Avertir le modérateur

25/03/2010

Non au racisme de comptoir !

cafe.jpgIl n’y a pas qu’Eric Zemmour pour tenir sans vergogne et à tout-va des propos d’un racisme inouï, d’une insupportable brutalité discriminante. Il n’y a pas qu’à la télé que de tels méfaits se produisent. « Restons Correct ! » a hélas le regret d’en informer ses lecteurs : ça se passe tous les jours, en bas de chez nous et dans une indifférence aussi générale que complice.

Il suffit pour s’en convaincre de pousser la porte du premier bistro venu pour y constater que le prix au comptoir du « petit noir », avec ou sans sucre, est presque toujours inférieur à celui du « petit blanc », accompagné ou non d’une (vraie) galette-saucisse.

C’est évidemment scandaleux car cette discrimination tarifaire, qui peut parfois atteindre plusieurs dizaines de cents, contribue à conforter les ennemis de la diversité obligatoire dans l’idée que, parce qu’il est noir, le café vaut moins que le vin blanc.

 

tintin au congo.jpgA se demander si la France est vraiment le pays des Droits de l’Homme, de la HALDE, de la taxe carbone et de la CSG qu’elle prétend être ? Même Hergé n’aurait pas osé une telle provocation dans la version non expurgée de Tintin au Congo !

Curieusement, les innombrables associations antiracistes qui vivent pourtant grâce aux subventions publiques qu’elles reçoivent, restent muettes sur ce sujet.

Même le Figaro, dont on connaît désormais la promptitude à traquer tout ce qui s’éloigne - fut-ce d’un iota - du politiquement correct de bon ton, reste coi.

Par peur sans doute d’une réaction électoralement violente du puissant lobby des patrons auvergnats de cafés parisiens qui ne manqueraient pas d’agiter, à cette occasion, les oripeaux de la Liberté d’entreprise. Dans l’unique et ignoble but de pérenniser leurs infectes pratiques, bien entendu.

 

Ridicule.jpgComme il est avéré depuis des lustres qu’en politique le ridicule ne tue pas plus qu’une pandémie de grippe H1N1, il ne reste plus qu’à saisir le Parlement.

Car il est clair que seule une Grande Loi est susceptible de faire avancer les choses dans le bon sens : celui d’une égalité parfaite aux terrasses de nos pimpants débits de boissons hexagonaux.

Nous attendons donc avec impatience qu’au nom des valeurs humanistes qui sont celles de la République, il soit désormais interdit d’y servir un « petit noir » à un prix inférieur à celui d’un « petit blanc ».

Dans la foulée il serait également souhaitable que le terme café noir soit proscrit sous peine d’amende et sur l’ensemble du territoire national pour être remplacé par celui, beaucoup plus respectueux de la diversité, de café afro-européen

24/03/2010

A la reconquête du peuple de droite

gros bourgeois.jpgLe « peuple de droite » n’est rien qu’un ramassis de gros bourgeois incultes manipulés par des financiers véreux à la solde du grand capital. C’est bien connu. Du reste, on n’y recense aucun enseignant-chercheur en musicologie expérimentale, aucun titulaire d’un DESS en management des médiations interculturelles en milieu rural.

Vous pouvez croire « Restons Correct ! » sur parole : ayant quitté l’école à seulement bac + 5 pour aller gagner notre (vraie) galette-saucisse quotidienne dans, comble d’ignominie, le secteur privé et marchand, nous sommes particulièrement bien placés pour vous en causer.

Le « peuple de droite », nous pouvons le confirmer, ne regarde que TF1, ne lit que le Figaro, quand il n’est pas analphabète, ne s’intéresse qu’au foot, ne participe jamais au moindre stage d’initiation à la poterie quechua dans le Lubéron, est fan de Johnny, se gave de bonus, se goinfre de sushis au thon rouge, ne fait qu’exceptionnellement pipi sous la douche pour économiser l’eau et ne vote jamais à gôche.

 

TaxeCarbone.jpgEn 2007 on s’en souvient, il a massivement voté Sarko. En 2010 on l’a vu, il a plus déserté les isoloirs que la moyenne. On peut ainsi estimer qu’entre le second tour des présidentielles et celui des régionales, ce sont près de 9 millions de voix électorales qui se sont tues à droite.

Consternation à l’Elysée mais aussi trouille bleue dans la majorité parlementaire. D’autant plus que, ce n’est un secret pour personne, en visite dans sa circonscription, le ou la député(e) majoritaire de « base » en entendait depuis déjà quelques temps des vertes et des pas mures du côté de chez Josette et Marcel.

Plutôt des « pas vertes » du reste, à propos de la future taxe carbone notamment. Genre c’est pas bientôt fini les conneries façon monsieur Hulot et consorts ? Faudrait peut-être qu’on arrête de nous enfumer, on veut bien trier nos déchets, rouler en Prius et prendre les transports en commun quand ils ne sont pas en grève mais, raquer en plus à propos de tout et de rien, c’est « non » !

 

beret_basque.jpgExit donc cette consternante usine à gaz fiscal. Jusqu’en 2012 au moins car d’ici à ce que l’Union Européenne l’instaure, Ségolène aura eu dix fois le temps de se réconcilier avec la Rougette de Lille.

C’est indiscutablement un premier et utile pas vers la reconquête d’un électorat qui, même s’il est bête sinon il voterait à gôche, même s’il est pour que la Paix universelle règne sur le Monde, que les petits zoziaux gazouillent dans les sous-bois et que Raymond Domenech démissionne, en a définitivement ras le béret de se faire taxer à tous les coins de rue.

Surtout pour financer une bureaucratie publique notoirement aussi pléthorique qu’inefficace ou des services éponymes qui « servent » surtout les intérêts particuliers de leurs personnels aussi dévoués que statutairement inamovibles…

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu