Avertir le modérateur

18/09/2009

Happy birthday McDonald's

mcdonalds-logo.jpgCela fait donc 30 ans que la maison McDonald’s  a ouvert ses premiers « restaurants » français. Qu’on aime ou qu’on n’aime pas nul ne peut nier que c’est un vrai succès. A tel point que la France serait aujourd’hui la seconde source de business de l’enseigne derrière les USA. Au pays de la (vraie) galette-saucisse et de la tête de veau sauce gribiche ça fait tache pensent certains. Pas nous.

Ne nous méprenons pas : « Restons Correct ! » ne se nourrit pas que de big macs même s’il nous arrive d’y aller parce que c’est propre, rapide, mangeable et presque bon marché. Du reste nous ne sommes apparemment pas les seuls à le penser : même Josette et Marcel « y » vont de temps en temps, surtout depuis qu’il y en a « un » à Pleurtuit.

 

liberte1.jpgCette success story était inattendue, elle est aussi rassurante. Rassurante car en dépit des beuglements anachroniques et des appels hystérique au « démontage » lancés par les pourfendeurs de la « mal bouffe » made in USA, elle montre que la main invisible du marché alimentaire n’a rien perdu de son adresse d’une part, de sa capacité à promouvoir le libre choix des libres citoyens-consommateurs d’un pays (encore un peu) libre que nous sommes d’autre part.

On peut aujourd’hui y manger librement un big mac, une pizza, des sushis, un kebab avec ou sans frites, un pot au feu, un couscous « bon comme là-bas », une soupe aux légumes bio et même encore un indigeste jambon-beurre-cornichons sur le zinc.

Tant mieux pour nous et notre Liberté et tant pis pour les ayatollahs à moustaches et autres Khmers verts échappés du Larzac qui prétendaient nous dicter notre comportement alimentaire au nom d’on ne sait trop quels fantasmes anti-américains, d’on ne sait plus trop quel oukase écolo.

Vive la concurrence libre et non faussée, merci McDo et happy birthday to you !

 

quick.jpgMessage personnel à monsieur Quick: oui, on sait, vous c’est le goût...

Spécial deux-centième

bidochons.jpgC’est le deux-centième billet de ce blog.

Quand je l’ai ouvert j’étais loin d’imaginer pouvoir écrire 200 billets. J’étais car pour l’occasion ce sera « je » et non « nous ».

Si je l’ai fait c’est d’abord grâce à vous, lecteurs occasionnels ou assidus. J’ignore si vous prenez autant de plaisir à me lire que j’en prends à écrire mais merci à vous tous.

Merci aussi à tous mes commentateurs laudateurs, approbateurs, critiques ou outrés : les encouragements m’aident, les engueulades - parfois méritées - me disent que je ne laisse pas indifférent.

Merci encore à mes amis de la « sphère » libérale qui furent les premiers à suivre « Restons Correct ! ».

Merci aussi à Josette et à Marcel, ces proches voisins des Bidochons de l’incomparable Binet, et à tous les marchands de (vraie) galette-saucisse, surtout à ceux qui acceptent encore de me faire crédit…

Merci enfin à la « rédac’ » de 20Minutes.fr qui non seulement supporte mes provocations réitérées mais m’aide aussi à l’occasion, quand il s’agit de refaire le look de ce blog par exemple.

 

Ecrire.gif« Webcrivain » amateur, j’ai l’impression d‘avoir enfin appris à écrire en rédigeant ces 200 billets, d’être passé du stade du dilettante vaguement doué pour l’expression écrite à celui du blogueur un peu expérimenté sinon réellement aguerri.

J’ignore si j’en ferai un jour quelque chose, si je me mettrai à écrire « pour de bon », si je reprendrai sérieusement les quelques manuscrits qui prennent la poussière dans un recoin de mon disque dur, si je tenterai d’en produire d’autres.

Par contre, ce que je sais aujourd’hui c’est qu’écrire, fut-ce un p’tit blog anecdotique, est bien autre chose qu’un loisir : c’est un acte créatif avec tout ce que cela comporte d’implication personnelle, de doutes récurrents sur ses capacités, de jubilation quand on parvient à dompter cette superbe langue qu’est le français, ne serait-ce qu’au détour d’une phrase.

 

hemingway.jpgC’est en écrivant qu’on devient écrivain aurait dit au jeune Ernest Hemingway une vieille gloire de la littérature anglophone. Le « conseil » vaut pour tous ceux que la plume démange. Avant de vous lancer dans l’Ecriture avec un grand « E » écrivez ! Forgez votre style, prenez confiance dans votre plume, donnez vous à fond, soyez généreux avec vos lecteurs, ne leur donnez à lire que ce dont vous êtes satisfaits.

Et pour cela ouvrez un blog, sur 20Minutes.fr par exemple, c’est gratos et techniquement accessible aux moins doués, j’en apporte la preuve.

 

En espérant vous lire bientôt nombreux : merci encore !

 

Yves

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu