Avertir le modérateur

10/11/2010

Egalité pour tous

benoit-hamon.jpgOn disait les socialos en panne de tout : d’idées, de programme, de propositions et même de leader charismatique et rassembleur. Ben on se trompait ! Et pas qu’un peu en plus !

La preuve que non seulement le Parti Socialiste s’est remis au taf mais qu’en plus ça carbure à plein régime chez les camarades, c’est la dernière avancée conceptuelle qui vient d’être formulée sous l’égide du sémillant Benoît Hamon : l’Egalité Réelle !

Parfaitement, vous avez bien lu : l’objectif  n’est plus la prospérité du plus grand nombre, encore moins la Liberté des individus. Désormais c’est officiel : ce sera la même (vraie) galette-saucisse publique, laïque et obligatoire pour tous et évidemment financée avec vos tunes. Surtout si vous êtes un salaud de riche du genre qui gagne plus que le SMIC, un enfoiré de capitaliste qui vit de ses rentes, un parasite social planqué derrière son bouclier fiscal, un financier nécessairement véreux ou un gros bourge tout aussi nécessairement inculte.

 

hayek.jpgOn connaît au moins un prix Nobel qui doit se fendre la pipe au paradis des penseurs libéraux : c’est Hayek (Friedrich von), l’immortel auteur de « la Route de la Servitude », un petit bouquin encore en vente libre dans les bonnes librairies qui démontre que le Socialisme mène inéluctablement et à plus ou moins brève échéance à l’esclavage des citoyens.

Si vous ne l’avez pas encore dans votre bibliothèque, dépêchez vous de vous le procurer car, après 2012 il sera trop tard : plus question de laisser de telles insanités ultralibérales à la portée de tous.

Vous pouvez compter sur Benoît Hamon et ses potes pour faire le nécessaire au nom l’Egalité Inculturelle des Masses Populaires quand il aura été nommé Ministre de l’Egalité Réelle et de la Pensée Unique dans le gouvernement Mélenchon.

 

C’est à vous de voir mais vous ne pourrez pas dire que « Restons Correct ! » ne vous avez pas prévenu.

08/10/2009

Ordre moral le retour

mauvaise vie.jpgAutant l’écrire d’emblée : « l’affaire Mitterrand » ça fout un peu les jetons. La question n’est pas de savoir si les « vacances sexuelles » passées d’un ministre sont ou non moralement compatibles avec ses fonctions, ni même si le PS a raison ou non d’emboîter le pas au FN. Ce qui fout les jetons c’est le retour en force de l’ordre moral qu’induit la polémique.

« Restons Correct ! » n’a aucunement l’intention de faire l’apologie des pratiques auxquelles Frédéric Mitterrand feraient allusion dans un livre que nous n’avons pas lu et que, contrairement à Josette et à Marcel, nous n’avons pas encore commandé sur Amazon dans l’espoir d’y découvrir quelques passages croustillants sur la vie sexuelle d’un pipeule en vue.

Pour autant et après les attaques de Bayrou à l’encontre de Cohn-Bendit, force est de constater avec les déclarations de Marine Le Pen et de Benoît Hamon que non seulement le coup bas est toujours de mise en politique mais que, en plus, on n’a décidément pas intérêt à écrire n’importe quoi.

 

hamon.jpgBayrou, Le Pen, Hamon : la troïka paraît improbable. Elle dit en fait que l’ordre moral juste prôné par Ségolène Royal en 2007 et l’obsession du « correct » universel n’ont pas fini de faire des adeptes dans ce pays. Si les chances de voir un jour le FN ou le Modem accéder au pouvoir sont heureusement faibles, celles de se retrouver un jour avec un Benoît Hamon au gouvernement sont, hélas, tout à fait plausibles.

Avec son look et sa tronche de Saint-Just de sous-préfecture, ça risque de pas mollir question guillotine culturelle, littéraire en particulier. Les blogs qui se livrent à l’incitation de mineurs à la consommation de (vraie) galette-saucisse au mépris du principe de précaution pondérale le plus élémentaire et, plus généralement, les esprits libres auront intérêt à numéroter leurs abattis, si ce n’est à émigrer direct sous des cieux culturellement plus ouverts.

Aller chercher des poux dans la braguette d’un écrivain, bon ou mauvais la question n’est pas là, n’a rien à voir avec la justice, fut-il ministre d’un gouvernement auquel on s’oppose.

C’est du totalitarisme intellectuel et rien d’autre, du type de ceux qui, au nom d’une quelconque « morale publique », laïque ou religieuse, vous assèchent une culture aussi surement que le réchauffement climatique vous tarit un ruisseau campagnard au mois d’août.

 

taser.jpgLa « morale » est affaire de conscience individuelle, quand vous entendez « morale publique » n’hésitez pas : sortez votre taser !

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu