Avertir le modérateur

30/07/2012

Un ministre hybride...

 

Ectac.Caricatures-Arnaud-Montebourg.03.jpgGilles Norroy est un ami de très longue date, un très fidèle lecteur de « Restons Correct ! » et une plume (parfois) très méchante. Ca fait trois excellentes raisons pour publier ci-dessous un billet d’humeur et de son cru qui résume assez bien ce qu’on peut penser des premiers pas gouvernementaux de notre très sémillant ministre du Redressement productif, public, laïc, obligatoire et entièrement financé avec nos sous… Pas de (vraie) galette-saucisse pour une fois mais une bonne dose de vitriol :

Certains s'étonnent du choix d'Arnaud Montebourg de privilégier la voiture hybride dans son plan de soutien à l'automobile. J'épargnerai au lecteur des considérations techniques sur le fait que ces voitures ne représentent que moins de 1% du marché car, la vraie raison de ce choix est d'ordre personnel : Arnaud Montebourg est lui-même une voiture hybride….

À l'avant vous trouvez un gros moteur thermique qui fonctionne à l'huile des frites grasses de la fête de la rose de Frangy dans son fief de Saône et Loire : ça pétarade, fait beaucoup de fumée, ne sent pas toujours très bon et surtout ne fait pas beaucoup avancer la bagnole. À l'arrière vous avez le moteur électrique qui ne fait pas beaucoup de bruit, ne sert pas à grand chose, sinon à donner une bonne conscience écologique à ceux qui achètent des hybrides. C'est avec ce moteur qu'il fait fonctionner ses vraies décisions politiques. Celle de subventionner les voitures hybrides par exemple. Grand diseux à l’avant, petit faiseux à l’arrière...

En fait, Arnaud Monteboug illustre assez bien cette idée de Lacan qui veut que l'on « devienne son nom » : monte-bourgeois tel est son destin, pour slammer un peu… Hier Rastignac devenant baron par mariage pour faire oublier la boucherie familiale, avocat n'ayant qu'un seul client, lui même, politicien populiste sur fond de graillou local.. Ayant laissé tomber Ségolène qui n'avait selon lui qu'un "seul problème, son compagnon "pour faire un deal avec ce dernier, chapitré par son nouveau coach médiatique personnel, le voilà ministre de la parole impuissante. Son avenir est tout tracé car il y a une place à prendre dans le paysage politique français, celle d'imprécateur en chef. Chevènement sucre les fraises, Mélenchon est épuisé, Bayrou est le seul à ne pas savoir qu'il est mort. Alors oui, c’est sûr, le Montebourg hybride a de l'avenir !.

Les Français aimeraient pouvoir en dire autant…

Gilles NORROY 

20/06/2012

Très chères subventions

 

arnaud montebourg,canards boiteux,galette saucisseLe redressement productif c’est comme le réchauffement climatique : plus on en parle et moins ça vient. En plus, comme une psychanalyse, ça peut durer très longtemps, ca peut coûter très cher et ce n’est même pas remboursé par la Sécu. L’agitation Montebourgeoise en faveur d’une industrie nationale redressée et sauvée des attaques de la mondialisation ultralibérale n’échappera pas à cette « règle » : ça durera ce que ça durera, ça coûtera ce que ça coûtera mais, à l’instar du Grand Bond en Avant promu en son temps par le Président Mao, ça finira inéluctablement en queue de poisson économique et sociale, si ce n’est en catastrophe. D’autant plus que, pour citer Lionel Jospin dans un de ses rares moments de lucidité, en matière industrielle et sociale « l’Etat ne peut pas tout ». Il peut juste creuser un peu plus les déficits en créant des emplois publics ou « parkings » pour les d’jeunes. Il peut surtout subventionner tous les canards boiteux qui passent à sa portée, surtout s’ils se situent dans une circonscription qui vient d’élire un député de gôche.

arnaud montebourg,canards boiteux,galette saucisseC’est certainement ce que va faire le fringant Arnaud sans même se poser la question de savoir si ça présente le moindre intérêt en termes de redressement de la productivité. Et, question subventions, les lecteurs de « Restons Correct ! » doivent savoir que ce n’est pas le choix qui lui manque : entre les aides européennes, les subventions régionales au développement, les aides à la revitalisation industrielle, les exonérations de charges pour réembaucher des chômeurs, les prêts à taux zéro de chez OSEO remboursables quand on veut et les interventions en fonds propres des collectivités ou, mieux encore, du Fonds Stratégique d’Investissement, l’arsenal est tellement bien pourvu qu’on s’y perd facilement. En plus, si on parvient à persuader les bureaucrates de l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie que sauver le canard peut contribuer à sauver la planète, c’est Jackpot assuré. Normal : la lutte contre le réchauffement climatique ça n’a pas de prix, ça vaut quand même le coup pour le contribuable de mettre un peu la main à la poche.

arnaud montebourg,canards boiteux,galette saucisseEvidemment, l’idée selon laquelle il serait nettement plus productif de fermer le robinet à subventions et de cesser de décourager l’investissement privé n’a pas effleuré ce qui sert de cervelle à nos brillants redresseurs de productivité en général et de torts en particulier. On va donc continuer à remplir d'une main la mare aux canards, boiteux ou non, et à tirer à boulets rouges sur les entrepreneurs de l’autre. En surtaxant le revenu de ces salauds de riches, en prélevant une dîme supplémentaire sur les dividendes versés à ces fumiers d’actionnaires, en rackettant encore un peu plus ces organisations criminelles que sont les banques, les compagnies pétrolières, les opérateurs téléphoniques et, peut-être même un jour, les marchands de (vraie) galette-saucisse vu qu’ils sont incapables de se délocaliser au-delà des frontières du 3-5. Le résultat est couru d’avance : les investisseurs préfèreront aller se faire taxer ailleurs, les usines continueront à fermer et les classe moyennes à se faire matraquer. Le chômage, l’abstention et le vote « protestataire » augmenteront encore. Même s’il parvient à tenir cinq ans, pas sûr que le bel Arnaud sera encore ministre de quoi que ce soit en 2017.

D’ici là, notre conseil du jour s’adresse à ceux qui cherchent une idée de business lucratif : Montez un cabinet de conseil en subventions et domiciliez vous à Londres…

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu