Avertir le modérateur

29/10/2009

Y'a bon l'Angola

ya bon.jpgC’est une époque aujourd’hui révolue : celle du Banania au p’tit déj et de la (vraie) galette-saucisse au quatre-heures. Ce n’était sans doute pas politiquement ni même diététiquement « correct », mais au moins ça vous forgeait de l’Identité Nationale plus surement que les céréales de monsieur Kellogg’s ou les burgers de chez monsieur Mac-Do.

Bannie des supermarchés, pour cause sans doute de présumé racisme rampant, Banania a rejoint le cercle des marques disparues et le lucratif marché des objets publicitaires désormais interdits mais toujours en vente libre sur E-bay.

Heureusement pour la mémoire du sympathique tirailleur sénégalais qui fit la notoriété de la marque, il y a l’Angolagate et son spectaculaire procès qui, sans violer la présomption d’innocence des prévenus avant leur éventuelle condamnation en appel, vient de nous rappeler fort opportunément qu’il fut aussi un temps où Y’avait Bon l’Angola.

 

pasqua2.jpgUne figure du gaullisme historique, un ancien préfet, un fi-fils à son présidentiel papa, une star déchue du book-business, un présumé mafieux russe et en fuite associé à un « homme d’affaires », un obscur (peut-être pas pour tout le monde) « militant socialiste » condamnés en premier instance : ce n’est pas un verdict ni même un inventaire à la Prévert, c’est une véritable affaire d’Etat qui en dit plus long à Josette, à Marcel et aux lecteurs de « Restons Correct ! » sur les mœurs politiques du temps des Mitterrand et autres Chirac, que les gamineries vaguement facétieuses de « l’affaire Clearstream ».

Ce n’est plus du coup (mal) tordu en vue de déstabiliser tel ou tel adversaire politique c’est, fort probablement, de l’association de malfaiteurs de la plus belle eau.

Il n’y a plus qu’à espérer que le « secret défense » concernant cette affaire sera levé, juste pour voir quelles ont pu éventuellement être les raisons géostratégiques d’intérêt national qui auraient justifié qu’un vulgaire trafic d’armes soit officieusement « couvert » par les locataires successifs de l’Elysée et leurs zélés courtisans.

 

ANGOLA--01-03-07.jpgFaut dire aussi que l’Angola de l’époque c’était tentant. Un pays blindé de pétrole et de diamants, une dictature communiste confrontée à une guérilla ethnico-politique, un pouvoir lâché par les Russes et les Cubains pour cause d’effondrement de l’empire soviétique, un bon p’tit embargo onusien sur les armes : fallait vraiment être un saint pour ne pas profiter de l’occase, pour renoncer à se prendre un max de tunes sur les décombres d’une décolonisation ratée (une de plus !) pour cause de guerre froide, de rivalités ethniques et de cupidité des dirigeants locaux.

Ainsi allait le monde à l’époque, ainsi va-t-il sans doute toujours aujoiurd’hui, ainsi ira-t-il encore probablement demain.

 

Rimbaud.jpgCe n’est certes pas très poétique mais après tout : Rimbaud n’a-t-il pas fini trafiquant d’armes au fin fond de l’Afrique ?

21/09/2009

Clearstream : faut-il bruler Villepin ?

bucher.jpgLe seul intérêt du procès Clearstream est d’avoir lieu. Le mérite de Sarko est de l’avoir provoqué en portant plainte contre X alors qu’il n’était que ministre. Villepin dans le box des accusés : une image qui réjouira certains, qui nourrira les rancœurs des derniers chiraquiens, qui alimentera la haine parfois irrationnelle que d’autres portent au chef de l’Etat.

« Restons Correct ! » ne va pas vous refaire le match d’autant plus qu’il n’est pas terminé. Villepin est l’accusé vedette qui dépasse de la tête et des épaules la brochette de seconds couteaux appelés à comparaître avec lui et, soyons francs, nous ne l’aimons pas. Faut-il pour autant le bruler comme un vulgaire scientologue avant même qu’il ait été jugé ? Evidemment non, pas plus qu’il ne serait opportun d’ouvrir une souscription populaire pour ériger une stèle à sa mémoire politique car, condamné ou acquitté, l’auteur du Cri de la Gargouille est sans doute politiquement carbonisé.

 

En fait dans cette affaire, Villepin et son sort n’ont pas grande importance. Ce que Josette, Marcel et leur marchand de (vraie) galette-saucisse vont peut être découvrir en suivant ce procès spectacle, c’est le « dessous des cartes » politiciennes, le parfum faisandé des « cabinets noirs » et autres officines occultes expertes en coups tordus plus ou moins bien exécutés.

chirac1.1195286609.jpgLa fin de l’ère Chirac semble avoir été riche en la matière. Une garde rapprochée qui se crispait au fur et à mesure qu’elle sentait le pouvoir lui échapper, des courtisans occupés à calculer le meilleur moment pour changer de cantine, des snipers en arrière-garde et des mines antipersonnel semées comme autant de cadeaux de bienvenue aux successeurs présumés.

On ne va pas vous la jouer je sais tout mais je dirai rien mais, pour avoir eu l’occasion d’en renifler subrepticement quelques effluves, on peut vous dire que ça ne sentait pas que la rose. Ce n’est pas aux blogueurs de jouer les sycophantes, c’est aux médias de nous le raconter : allez zou au boulot si vous voulez que ce procès ait une utilité !

Ce n’est pas nouveau en France, chaque fin de règne a connu ces sortes de dérives. Il suffit, sans remonter jusqu’à l’affaire du collier de la Reine, de se souvenir comment s’est clos celui de Mitterrand, avec entre autres le suicide tragique de ce pauvre Pierre Bérégovoy.

 

article_vgeladydi.jpgS’il en est un qui doit bien se marrer en ce moment, c’est papy Giscard. Nous sortir La Princesse et le Président, nous déterrer Lady Di, l’icône des shampouineuses délaissées, en plein procès Clearstream : c’est indiscutablement du grand art.

Fantasme de vieillard concupiscent ou manipulation géniale ? Nul ne le saura sans doute jamais. Reste qu’il est dommage qu’il n’ait pas été réélu en 81 : ça nous aurait peut-être valu une fin de règne plus croustillante que celles de ses prédécesseurs…

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu