’uriner ailleurs que sous la douche de leur F3 social, certifié HQE et chauffé à l’énergie solaire.

 

l'unvers saint-malo.jpgEvidemment ce n’est pas toujours très pratique. On n’a pas forcément partout une douche à portée de la zigounette. Comment faire quand on est pris d’une soudaine envie de pisser au départ du trou numéro 4 du golf de Saint Briac ou à la sortie d’une soirée conviviale et bien arrosée au Bar de l’Univers à Saint Malo ?

Eh bien c’est comme sur la route des vacances : faut prendre ses précautions avant et, désormais, sous sa douche et nulle part ailleurs !

La sauvegarde de la planète n’a certes pas de prix mais elle implique quand même quelques contraintes pour les assujettis à la taxe carbone. Ce n’est pas Green Pisse qui nous contredira…

 

Désolé pour « Green Pisse », c’était trop tentant…

07/08/2009

Les traders au secours du tiers-monde

commerce équitable.jpgLe commerce c’est comme le cholestérol, y’en a du bon, y’en a du mauvais. Pour des explications sur le cholestérol adressez vous à votre médecin référent accrédité sécu ; pour le commerce voyez votre supermarché habituel où vous trouvez désormais aux côté de « mauvais » produits bons marchés et bassement commerciaux, de « bons » produits nettement plus chers mais estampillés commerce équitable.

S’agissant des jeux d’argent, jusqu’ici, c’était rien que du mauvais. Grattages, tirages, PMU, paris en ligne, machines à sous ou pokers clandestins dans les arrières salles de débits de boisson aussi louches qu’enfumés : Josette et Marcel se vautraient un peu plus tous les jours dans les volutes vénéneuses de ce nouvel opium du peuple. Au fond du fond le pire du pire : la spéculation financière, l’économie casino et son cortège de licenciements boursiers orchestrés par les traders honnis.

 

famine.jpgHé bien « Restons Correct ! » a le plaisir de l’annoncer : l’injustice est désormais réparée. C’est à Alain Joyandet, obscur Secrétaire d’Etat à la Coopération et à la Française des Jeux, que nous devons cette salubre innovation ludique : maintenant vous pourrez aussi perdre votre chemise au nouveau bingo africain dont les bénéfices seront intégralement consacrés, c’est promis c’est juré, au développement de ce pauvre continent. Après déduction des frais de gestion, des impôts et des taxes habituels, cela va sans dire…

Un jeu équitable au service du développement durable, reconnaissons le, il a fait fort le Joyandet ! De quoi graver son nom dans le marbre des manuels d’Histoire, de quoi assurer ad vitam aeternam sa réélection à la mairie de Vesoul.

 

traders.jpgReste pourtant le cas des traders et notamment la question de leurs bonus. Une grande réunion est, on le sait, prévue aujourd’hui à Matignon sur ce sujet stratégique. Si, à l’heure où ces lignes sont écrites, il est impossible de préjuger de ses conclusion on peut néanmoins prévoir qu’ils vont se faire remonter les bretelles graves, souffler dans les bronches profond. Du coup, on ne peut exclure une poussée de fièvre sociale façon DOM-TOM avec à la clef grève sauvage des transactions et occupation militante du Palais Brogniart. Un truc à vous stopper direct la reprise des marchés financiers.

C’est pourquoi, en vue de désamorcer la crise qui s’annonce et parce que nous n’en sommes pas à une niche fiscale près, nous recommandons au gouvernement de mettre sur la table des négociations la possibilité pour les traders de jouer une partie de leurs bonus au futur loto africain en échange d’une réduction significative de leur impôt sur le revenu. Les traders au secours du tiers-monde : ça c’est du titre qui vous dope l’audimat !

 

En plus ça devrait les dissuader de claquer toutes leurs primes en (vraie) galette-saucisse, ce qui ne peut qu’être bon pour leur cholestérol…

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu