Avertir le modérateur

18/10/2008

Les écureuils meurent debout !

Caisse d'epargne.jpgLes kangourous n’ont pas d’arêtes, les escargots meurent debout… Ce furent quelques uns des messages codés de « Signé Furax », le cultissime feuilleton radiophonique de Francis Blanche, sur Europe 1 époque années 50. Les plus chenus de nos lecteurs se souviennent peut être d’avoir écouté quand ils étaient gamins les aventures aussi rocambolesques que politiquement peu correctes de l’adjudant Tifrice et du colonel de Guerrelasse lancés à la poursuite d’insaisissables méchants à la solde de l’étranger. Toute une époque…

 

francis blanche.jpgSi la formule avait survécu à la téléréalité, si Francis Blanche était encore de ce monde, si le surréalisme avait encore droit de cité dans les médias, il est probable que le message livré cette semaine à la sagacité décodeuse des auditeurs eut été : Les écureuils meurent debout !

 

jerome kerviel.jpg« Restons Correct ! » n’a pas pour habitude d’exagérer les faits ou leur impact ni de retourner sadiquement sa plume dans les plaies médiatiques encore béantes, mais là, faut bien le reconnaître, ils ont fait fort à la Caisse d’Epargne. Paumer 600 millions alors que n’importe quel boursicoteur amateur se serait abstenu de s’exposer ce jour là, c’est pas glorieux. En plus 600 millions ca fait un peu pitié quand on songe à ce qu’est parvenu à faire la Société Générale avec le seul Jérôme Kerviel… 600 millions par les temps qui courent ça fait petit, petit joueur, petit bras, petit banquier de sous-préfecture, petit quoi !

 

christine lagarde.jpgOn comprend que ça ait agacé madame Lagarde. Déjà que depuis que son ministère ne chapeaute plus les finances publiques on se demande à quoi elle sert, être obligé de répondre aux questions des journalistes goguenards pour rassurer les contribuables et les petits épargnants pour 600 minables millions d’euros, y’a de quoi vous mettre un ministre de mauvaise humeur pour le restant de la semaine.

 

hlm.jpgSans compter que les dégâts collatéraux en termes d’image sont aussi prévisibles que potentiellement dramatiques. Avant « l’affaire » l’Ecureuil avait plutôt une bonne image : Celle d’un petit animal tout mignon qui entasse des p’tites noisettes pour financer la construction de ces H.LM. qui font le charme de nos banlieues. Ecolo, précautionneux, socialement utile… Pas le genre golden boy flamboyant ou le look star bling-bling de la finance mondialisée façon icône de l’ultralibéralisme débridé… Patatras tout est à refaire, sur que ça va encore couter bonbon en com et en R.P. pour rattraper le coup…

 

traders.jpgEn plus, faut penser aux d’jeunes. Là, c’est carrément la cata pour Josette et Marcel qui s’échinaient depuis des lustres à inciter leurs gosses à placer leurs économies juvéniles sur leur livret A plutôt que de dépenser sottement leur argent de poche en jeux vidéo imbéciles ou en (vraie) galette-saucisse pleines de mauvaises graisses. D’ici à ce que, forts de ce funeste exemple, les mômes se mettent en tête de faire trader plus tard plutôt que petit fonctionnaire territorial comme tout le monde, y’a pas loin !

 

Bravo l’Ecureuil !

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu