Avertir le modérateur

16/06/2012

Chic on va rire !

 

ps,perceval et karadoc,galette saucisseCe qu’il y a de bien avec la gôche française c’est qu’on peut s’attendre à tout et que, en général, on n’a pas longtemps à attendre. Question rigolade surtout… Ca tombe bien parce que, vu ce qui nous attend en termes de redressement productif et d’augmentation des impôts, on risque d’en avoir vraiment besoin dans les 5 ans qui viennent. « Restons Correct ! » s’en pourlèche déjà les babines, c’est pas tous les jours qu’on sait qu’on aura toujours de quoi faire marrer ses lecteurs. Ca a du reste déjà commencé : entre dame Duflot qui situe le Japon dans l’hémisphère sud et la « first girl friend » qui tweete sur tout ce qui bouge, y’a peut-être pas encore de quoi s’étouffer dans sa (vraie) galette-saucisse mais c’est plutôt prometteur. Et encore, à l’heure où j’écris ce billet, Christiane Taubira ne s’est pas encore réellement lâchée… Il ne nous reste donc plus qu’à espérer que le PS gagne haut la main les législatives ; réponse demain dimanche, dans l’après midi, sur Romandie.com comme d’habitude.

ps,perceval et karadoc,galette saucisseFaut dire que, de ce point de vue aussi, le Changement avec son grand « C » sera le bienvenu. On peut penser ce qu’on veut du bilan de Sarko mais, force est de reconnaître que question rigolade il n’a pas vraiment assuré. Certes il y eut bien Nadine Morano pour détendre un peu l’atmosphère de temps à autres mais, dans le genre duo comique pour noces et banquets de sous-préfecture, Alain Juppé et Claude Guéant ça le faisait pas tout à fait. Par contre, avec Benoît Hamon et Arnaud Montebourg - alias les Perceval et Karadoc du socialisme - solidement installés à la Table Ronde du gouvernement, c’est sûr que ça va changer, que tous les espoirs sont désormais permis. Surtout si la Rougette de Lille s’incruste encore un peu rue de Solférino et si Gogolène est finalement élue députée et promue au « perchoir ».

Notre appel du jour s’adresse donc aux électeurs de La Rochelle et de sa banlieue : Faites pas les cons demain : votez Royal ! Merci d’avance…

15/06/2012

L'Allemagne paiera ?

 

euro-bonds,angela merkel,galette saucisseLe doute n’est plus possible, c’est reparti comme dans les années 20. Le slogan qui marche c’est désormais « l’Allemagne paiera ! ». Pas au titre des réparations de guerre car, la guerre n’a pas encore eu lieu. Cette fois il s’agit plus prosaïquement de réparer la gabegie grecque, d’éponger les déboires immobiliers des banquiers espagnols et de financer les cadeaux postélectoraux du père Hollande. Plus question pour obtenir satisfaction d’occuper la Ruhr comme en 1923, nos p’tits malins on trouvé mieux pour traire la vache teutonne : ça s’appelle les « euro-bonds ». Ceux parmi les lecteurs de « Restons Correct ! » qui sont meilleurs en foot qu’en finance internationale seront probablement heureux d’apprendre qu’il s’agit de faire payer les dettes douteuses des pays européens les plus en difficulté par les pays les moins « cigales », au premier rang desquels figure évidemment l’Allemagne. Présenté encore plus simplement, ça signifie que nous serions bien cons de ne pas essayer de traire la bonne grosse vache à lait qui rumine placidement de l’autre côté du Rhin, pendant que nous recrutons des fonctionnaires à tour de bras.

euro-bonds,angela merkel,galette saucisseLe hic est que ce n’est pas parce que les nibards d’Angela sont devenus l’attraction des sommets internationaux qu’elle est d’accord pour se laisser traire. D’autant plus qu’il semble bien qu’Helga et Hans, ses fidèles électeurs, soient du même avis qu’elle. Salauds de boches ? Pas uniquement, car, pour revenir aux années 20, l’insistance française à faire payer l’Allemagne a eu pour conséquence une hyperinflation délirante dont le souvenir demeure vivace au pays de Goethe, de Schiller et des cuites du samedi soir à la bière et au schnaps. On sait comment ça s’est terminé : ruine de l’économie et vrai chômage de masse. Quand la crise économique des années 30 en a remis une bonne grosse couche, la République de Weimar était mûre pour tomber dans l’escarcelle du National Socialisme et d’un certain Adolf Hitler. Nous n’épiloguerons pas, la fin est dans tous les manuels d’histoire. Encore pour quelques années en tout cas, avant que les p’tits génies qui font les programmes de l’Education Nationale et Socialiste s’aperçoivent qu’enseigner l’histoire risque de donner de mauvaises idées aux d’jeunes et décident, au nom du principe de précaution intellectuelle, de remplacer cette matière élitiste et bourgeoise par une initiation à l’économie solidaire et durable…

euro-bonds,angela merkel,galette saucisseQuoiqu’il en soit rien n’est joué, l’affaire n’est pas encore dans le sac, die Sache ist noch nicht erledigt comme dirait tonton Ayrault quand il veut nous rappeler que, lui aussi, il a fait Allemand première langue. Montebourg peut toujours vitupérer dans les médias contre « l’aveuglement idéologique d’Angela Merkel », l’Allemagne n’est pas prête à payer pour les conneries des autres. Mamie Trierweiller peut toujours redoubler d’ardeur tweeteuse, ce n’est pas demain que ces gros lourdauds de schleus abandonneront leur infecte Bratwurst Kartoffeln au profit de notre délicate et digeste (vraie) galette-saucisse nationale. C’est certes dommage pour la solidarité européenne en général et le redressement productif de l’industrie française en particulier, mais c’est comme ça...

Une question personnelle pour finir à Jean-Marc Ayrault : comment dit-on « bras d’honneur » en Allemand ?

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu