Avertir le modérateur

14/01/2010

Droit de vote des étrangers

boston_tea_party.jpgBoston, 16 décembre 1773, fait pas vraiment chaud vu que le réchauffement climatique n’a pas encore atteint les côtes du Massachusetts. Bravant le froid et les gabelous, quelques dizaines de d’jeunes du coin s’introduisent subrepticement à bord d’un navire chargé de thé que la Couronne britannique a l’intention de revendre aux colons après avoir prélevé dessus  une bonne grosse taxe des familles. Déguisés en indiens à plumes - on n’est jamais trop prudents - les courageux garçons qui se sont autoproclamés « Fils de la Liberté », balancent allègrement les précieux ballots à la mer en poussant des cris de peaux-rouges. L’épisode restera dans l’histoire sous le nom de Boston tea party. Ce ne fut pas du vandalisme façon black block, mais une protestation contre une nouvelle taxe que les Anglais entendaient imposer aux bonnes gens du coin sans leur avoir au préalable donner le droit d’élire des députés pour les représenter au Parlement de Londres.

grande charte.jpgL’épisode est généralement considéré comme l’un des points de départ de la Révolution américaine qui conduira les 13 Colonies à l’indépendance à l’issue de la guerre du même nom. L’histoire serait hors-sujet si elle ne permettait pas à « Restons Correct ! » d’illustrer ce principe essentiel de la Démocratie Libérale qui veut qu’il n’y ait pas de taxes ou d’impôts légitimes qui n’aient été préalablement acceptés par les contribuables via leurs représentants. Son origine remonte probablement à la magna carta que le roi Jean sans Terre fut contraint d’octroyer en 1215 à ses vassaux et qui est à l’origine des Chambres des Communes et des Lords, c'est-à-dire à celle de la démocratie représentative et pluraliste qui a fini par s’imposer en Occident comme le pire des systèmes politique à l’exception de tous les autres…

assemblee-nationale22.jpgC’est en vertu de ce principe qu’il faut « donner » le droit de vote aux étrangers résidants en France et pas seulement aux municipales mais aussi aux cantonales, aux régionales et aux législatives, car ces doctes assemblées on en commun de disposer du pouvoir de taxer, directement ou indirectement tout ce qui bouge économiquement encore dans notre cher et vieux pays. C’est un fait bien établi que si on vit en France et quelle que soit sa nationalité, il est impossible d’échapper à la taxe carbone quand on fait le plein de sa bagnole ou de ne pas acquitter la TVA sur sa (vraie) galette-saucisse. Que l’argent des impôts n’ait pas d’odeur au nez du fisc ne signifie pas que l’Etat ou les collectivités territoriales puissent le prélever à la barbe de contribuables qui n’ont pas eu la possibilité de participer au choix des élus qui en fixent le montant et les modalités de perception.

-CarteElecteur.jpgD’accord pour le droit de vote des étrangers mais avec un « s » à votes…

13/01/2010

Coopol or not Coopol ?

divan.jpgLa vie n’est qu’une longue suite de dilemmes plus ou moins cornéliens mais toujours anxiogènes. Il y a bien sur les grands classiques qui nous préoccupent tous : se faire ou non vacciner, fut-ce tardivement, contre la grippe H1machin, déclarer ou non ses comptes en Suisse à monsieur Woerth ou, encore, mettre ou ne pas mettre de ketchup dans sa (vraie) galette-saucisse.

Et puis, surgissant parfois aussi soudainement qu’un inspecteur des impôts sur le râble d’un fraudeur présumé, il y a les « grands » dilemmes, ceux qui vous plongent l’internaute ordinaire dans des affres existentielles, ceux dont on a du mal à se remettre sans l’aide d’un psy même pas remboursé par ces rats de la sécu.

Avec toutes les tunes qu’ils nous piquent en cotisations pourraient au moins faire ça pour nous. Vivement qu’on les privatise aussi ceux là : Josette et Marcel pourront au moins s’étendre sans angoisses financières sur les divans défoncés des praticiens conventionnés au lieu de se bourrer de Lexomil comme tout le monde et à tout va…

 

article_haiti1.jpgLe dilemme du moment n’est évidemment pas de savoir s’il faut ou non verser son obole aux victimes du tragique séisme qui vient apparemment de détruire la moitié d’Haïti. Nous aurons l’occasion d’y revenir mais, à l’heure où ces lignes sont écrites, il est clair qu’il sera difficile de résister aux appels à la générosité internationale.

Croyez en la vieille expérience de « Restons Correct ! » : dans de telles circonstances il est prudent de préparer non seulement ses mouchoirs mais aussi son portemonnaie. Sinon, c’est bonjour la culpabilité et les séances chez le psy pour essayer de comprendre pourquoi avoir été parfois privé de dessert par vos parents vous conduit aujourd’hui à radiner grave sur les secours aux sinistrés de Port-au-Prince ou d’ailleurs.

 

reunion-coopol-02.jpgLe dilemme du jour serait plutôt de savoir s’il faut ou non s’inscrire à la Coopol, le tout nouveau tout beau réseau social de nos camarades socialos qui ont, à ce qu’on dit, l’intention d’ouvrir à tous leur petit facebook rose à eux.

C’est non seulement généreux mais également tentant. Surtout pour un blogueur un tant soi peu en « vue ».

Apprendre avant tout le monde que Ségolène R. est Vincent P. sont désormais « amis »ou que Martine A. de Lille et Jojo F. de « Montpeul » ont rejoint le groupe Pour sauver la planète en faisant payer les riches et voter les étrangers, ou sont « fans » de Lionel Jospin le retour de la revanche, ça peut non seulement permettre de faire l’intéressant dans les dîners en ville mais, aussi, vous fournir un max de sujets croustillants pour votre blog.

 

anne hidalgo.jpgOn vous promet d’y réfléchir et, le cas échéant si on « y » va, de tout vous dire sur la couleur des soutifs d’Anne Hidalgo…

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu