Avertir le modérateur

14/10/2009

Bravo à Angela Merkel

autodafe-nazi.jpgLa Chine est « l’invité d’honneur » de la Foire du Livre de Francfort et ce n’est pas rien. Ce n’est pas rien parce qu’avec près de 7 000 exposants, cette soixante et unième édition est incontestablement le plus grand rendez-vous littéraire de la planète.

Ce succès n’est après tout que justice pour une culture qui, outre Goethe et Schiller, a aussi « produit » Heine, Kafka, Rilke, Hesse, Thomas Mann et Erich Maria Remarque pour ne citer que quelques unes  de ses plus grandes « plumes ». Que justice aussi pour une nation qui a connu en moins d’un siècle les autodafés nazis et, dans sa partie orientale, la persécution systématique des intellectuels par les communistes.

Ich weiss nicht was soll es bedeuten dass ich so traurig bin, « je ne connais pas la raison de ma tristesse » (traduction libre) a écrit Heine dans la Lorelei. Si les « littérateurs » sont aujourd’hui tristes, « Restons Correct ! » en connaît la raison. C’est à cause de « l’honneur » ainsi rendu à la Chine des censeurs et des camps de « travail » pour intellectuels déviants, de "l'honneur" ainsi perdu par les organisateurs de la Foire.

 

saucisses de francfort.jpgNative de l’ex-RDA, Angela Merkel l’a probablement senti en l’inaugurant hier aux côtés du vice-président chinois. « Les livres font une différence, une différence qui menace les dictatures et renforce les démocraties » a-t-elle publiquement déclaré avant de qualifier la manifestation de « cœur de la Liberté d’expression dont la littérature est le genre artistique par excellence ».

Bravo madame la Chancelière, prima comme on dit chez vous. Bravo, bien dit et merci de rappeler à la face d’un dirigeant de la plus grande dictature du monde ce qui fait la spécificité de notre civilisation : la Liberté qu’ont Josette et Marcel de lire ce blog et de préférer la (vraie) galette-saucisse à la, néanmoins respectable, saucisse de Francfort ou inversement.

 

petit livre rouge.jpgReste qu’à quelques jours du vingtième anniversaire de la chute du Mur de Berlin cette invitation était pour le moins maladroite, reste aussi que l’Occident n’a sans doute pas grand-chose à redouter d’un éventuel « choc » avec une « civilisation » dont l’indétrônable best-seller demeure le Petit Livre Rouge des pensées de Mao, manuel à l’usage des décerveleurs culturel et de leurs successeurs...

12/10/2009

Régimes et politique

lipietz.jpgEn politique c’est comme partout : vaut mieux faire envie que pitié. Surtout en période de crise. C’est sans doute la principale conclusion qu’il faut tirer du premier tour de la législative partielle de Poissy et de ses environs.

Qui s’en étonnera ? Un député bien portant, plus (vraie) galette-saucisse que potage aux légumes bio, ça ne peut qu’inspirer confiance à Josette, à Marcel et à l’électeur lambda qui se disent qu’au moins avec lui, on ne va pas mettre le pays au régime sec, façon sans beurre, sans sel et sans pinard.

C’est donc en toute logique que des trois favoris ce soit David Douillet et son quintal et demi qui ait emporté la palme du premier tour de la dite élection.

En toute logique aussi Alain Lipietz, le candidat écolo et sa tronche d’anachorète ascétique à moustaches, s’est fait renvoyer direct aux vestiaires et à sa bouillie de céréales macrobiotiques, garanties sans OGM et cultivées à la main par des paysans du tiers-monde faméliques et exploités par la mondialisation ultralibérale.

 

ferderik bernard.jpgS’agissant du second tour, « Restons Correct ! » se gardera bien de formuler un pronostic. Si l’avance de notre judoka national paraît aussi confortable que son tour de taille, il va se retrouver en finale contre un indiscutable poids lourd de la politique locale, en la personne de Frédérik Bernard - avec un k ça fait plus chik - candidat socialiste et maire de Poissy dont le coup de fourchette est bien connu de ses administrés même s’il est moins fameux que les exploits sportifs de son adversaire.

Il ne nous appartient évidemment pas de le conseiller sur sa stratégie d’entre deux tours mais, à sa place, nous éviterions soigneusement de nous afficher en public avec Lipietz : ça risque quand même de foutre un peu plus à plat le moral déjà flageolant de l’électorat de gôche du coin.

Ca nous promet en tout cas un beau combat de sumos à la mode du 7-8.

 

sumos.jpgEn attendant dimanche prochain nous souhaitons un bon appétit aux deux finalistes et à leurs électeurs : que le mieux nourri meilleur gagne !

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu