Avertir le modérateur

03/09/2009

Carbone et taxitude

clemenceau.jpgLa France est un pays fertile : on y plante des fonctionnaires et on y récolte des impôts. Le « mot » n’est pas de nous mais de Georges Clémenceau, alias le Père de la Victoire, un homme d’Etat majeur du début du vingtième siècle du temps que l’ENA n’existait pas. Cent ans après, force est de constater que rien n’a vraiment changé : tenter d’empêcher l’Etat français de créer de nouvelles taxes ou de lever de nouveaux impôts y est toujours aussi  aisé que de persuader Josette et Marcel de renoncer à leurs RTT.

Tous les prétextes ont été et sont bons pour stimuler la créativité fiscale des gouvernements successifs, quelle que soit leur couleur politique : développer des services publics de plus en plus pléthoriques et de moins en moins efficaces, confisquer l’argent des derniers riches à ne pas avoir encore émigré avant qu’ils ne le fassent, financer la recherche fondamentale en musicologie expérimentale, payer de nouveaux radars à la maréchaussée…

 

jose-bove-501-364.1176616612.jpgAlors, quand il s’agit de sauver la planète, ce n’est plus l’imagination au pouvoir façon 68, c’est épidémie de taxitude générale. Chacun a pu en observer les prémices ces derniers jours à propos du débat sur la taxe carbone qui mitonne dans les chaudrons des ministères sur un feu puissamment attisé par le souffle hystérique de nos khmers verts favoris etg à moustaches.

Chez « Restons Correct ! », s'agissant des chances d’échapper à cette nouvelle gabelle, nous sommes tout sauf optimistes. Pour autant, nous ne sommes pas partisans de baisser pavillon sans tirer une dernière bordée de protestations démocratiques. Démocratiques car ce seront aux députés que nous avons élus, qui nous représentent au parlement, de la voter. Ce qu’ils feront n’en doutez pas.

 

Lettre.jpgC’est pourquoi nous avons rédigé à l’intention de nos lecteurs qui souhaitent s’associer à ce baroud d’honneur, un modèle de lettre, ferme mais courtoise, qu’il suffit d’imprimer avant de l’adresser à son député habituel. On trouve aisément son nom, son adresse et son sexe sur le site officiel de l’Assemblée Nationale.

Si ça se trouve en plus il /elle est sur Facebook ce qui économise l’enveloppe et le timbre…

 

Madame/monsieur mon/ma député(e)

 

Si vous ne voulez pas qu’au prochain coup mes amis de Facebook et moi votions pour n’importe qui mais surtout pas pour vous, z’avez intérêt à ne pas voter la taxe carbone parce que : (1)

 

- Nous sauvons déjà la planète en prenant une douche à chaque fois que nous faisons pipi.

- Nous sommes traders et Sarko vient de nous piquer tous nos bonus.

- Nous sommes sur la liste de monsieur Woerth, ça va déjà nous coûter bonbon…

- Nous payons déjà régulièrement la TVA sur la (vraie) galette-saucisse.

- Nous pensons que Michel Rocard est gâteux, que Nathalie Kosciusko-Morizet est parano et que Nicolas Hulot est mégalomane.

- Nous souffrons d’une phobie du train et de l’avion qui nous interdit de nous casser vite fait à l’étranger.

- Nous n’aimons pas payer des impôts.

 

Voilà, vous êtes prévenu(e), maintenant c’est vous qui voyez, on vérifiera…

 

Bien l’bonjour chez vous.

 

(1) Rayez les éventuelles mentions inutiles

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu