Avertir le modérateur

02/06/2012

Foie gras blues

 

californie,foie gras,corrida,brigitte bardot bDans la rubrique cul-cul, gnangnan, con-con, la palme du politiquement correct revient indiscutablement à la Californie. Déjà que certaines bourgades interdisaient à leurs citoyens de fumer, même chez eux et même du tabac, voilà qu’ils ont voté une Grande Loi visant à y prohiber la consommation de foie gras. Et attention ça rigole pas : 1000 dollars d’amendes aux contrevenants ! L’objectif est évidemment de s’attirer les bonnes grâces électorales  des défenseurs des « droits des animaux » (rigolez pas ça existe aussi en France) qui, en Californie comme ailleurs mais surtout semble-t-il entre Frisco et L.A., confirment qu’ils ont un QI proche de celui de Brigitte Bardot ou, si vous préférez, proche de celui d’une huître. Du reste, ouvrir une huître encore vivante pour la gober toute crue, n’est ce pas au moins aussi cruel et contraire aux principes les plus élémentaires du droit des bestioles que de gaver une oie landaise ou un canard gersois ? J’ai bien envie de leur souffler l’idée, juste pour rire et voir jusqu’où ces ahuris peuvent aller pour défendre la cause de leurs sœurs les huitres...

californie,foie gras,corrida,brigitte bardot bEvidemment, quand on sait le nombre de calories bien graisseuses qu’un(e) citoyen(ne) californien(ne) est capable d’absorber pendant que vous et mois chipotons sobrement notre (vraie) galette saucisse quotidienne, cette mobilisation contre le gavage des zoziaux prend tout son sens. C’est comme la lutte contre la chasse à la baleine : ça sent quand même un peu le plaidoyer « pro domo »… Vous je ne sais pas mais, perso, ça me donne clairement l’envie d’aller allumer un gros cigare sous les fenêtres des z’amis des z’animaux, après m’être enfilé une tranche de foie gras bien d’chez nous tout en distribuant aux enfants des écoles des prospectus pour une corrida. Certainement pas un ersatz façon course de vachettes landaises à la mode d’Intervilles, une vraie corrida où qu’ça frémit, où qu’ça crie pas « olé » pour rien, où qu’les belles Andalouses se pâment pour le toréador derrière leurs éventails. Une du genre de celles qui donnèrent à Montherlant ou Hemingway l’occasion d’écrire leurs plus belles pages. Une du genre qui sont évidemment proscrites par le décidément très correct état de Californie…

californie,foie gras,corrida,brigitte bardot bReste qu’en attendant l’affaire n’arrange pas vraiment le redressement productif de nos p’tits producteurs de foie gras. Même si leurs conseils en communication leur ont dit de continuer à faire risette sur les photos, ils tirent en fait plutôt la tronche. Le dossier a certes bien été subrepticement glissé sur le bureau d’Arnaud Montebourg mais reste à savoir ce qu’il va en faire. Rien probablement même si dans le sud-ouest ça vote plutôt à gôche. Faut dire aussi à sa décharge que la tâche est d’autant moins facile que des mesures de rétorsions seraient peu ou prou opérantes vu que, de notoriété publique, la Californie ne produit à peu près rien de réellement comestible. En attendant si vous avez perdu votre taf par manque de redressement productif de votre employeur, vous pouvez toujours tenter votre chance dans la contrebande de foie gras en Californie. C’est évidemment illégal mais ça peut être d’autant plus lucratif que, pour le moment en tout cas, les peines encourues sont significativement inférieures à celles réprimant le trafic de dope ou la consommation de tabac en public. Maintenant comme on dit : c’est vous qui voyez…

D’ici là bon appétit à tous et à bientôt.

26/07/2009

Un rêve américain

obama.jpgPendant que Barack Obama est obligé de jouer les médiateurs entre la police de proximité du Massachusetts et les minorités universitaires et visibles du coin, pendant qu’il se prend les pieds dans le tapis à 1 000 milliards de dollars (quand même !...) de la réforme promise du système de santé américain, Arnold Schwarzenegger est sur le point de sauver l’Etat de Californie de la faillite, à défaut de sauver la planète d’une invasion de mutants sanguinaires… Ce n’est pas une surprise pour les lecteurs de « Restons Correct ! » : nous le leur annoncions le 2 juillet dernier dans un billet prémonitoire intitulé l’urgence fiscale est décrétée

 

arnold-schwarzenegger.jpgRappelons brièvement les données du problème : première économie de l’Union, l’état de Californie affiche une dette publique de 67 milliards de dollars est un déficit budgétaire annuel prévisionnel proche de 25 milliards. Selon les normes françaises ce serait une broutille ; selon les normes US c’est une faillite. Question de point de vue. En France quand on est dans ce type de situation on demande à Michel Rocard de préparer une taxe carbone, on lance un « grand emprunt national » ; en Californie on s’attaque aux dépenses de l’Etat. C’est ce qu’a fait le républicain Schwarzy en faisant voter par la majorité parlementaire démocrate du cru un plan d’économies annuelles chiffré à 15 milliards. Mais ce n’est pas tout, tenez vous bien : ces économies vont être réalisées sur le « train de vie » des services public de l’état en général, les salaires des fonctionnaires en particulier qui vont être réduits de 15 %. Cerise sur le gâteau ou ultime provocation : ce plan devrait permettre à terme de baisser les impôts locaux de plusieurs centaines de millions…

 

calpers.jpgQue les choses soient claires : ce n’est pas parce qu’ils ne savent même pas ce qu’est une (vraie) galette-saucisse que nous voulons du mal aux zélés agents de l’état de Californie. Ceci dit, nous ne sommes pas trop inquiets pour leur sort : grâce à CalPERS, premier fond de pension du monde qui gère leur système de retraite, leurs vieux jours ne sont pas menacés. Ce n’est évidemment pas le cas des fonctionnaires français, assujettis qu’ils sont comme l’ensemble de nos concitoyens à notre désastreux système de retraite par répartition.

 

carter.jpgReste qu’on croit rêver en apprenant qu’un Etat, en période de cohabitation politique qui plus est, puisse prendre de telles mesures sans déclencher une guerre civile. Le rêve américain est décidément polymorphe : un afro-américain est élu président, un immigrant autrichien de la première génération impose à ses concitoyens des mesures, certes douloureuses mais sans doute indispensables pour préserver l’avenir de leurs mômes. Il est évidemment trop tôt pour pronostiquer quoi que ce soit sur les prochaines élections US, mais d’ici à ce que Obama soit renvoyé à ses chères études comme le fut en son temps Jimmy Carter, un autre démocrate « prometteur », y’a peut être pas loin. En tous cas une chose est d’ores et déjà certaine : ce ne sera pas par Schwarzy : faute d’être né américain il est inéligible à la Maison Blanche.

 

Comme quoi il n’y a pas qu’à l’entrée des discothèques de campagne que ça discrimine grave les étrangers…

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu