Avertir le modérateur

15/01/2010

Vincent Poule-Mouillée

peillon.jpgOn savait que le socialisme ça ne marchait pas, que ça n’attirait plus les talents, que ça ne produisait plus que des propositions inaudibles à force de sentir la naphtaline. On sait depuis hier soir que les socialistes ont en plus des dirigeants aussi couards que mal élevés et prétentieux.

Se décommander au dernier moment d’un débat télévisé auquel on a accepté de participer comme le fit hier sur France 2 Vincent Poule-Mouillée Peillon n’est pas seulement la marque d’une éducation bâclée, c’est aussi le signe d’une absence de courage politique et celui d’un mépris abyssal pour Josette, Marcel et plus généralement pour le petit peuple des assujettis à la Redevance de l’Audiovisuel Public.

« Restons Correct ! » comprend qu’on puisse éprouver quelques craintes à affronter les foudres bodicéenes de Miss Le Pen, quelques réticences à se colleter devant les caméras avec Besson le Besogneux mais, c’est sans doute notre côté old fahion, se décommander à la dernière minute et rester peinard chez soi  devant son poste ça n’est pas « convenable » comme aurait dit Chirac.

 

marine_le_pen.jpgPas convenable et à peu près aussi intelligent que de refuser de goûter à la (vraie) galette-saucisse quand on fait campagne sur le marché de Pleurtuit. En politique c’est comme partout : les absents ont toujours tort et un soi-disant « coup » médiatique a vite fait de se transformer en pétard mouillé, de faire le jeu des thèses de l’adversaire. A commencer par celles du Front National et de Marine Le Pen qui est indiscutablement la principale bénéficiaire de la lâcheté et de l’inconséquence médiatique du sieur Peillon.

A l’heure de la politique spectacle et de l’image « reine » il eut été plus productif à tout point de vue et certainement plus « digne » de faire un clash en direct sur le plateau de m’dame Chabot, plutôt que de se planquer courageusement derrière un « communiqué » assorti d’un calembour à 2 balles sur « l’indignité nationale ».

Quand on a quelque chose à dire on le dit en face, ça s’appelle avoir le courage de ses opinions…

 

goulag.jpgPas convenable, imbécile et aussi inquiétant car, en demandant dans son communiqué la démission d’Arlette Chabot et des dirigeants de France 2, ce grand intellectuel qu’est Vincent Peillon dévoile son sens inné de la Liberté de la Presse.

Les journalistes sont prévenus : si d’aventure le PS gagne les élections de 2012, ça ne sera peut-être pas le Goulag pour ceux qui s’écarteront de la « ligne du parti » mais certainement le Pôle Emploi direct.

Quant aux blogueurs impertinents dans notre genre, ils ont clairement des soucis à se faire. Z’ont intérêt à se préparer à prendre le maquis blogosphérique ou à émigrer fissa sous des cieux plus tolérants et accueillants, y compris fiscalement, comme la Suisse…

 

poule-mouillée.jpgFaut jamais sous-estimer la violence potentielle des réactions des petits bougres et des poules mouillées…

15/11/2009

La Royal Attitude

meme-desirsdavenir.jpgLes temps sont durs pour tout le monde, y compris pour Ségolène Royal. Depuis que Pierre Bergé ne paye plus les liftings de desirsdavenir.org, son célèbre site internet, c’est pas vraiment la misère mais elle serait, dit-on, un peu gênée côté portemonnaie.

Ajoutez à cela le coût de la campagne pour les régionales et vous comprendrez pourquoi, du côté de chez Ségo, la tendance est plutôt au radinisme qu’à la prodigalité compulsive. C’est ce que vient d’apprendre ce pauvre Vincent Peillon à ses dépens.

Il avait organisé une petite réunion amicale avec quelques d’jeunes qui « montent » en politique comme Marielle de Sarnez ou Robert Hue, quand il apprit que Ségolène entendait non seulement y taper l’incruste médiatique mais aussi s’inviter à bouffer.

Un peu ému de voir sa p’tite teuf transformée en barnum préélectoral et pas certain d’avoir prévu assez question buffet campagnard, il a publiquement fait part de son étonnement ce qui lui a valu une cinglante réplique de la mamie du Poitou sur le thème : je suis ici chez moi !

 

louis 14.jpgFranchement, ça nous a fait de la peine car chez « Restons Correct ! » on l’aime bien le p’tit Vincent. Comme on n’est pas de gôche et qu’on a du quitter l’école très tôt pour aller gagner notre (vraie) galette-saucisse dans, comble d’ignominie, le secteur privé et marchand, on ne comprend pas forcément tout ce qu’il raconte mais on l’aime bien quand même. C’est un garçon calme, posé, propre sur lui, plutôt bien élevé et sans doute cultivé.

Mais son problème c’est que son truc à lui c’est la Philo et pas l’Histoire. C’est sans doute pourquoi il n’a pas tout de suite capté que, conformément à l’un de ces usages monarchiques constitutifs de notre Identité Nationale, le souverain était partout chez lui.

Ca s’appelle la Royal Attitude et nul sujet petit ou grand, puissant ou misérable, député européen ou contribuable ordinaire ne peut s’y dérober.

Si Ségolène nous honore d’une visite domiciliaire il faut non seulement lui ouvrir grand la porte mais aussi éviter de mégoter sur les « nourritures terrestres ».

 

bar-mitzvah-.jpgL’Amicale des Anciens Combattants de Pleurtuit qui organise prochainement son banquet annuel et Josette et Marcel qui ont prévu de fêter dignement la bar mitzvah  de leur petit dernier sont prévenus : z’ont intérêt à prévoir large question tortore car Ségolène Royal peut s’y pointer à l’improviste. Surtout s’ils ont prévu de mettre la vidéo de l’évènement en ligne sur Facebook ou sur un blog de chez  20Minutes.fr un peu en vogue.

Il serait tout à fait déplacé de lui refuser l’entrée sous le fallacieux prétexte qu’il ne faut pas prendre un banquet d’anciens combattants ou une bar mitzvah pour une antenne des Restos du Cœur ou qu’on n’a pas besoin de « chèque contraception ».

Ce serait non seulement déroger à l’usage et à la tradition millénaire de solidarité envers les moins favorisés mais aussi commettre une discrimination suffisamment odieuse et flagrante pour être signalée dare-dare à la HALDE.

 

dinde-t10868.jpgCar en vérité si chacun est libre de penser ce qu’il veut de madame Royal, nul n’est autorisé à discriminer les dindes, surtout juste avant Noël…

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu