Avertir le modérateur

14/10/2009

Bravo à Angela Merkel

autodafe-nazi.jpgLa Chine est « l’invité d’honneur » de la Foire du Livre de Francfort et ce n’est pas rien. Ce n’est pas rien parce qu’avec près de 7 000 exposants, cette soixante et unième édition est incontestablement le plus grand rendez-vous littéraire de la planète.

Ce succès n’est après tout que justice pour une culture qui, outre Goethe et Schiller, a aussi « produit » Heine, Kafka, Rilke, Hesse, Thomas Mann et Erich Maria Remarque pour ne citer que quelques unes  de ses plus grandes « plumes ». Que justice aussi pour une nation qui a connu en moins d’un siècle les autodafés nazis et, dans sa partie orientale, la persécution systématique des intellectuels par les communistes.

Ich weiss nicht was soll es bedeuten dass ich so traurig bin, « je ne connais pas la raison de ma tristesse » (traduction libre) a écrit Heine dans la Lorelei. Si les « littérateurs » sont aujourd’hui tristes, « Restons Correct ! » en connaît la raison. C’est à cause de « l’honneur » ainsi rendu à la Chine des censeurs et des camps de « travail » pour intellectuels déviants, de "l'honneur" ainsi perdu par les organisateurs de la Foire.

 

saucisses de francfort.jpgNative de l’ex-RDA, Angela Merkel l’a probablement senti en l’inaugurant hier aux côtés du vice-président chinois. « Les livres font une différence, une différence qui menace les dictatures et renforce les démocraties » a-t-elle publiquement déclaré avant de qualifier la manifestation de « cœur de la Liberté d’expression dont la littérature est le genre artistique par excellence ».

Bravo madame la Chancelière, prima comme on dit chez vous. Bravo, bien dit et merci de rappeler à la face d’un dirigeant de la plus grande dictature du monde ce qui fait la spécificité de notre civilisation : la Liberté qu’ont Josette et Marcel de lire ce blog et de préférer la (vraie) galette-saucisse à la, néanmoins respectable, saucisse de Francfort ou inversement.

 

petit livre rouge.jpgReste qu’à quelques jours du vingtième anniversaire de la chute du Mur de Berlin cette invitation était pour le moins maladroite, reste aussi que l’Occident n’a sans doute pas grand-chose à redouter d’un éventuel « choc » avec une « civilisation » dont l’indétrônable best-seller demeure le Petit Livre Rouge des pensées de Mao, manuel à l’usage des décerveleurs culturel et de leurs successeurs...

14/08/2009

Topless et politique

Burkini.jpgC’est l’événement de l’été au camping des Flots Bleus : Josette ne fait plus topless sur la plage. Tant pis pour l’instruction des mômes de la colo de vacances de Prisunic, ils sont privés de son légendaire 90 c. De toutes manières, depuis qu’il y en a trois qui ont toussé après avoir clopé aux cabinets, la DASS les a tous consignés dans leur dortoir par application du principe de précaution pandémique. En plus, c’était rien que du tabac…

L’année prochaine elle fera peut-être burkini, que ça fasse ou non plaisir à Marcel. Après tout les femmes sont libres, c’est sur, c’était même écrit dans le Nouvel Obs et dans Télérama. En plus, l’éditorialiste de Cosmopolitan est formel : les lolos à l’air c’est comme pisser ailleurs que sous la douche, pour se taper la honte ya pas pire.

 

Le « cas » de Josette n’est évidemment pas isolé. Les correspondants balnéaires de « Restons Correct ! » sont unanimes : cet été il n’y a plus que les vieilles babas hollandaises et les shampouineuses égarées pour balancer encore leurs roberts sous le nez des plagistes saisonniers. En attendant les résultats de la grande étude que les enseignants-chercheurs en sociologie du CNRS ne vont pas manquer d’entreprendre dès qu’ils seront rentrés de leur stage annuel de poterie quechua, nous en sommes réduits aux hypothèses sur les causes de ce reflux massif du sea, sex and sun jusqu’alors triomphant.

maillots 1900.jpgComme il est exclu qu’il s’agisse de l’effet collatéral d’une très improbable inversion du réchauffement climatique provoqué par la mondialisation ultralibérale, il ne reste plus que l’hypothèse d’un retour en force de l’ordre moral, façon époque victorienne et sa tendance perverse à l’exhibition étroitement encadrée par les autorités religieuses.

 

Heureusement qu’il reste les Allemands ! Encore une fois ce sont nos voisins les boches, nos amis les schleus, nos potes les fridolins qui montrent la voie de la résistance au balnéairement correct. Faut dire que même si la Bratwurst ça le fait pas comparée à la (vraie) galette-saucisse, ils savent rester gruppiert question qualité. De la bière qui mousse vraiment, des bagnoles indestructibles façon Mur de l’Atlantique, un pape bac + 12 en économie : on ne peut pas dire qu’ils mégottent sur le solide, le costaud, le durable…

article_decollete.jpgEn politique c’est évidemment pareil. Foin des pudeurs faussement virginales désormais de mise sur les plages françaises, ils ont carrément pris le parti, Angela Merkel en tête, de l’abondance mammaire.

Wir haben mehr zu bieten, nous avons plus à offrir pour ceux qui ont séché l’allemand pour aller mater les roploplos de Josette. Le slogan et l’affiche ont déjà fait le tour du wouaib. Vive les tétons et bravo les teutons, ça au moins ce n’est pas de la com politique pour rosière mijaurée. Ya plus qu’à leur souhaiter que ça marche et, en attendant les excuses de Ségolène Royal, qu’à psalmodier en chœur avec les militants :

 

Ach, Angela grosse nibards !

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu