Avertir le modérateur

09/07/2012

Amitié et nation

 

amitié franco-allemande,céline,les rita mitsouko,montaigne,galette saucisseVoila donc 50 piges que la France et l’Allemagne sont amies et pas que sur Facebook. Un anniversaire joyeusement fêté hier par tante Angela et oncle François. Franchement qui s’en plaindrait ? Vaut quand même mieux faire péter le Champagne à Reims que de s’étriper du côté de Sedan ou de Verdun. D’abord parce que ça coute beaucoup moins cher au contribuable, ensuite parce que ça évite de multiplier après les commémorations patriotiques, avec discours grandiloquents devant des brochettes de vétérans cacochymes, de plus en plus clairsemées au fil des ans. Reste que nous aurions tort d’être naïfs : si en 1962 Adenauer et De Gaulle ont décidé de faire table rase d’un passé sanglant, de réconcilier officiellement les amateurs de (vraie) galette-saucisse et les partisans de la Bratwurst-Kartoffeln c’était pour d’excellentes raisons. Menacée par l’Union Soviétique (le mur de Berlin venait d’être érigé) l’Allemagne de l’époque souhaitait se garantir une paix durable sur sa frontière occidentale ; comme d’hab’, De Gaulle voulait montrer aux Américains que l’Europe en général et la France en particulier pouvaient se passer d’eux.

amitié franco-allemande,céline,les rita mitsouko,montaigne,galette saucisseCe « mariage » était donc de « raison » certainement pas « d’amour ». Quelque part c’est préférable car, sans reprendre nécessairement à notre compte l’aphorisme de Céline (Louis-Ferdinand, pas le maroquinier de la rue François Premier) selon lequel l’amour c’est l’infini mis à la portée des caniches, on peut penser avec les Rita Mitsouko que les histoires d’amour finissent mal en général… En plus, même si tous les goûts sont dans la « nature », devoir sauter la mère Merkel le samedi soir est une épreuve que nous ne souhaitons à personne, même pas à François Hollande. Les lecteurs de « Restons Correct ! » ont pourtant le droit de savoir que le « couple » franco-allemand n’a rien d’éternel. Ne serait-ce que parce que les conditions qui prévalurent à sa constitution ne sont plus vraiment d’actualité. L’anti-américanisme est en voie de disparition et ne survit plus qu’au fin fond de quelques cambrousses reculées et, si on excepte quelques pays définitivement sous-développés y compris certaines zones du 9-3, la menace communiste n’est plus qu’un « tigre de papier », édenté et jauni par le temps…

amitié franco-allemande,céline,les rita mitsouko,montaigne,galette saucisseTant mieux finalement ! Avons-nous besoin d’un traité quinquagénaire pour nous faire des amis de l’autre côté du Rhin ? La Liberté de nous faire des potes où bon nous semble doit-elle être encadrée par telle ou telle considération géopolitique, officialisée par un traité d’amitié obligatoire entre les peuples ? L’amitié n’est-elle pas d’abord une question d’atomes crochus ? Pour paraphraser Montaigne à propos de La Boétie, si j’ai lié durant ma vie des liens amicaux avec des Allemands, des Britanniques, des Italiens, des Américains, des Suisses, des Tunisiens, des Canadiens - j’en passe et de meilleurs amis - et même des Belges et Bretons, n’est ce pas d’abord parce que c’étaient eux et parce que c’était moi ? L’amitié est sans doute la forme la plus élémentaire de l’humanisme et n’a nul besoin d’injonctions officielles pour la manifester à autrui. Mieux : quand tous les nationalistes décérébrés auront rejoint les patriotes compulsifs au cimetière des cons, la Liberté individuelle aura fait un grand pas en avant…

J’en profite donc pour poser ma question du jour à Marine Le Pen : pour quelles raisons refusez-vous obstinément de devenir mon amie sur Facebook ?

 

22/11/2009

Saint Camus priez pour nous

pantheon.jpgComme toute religion qui se respecte, l’Identité Nationale ne saurait se concevoir sans prophètes, sans martyrs, sans rituels et surtout sans lieux de culte ou inhumer ses « Saints ». C’est à cela que sert le Panthéon et c’est pourquoi il est normal qu’on en recause quand le pays est invité à un « grand » débat sur son identité.

Comment voulez-vous que Josette et Marcel soient fiers d’être Français si TF1 ne leur offre pas de temps en temps une belle retransmission en direct du cinquième arrondissement avec transfert de cendres, discours patriotique écrit pat Henri Guaino et minute recueillie de silence présidentiel ? La foi en la Nation c’est comme tout : ça s’alimente.

Question choix du macchab ils auraient plutôt vu l’inventeur de la (vraie) galette saucisse que le cadavre de l’auteur de L’Etranger et du Mythe de Sisyphe mais, comme on dit, tous les goûts sont dans la nature.

Du reste, depuis qu’ils ont participé à la couscous-partie annuelle de l’Association des Pêcheurs à la Ligne de Pleurtuit, ils n’ont rien contre Camus pas plus que contre ces autres pieds-noirs sympathiques et célèbres que sont Roger Hanin et Enrico Macias.

 

gaffiot.jpgChez « Restons Correct ! » nous n’avons rien non plus contre lui même si nous fûmes contraints d’en lire quand même un peu du temps de nos années lycée. Rassurez-vous ce n’était ni par vice ni par plaisir mais juste pour se faire bien voir de profs de lettres à l’esprit un peu conventionnel, du genre de ceux qui n’avaient pas l’heur d’apprécier à leurs justes valeurs les libertés que nous prenions en tentant de traduire en bon français certains passages particulièrement soporifiques de l’œuvre immortelle de cette vieille barbe de Tacite.

Tous ceux qui ont eu l’occasion de suer sur leur Gaffiot dans de telles circonstances nous pardonneront certainement ce petit fayotage juvénile…

 

Reste aussi que, de mémoire, Camus c’est aussi soporifique que du Tacite dans le texte. En fait, dans le genre chiant mais vachement bien écrit nous ne voyons guère que Marie Ndiaye pour faire encore pire.

Accroche toi Marie, encore un effort, tu peux y arriver ! Le Goncourt c’était juste une étape : le Nobel est en vue et qui sait, un jour, tes reliques finiront-elles au Panthéon. Comme celles d’Albert si vos progénitures respectives sont d’accord.

facel-vega.jpgDonc, vous l’avez compris : inutile de vous ruer à la Fnac pour acquérir les œuvres complètes de saint Albert. Sauf évidemment si vous souffrez d’insomnies récurrentes ou si vous êtes un nostalgique de vieilles bagnoles, genre Facel Vega qui, dans les années 60, vous éparpillaient les écrivains célèbres et leurs fortunés éditeurs dans les platanes de la Nationale 7, à tout va façon puzzle.

 

Si vous vous intéressez à la littérature française du vingtième siècle lisez (ou relisez) plutôt Céline, auteur aussi génial que sulfureux et officieusement ostracisé par l’Education Nationale au nom du « littérairement correct » et en raison de ses sympathies pronazies et de l’antisémitisme virulent dont il fit preuve pendant l’occupation. Errements personnels qui lui valurent plusieurs années de taule à la Libération.

lf_celine.jpgN’empêche que Voyage au Bout de la Nuit (prix Renaudot 1932) et Mort à Crédit (paru en 1936) sont probablement les deux romans les plus « forts » et les plus « stylés » qui n’aient jamais été écrits en français. Pour paraphraser Jean-Pierre Treiber à propos de Koh Lanta : c’est pas du pipi de chat !

C’était aussi l’opinion de Bukowski qui passait pour s’y connaître en vieux génies littéraires et chtarbés…

 

Message personnel à mes mômes : si d’aventure on vous propose un jour de transférer mes cendres au Panthéon, c’est non ! Surtout si Saint Camus m’y a précédé. Ce n’est pas parce qu’on est mort qu’on est obligé de se faire éternellement chier…

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu