Avertir le modérateur

04/06/2012

Législatives : conseil aux candidats

 

coiffeurs,salon de coiffure,eva joly,valérie trierweilerLe sympathique garçon coiffeur auquel je confie régulièrement le soin de me couper les tifs (comme d’habitude, les oreilles bien dégagées, merci…) est formel : François Hollande se teint les cheveux et, d’après lui, c’est pas beau. Déjà qu’il a des boutons plein la gueule et qu’il se déplume plus que Sarko… C’est ce qu’on appelle un avis d’expert, de ceux qu’il est toujours intéressant de recueillir et de prendre en compte si on a quelques ambitions politiques. On a de fait trop tendance à l’oublier : les coiffeurs, qu’ils soient pour hommes, pour dames ou pour les toutous ont ceci en commun avec les patrons de bistrot et les vendeurs de (vraie) galette-saucisse d’être des vecteurs essentiels de formation de l’opinion publique. Surtout les coiffeurs ! C’est bien normal quand on pense à la position dans laquelle ils exercent leur art : rien d’étonnant à ce qu’ils aient un accès privilégié à l’oreille de leur clientèle. C’est sur que, question proximité auditive, ils ont un net avantage sur les diseuses de bonne aventure, les vendeurs d’assurances-vie à domicile ou les moniteurs d’aquagym. Sans parler évidemment des cireurs de chaussures.

coiffeurs,salon de coiffure,eva joly,valérie trierweilerFaut-il en déduire pour autant que shampouinage et frisottage sont les deux seules mamelles du débat politique et de la propagande électorale ? Sans doute pas. Pour autant il ne faut pas nier qu’en politique comme en recherche d’emploi le look, la présentation si vous préférez, ça compte quand même un peu. Si vous ne me croyez pas, pensez plutôt à ce qui est arrivé à cette pauvre Eva Joly qui, faute de s’être trouvé un professeur de Français compétent, un coiffeur digne de ce nom et un oculiste convenable, s’est non seulement vautrée dans les profondeurs du classement à la présidentielle mais a probablement gâché aussi toutes ses chances d’être nommée un jour Haute Commissaire du Peuple à la Chasse aux Exilés Fiscaux dans le gouvernement de Jean-Marc Ayrault. Du coup, la voilà obligée de s’incruster au Parlement européen pour y subir les taquineries de Cohn-Bendit et examiner des projets de résolutions sur la réglementation de la pêche au trou hivernale dans le golfe de Finlande ou l’extinction du paupérisme en Grèce après dix heures du soir. Ce n’est pas pour être désagréable avec elle mais faut reconnaître qu’elle l’a quand même un peu cherché.

coiffeurs,salon de coiffure,eva joly,valérie trierweilerSi j’ai donc un conseil à donner aux d’jeunes et aux moins d’jeunes qui, à l’occasion des législatives, se lancent en politique, c’est de commencer par faire la tournée des salons de coiffure de leur circonscription. Inutile de vous épuiser à arpenter les marchés pour serrer la louche aux p’tits commerçants ou pour distribuer à leurs clientes des tracts qu’elles ne liront pas. Inutile également de gâcher vos soirées à organiser des réunions publiques pour haranguer trois papies désœuvrés ou venant juste de s’engueuler avec bobonne. Concentrez vous plutôt sur les échoppes des membres de l’honorable corporation des coiffeurs-visagistes et autres barbiers du coin. Ne venez surtout pas les voir les mains vides de toute proposition programmatique les concernant. Entre la prime de maquillage pour les shampouineuses et le remboursement des frais d’abonnement à l’Equipe pour les coiffeurs pour hommes, vous avez le choix. S’agissant des coiffeurs pour dames de sexe masculin, vous pouvez éventuellement aussi faire subtilement part de votre engagement en faveur du mariage gay... Vous ferez comme vous voudrez mais si, faute d’avoir suivi ce conseil, vous vous prenez une taule dès le premier tour, ça ne sera pas la peine de venir pleurnicher après dans les jupes de « Restons Correct ! ». On vous aura prévenu.

Message personnel à Valérie Trierweiler pour conclure : c’est vous qui voyez mais, changement pour changement, faudrait peut être envisager aussi celui du capilliculteur élyséen.

02/06/2012

Foie gras blues

 

californie,foie gras,corrida,brigitte bardot bDans la rubrique cul-cul, gnangnan, con-con, la palme du politiquement correct revient indiscutablement à la Californie. Déjà que certaines bourgades interdisaient à leurs citoyens de fumer, même chez eux et même du tabac, voilà qu’ils ont voté une Grande Loi visant à y prohiber la consommation de foie gras. Et attention ça rigole pas : 1000 dollars d’amendes aux contrevenants ! L’objectif est évidemment de s’attirer les bonnes grâces électorales  des défenseurs des « droits des animaux » (rigolez pas ça existe aussi en France) qui, en Californie comme ailleurs mais surtout semble-t-il entre Frisco et L.A., confirment qu’ils ont un QI proche de celui de Brigitte Bardot ou, si vous préférez, proche de celui d’une huître. Du reste, ouvrir une huître encore vivante pour la gober toute crue, n’est ce pas au moins aussi cruel et contraire aux principes les plus élémentaires du droit des bestioles que de gaver une oie landaise ou un canard gersois ? J’ai bien envie de leur souffler l’idée, juste pour rire et voir jusqu’où ces ahuris peuvent aller pour défendre la cause de leurs sœurs les huitres...

californie,foie gras,corrida,brigitte bardot bEvidemment, quand on sait le nombre de calories bien graisseuses qu’un(e) citoyen(ne) californien(ne) est capable d’absorber pendant que vous et mois chipotons sobrement notre (vraie) galette saucisse quotidienne, cette mobilisation contre le gavage des zoziaux prend tout son sens. C’est comme la lutte contre la chasse à la baleine : ça sent quand même un peu le plaidoyer « pro domo »… Vous je ne sais pas mais, perso, ça me donne clairement l’envie d’aller allumer un gros cigare sous les fenêtres des z’amis des z’animaux, après m’être enfilé une tranche de foie gras bien d’chez nous tout en distribuant aux enfants des écoles des prospectus pour une corrida. Certainement pas un ersatz façon course de vachettes landaises à la mode d’Intervilles, une vraie corrida où qu’ça frémit, où qu’ça crie pas « olé » pour rien, où qu’les belles Andalouses se pâment pour le toréador derrière leurs éventails. Une du genre de celles qui donnèrent à Montherlant ou Hemingway l’occasion d’écrire leurs plus belles pages. Une du genre qui sont évidemment proscrites par le décidément très correct état de Californie…

californie,foie gras,corrida,brigitte bardot bReste qu’en attendant l’affaire n’arrange pas vraiment le redressement productif de nos p’tits producteurs de foie gras. Même si leurs conseils en communication leur ont dit de continuer à faire risette sur les photos, ils tirent en fait plutôt la tronche. Le dossier a certes bien été subrepticement glissé sur le bureau d’Arnaud Montebourg mais reste à savoir ce qu’il va en faire. Rien probablement même si dans le sud-ouest ça vote plutôt à gôche. Faut dire aussi à sa décharge que la tâche est d’autant moins facile que des mesures de rétorsions seraient peu ou prou opérantes vu que, de notoriété publique, la Californie ne produit à peu près rien de réellement comestible. En attendant si vous avez perdu votre taf par manque de redressement productif de votre employeur, vous pouvez toujours tenter votre chance dans la contrebande de foie gras en Californie. C’est évidemment illégal mais ça peut être d’autant plus lucratif que, pour le moment en tout cas, les peines encourues sont significativement inférieures à celles réprimant le trafic de dope ou la consommation de tabac en public. Maintenant comme on dit : c’est vous qui voyez…

D’ici là bon appétit à tous et à bientôt.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu