Avertir le modérateur

06/07/2012

Viva San Fermin !

 

corrida,dsk,hemingway,galette saucisseTapas à gogo, paella à foison, lâchers de taureaux et processions religieuses dans les rues, cuites à la sangria et corridas dans les arènes de Pampelune : c’est le cocktail gagnant de la San Fermin qui débute aujourd’hui dans la capitale de la Navarre. Ca va durer une bonne semaine comme tous les ans à la même époque depuis la fin du Moyen Age. Qu’on aime ou qu’on n’aime pas la paella ou la corrida, faut quand même reconnaître que l’évènement a du mérite et ne vole pas son succès toujours plus populaire. Ce n’est certes qu’une survivance païenne intelligemment récupérée par l’Eglise Catholique pour attirer le teufeur dans son giron ; n’empêche qu’à l’époque où l’Union Européenne crache à jet continu des directives toutes plus liberticides et politiquement correctes les unes que les autres, se bourrer la gueule pendant une semaine en sacrifiant de « braves » taureaux à la vue et su des femmes, des enfants et des « amis » des z’animaux, est la preuve salubre et jubilatoire que les cons et les pisse-froids n’ont pas encore gagné totalement la partie. Olé !

corrida,dsk,hemingway,galette saucisseL’un des premiers à l’avoir compris fut ce vieil arsouille d’Hemingway, le même qui décimait les troupeaux d’éléphants africains et les bancs de thons rouges dans le golfe du Mexique. Celui qui, après avoir fait la fortune d’un nombre incalculable de barmen sur les cinq continents, se rendit célèbre pour avoir libéré le bar du Ritz de l’occupation nazie. C’était en août 1944 et c’est ce qui lui a probablement valu de se voir décerner le Nobel de Littérature dix ans plus tard. On ose à peine imaginer le tollé orchestré par Libé, le Nouvel Obs’ ou Télérama si les jurés du prix en question s’avisaient aujourd’hui de distinguer un littérateur aussi infréquentable, mal embouché et cirrhotique que l’auteur d’En avoir ou pas. Reste que la San Fermin est aussi l’occasion de relire Le soleil se lève aussi, l’un des tous premiers romans du grand Ernest à nous causer toros y toreros. Relire car, on le sait, à l’instar de Proust, de Clausewitz ou de « Restons Correct ! », Hemingway ne se lit jamais mais se relit toujours…

corrida,dsk,hemingway,galette saucisseEvidemment, face à la San Fermin, « Morues en Fête », le fameux festival halieutique qui se tient tous les week-ends de l’Ascension sur les quais de Binic (le riant port de pêche du 2-2), ferait un peu kermesse paroissiale si ce n’était le caractère quelque peu graveleux de son intitulé. Paraît même que cette année y’avait pas grand monde pour souhaiter leur fête aux morues du cru. Certes, si Josette et Marcel ont séché la teuf c’est en partie à cause d’une météo « agitée ». C’est aussi parce que la (vraie) galette-saucisse de Binic est loin de valoir celle de Pleurtuit dans le 3-5. Mais c’est surtout parce que nos amis DSK et Dodo la Saumure avaient décidé de ne point y paraître. La loi du show-business est dure mais c’est la loi : inutile d’espérer attirer le populo et les médias sans la présence de « peoples » confirmés. On n’imagine pas un Festival de Cannes sans Nicole Kidman, Tom Cruise ou le fantôme de Jeanne Moreau. Fêter les morues sans DSK et ses potes c’est pareil : c’est le bide assuré.

Notre recommandation du jour est donc pour les dévoués édiles de Binic dans le 2-2 : La prochaine fois, si DSK se défile encore, organisez un lâcher de morues dans les bistrots du port. Vous verrez que ça fera surement un giga méga buzz…

02/06/2012

Foie gras blues

 

californie,foie gras,corrida,brigitte bardot bDans la rubrique cul-cul, gnangnan, con-con, la palme du politiquement correct revient indiscutablement à la Californie. Déjà que certaines bourgades interdisaient à leurs citoyens de fumer, même chez eux et même du tabac, voilà qu’ils ont voté une Grande Loi visant à y prohiber la consommation de foie gras. Et attention ça rigole pas : 1000 dollars d’amendes aux contrevenants ! L’objectif est évidemment de s’attirer les bonnes grâces électorales  des défenseurs des « droits des animaux » (rigolez pas ça existe aussi en France) qui, en Californie comme ailleurs mais surtout semble-t-il entre Frisco et L.A., confirment qu’ils ont un QI proche de celui de Brigitte Bardot ou, si vous préférez, proche de celui d’une huître. Du reste, ouvrir une huître encore vivante pour la gober toute crue, n’est ce pas au moins aussi cruel et contraire aux principes les plus élémentaires du droit des bestioles que de gaver une oie landaise ou un canard gersois ? J’ai bien envie de leur souffler l’idée, juste pour rire et voir jusqu’où ces ahuris peuvent aller pour défendre la cause de leurs sœurs les huitres...

californie,foie gras,corrida,brigitte bardot bEvidemment, quand on sait le nombre de calories bien graisseuses qu’un(e) citoyen(ne) californien(ne) est capable d’absorber pendant que vous et mois chipotons sobrement notre (vraie) galette saucisse quotidienne, cette mobilisation contre le gavage des zoziaux prend tout son sens. C’est comme la lutte contre la chasse à la baleine : ça sent quand même un peu le plaidoyer « pro domo »… Vous je ne sais pas mais, perso, ça me donne clairement l’envie d’aller allumer un gros cigare sous les fenêtres des z’amis des z’animaux, après m’être enfilé une tranche de foie gras bien d’chez nous tout en distribuant aux enfants des écoles des prospectus pour une corrida. Certainement pas un ersatz façon course de vachettes landaises à la mode d’Intervilles, une vraie corrida où qu’ça frémit, où qu’ça crie pas « olé » pour rien, où qu’les belles Andalouses se pâment pour le toréador derrière leurs éventails. Une du genre de celles qui donnèrent à Montherlant ou Hemingway l’occasion d’écrire leurs plus belles pages. Une du genre qui sont évidemment proscrites par le décidément très correct état de Californie…

californie,foie gras,corrida,brigitte bardot bReste qu’en attendant l’affaire n’arrange pas vraiment le redressement productif de nos p’tits producteurs de foie gras. Même si leurs conseils en communication leur ont dit de continuer à faire risette sur les photos, ils tirent en fait plutôt la tronche. Le dossier a certes bien été subrepticement glissé sur le bureau d’Arnaud Montebourg mais reste à savoir ce qu’il va en faire. Rien probablement même si dans le sud-ouest ça vote plutôt à gôche. Faut dire aussi à sa décharge que la tâche est d’autant moins facile que des mesures de rétorsions seraient peu ou prou opérantes vu que, de notoriété publique, la Californie ne produit à peu près rien de réellement comestible. En attendant si vous avez perdu votre taf par manque de redressement productif de votre employeur, vous pouvez toujours tenter votre chance dans la contrebande de foie gras en Californie. C’est évidemment illégal mais ça peut être d’autant plus lucratif que, pour le moment en tout cas, les peines encourues sont significativement inférieures à celles réprimant le trafic de dope ou la consommation de tabac en public. Maintenant comme on dit : c’est vous qui voyez…

D’ici là bon appétit à tous et à bientôt.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu