Avertir le modérateur

14/03/2008

Benoît XVI et les nouveaux péchés

75a20bb407173d1a4d93f03b7e1bd15a.jpgL’information est presque passée inaperçue en ces temps de baisse du dollar, de hausse de l’or et de bataille homérique pour la mairie de Périgueux. Elle est pourtant importante : « Restons Correct ! » tient de source sure et vaticane que, sous l’égide éclairée de Sa Sainteté Benoît XVI, le Saint-Siège est sur le point de revoir de fond en comble la liste des péchés capitaux.

Rappelons aux mécréants égarés sur ce blog et à tous ceux qui ont séché le caté pour jouer à la Play-Station qu’un péché capital n’est pas un péché parisien. C’est une faute passible de la damnation éternelle qui expose son auteur à griller en enfer ad vitam aeternam, façon canicule de 2003 à perpét’. C’est dire si çà rigole pas !

Mais l’essentiel n’est pas là et l’analyse de la liste des ajouts envisagés par la pénitencerie apostolique à laquelle se sont livrée nos consultants experts en théologie est à tout point de vue passionnante :

D’abord il s’agit de l’allonger (la liste, pas la pénitencerie) et non de remplacer tel ou tel péché par un autre. C’est bien la preuve que, contrairement à ce que prétendent les zélateurs de la mondialisation ultra-libérale, l’ici-bas va de mal en pis !

Ensuite, les nouveaux péchés présumés capitaux sont nettement moins capiteux que certains de leurs prédécesseurs comme la luxure et la gourmandise. En clair et quoiqu’il advienne il sera toujours interdit de se vautrer dans le stupre et la fornication après une orgie de (vraie) galette-saucisse.

Enfin il est frappant d’observer qu’ils seront avant tout d’ordre social et surtout écologique.

Seront désormais passibles des flammes éternelles ceux qui s’enrichiront, qui ne prendront pas suffisamment garde au respect de la planète et, surtout, qui s’adonneront à de diaboliques manipulations génétiques.

Avis donc à tous ceux qui voudraient travailler plus pour gagner plus : les portes du Paradis leur seront fermées : Pas de place à la droite du Père pour les stakhanovistes cupides. Idem pour ceux qui laisseraient pisser leur clébard n’importe où.

En vérité « Restons Correct ! » vous le dit : N’ayez pas peur, tout ceci est juste est bon, il était temps que notre Sainte Mère l’Eglise Catholique Apostolique et Romaine réagisse vigoureusement contre le matérialisme roi en général et la prolifération des déjections canines en particulier.

La question qui se pose désormais est évidemment celle du comportement futur des clergés tant réguliers que séculiers.

Nous eûmes dans le passé les moines-soldats délivrant bravement et à grands coups de glaives les Lieux Saints du joug des infidèles, les missionnaires aventureux convertissant les indigènes à la Vraie Foi et à la chaîne, les prêtres ouvriers brandissant l’Evangile d’une main, la faucille et le marteau de l’autre. Mais qu’en sera-t-il prochainement ?

L’eau bénite sera-t-elle rationnée demain pour mieux préserver les ressources de la planète ?

L’encens sera-t-il désormais banni des cérémonies religieuses pour cause de dégagement excessif de gaz à effets de serre ?

L’eucharistie sera-t-elle enfin administrée aux fidèles sous forme d’hosties bio ?

Verrons nous de zélés apôtres de la correction ecclésiale tancer vertement sur les trottoirs de nos cités les propriétaires de chiens malpropres ?

Ou, encore mieux, verra-t-on dans nos vertes campagnes des commandos de prêtres-faucheurs armés de faux cruciformes concurrencer les féaux de José Bové ?

Jean-Paul II en avait sans doute rêvé, c’est probablement Benoît XVI qui le fera : Remettre enfin l’Eglise sur la voie rédemptrice de la correction universelle…

13/03/2008

Lazare Z'ira pas T'au Panthéon

c3f2475a5d4620b09c7ded51b81b49f4.jpgLazare Ponticelli, le dernier héros poilu hexagonal s’est éteint hier. Peu de temps auparavant, il avait fait parvenir une lettre à propos de ces dernières volontés à Max l’Apocryphe, l’envoyé spécial de « Restons Correct ! » au Kremlin-Bicêtre.

C’est parce que nous devons à nos fidèles lecteurs la vérité, rien que la vérité et toute la vérité que nous publions aujourd’hui ce sensationnel document posthume au risque, il est vrai, de troubler le jeu électoral dans le cinquième arrondissement de Paris, d’ouvrir la voie à une possible invalidation des résultats définitifs par le Conseil Constitutionnel.

La politique est une chose, l’information en est une autre…

 

Cher Monsieur l’Apocryphe, 

 

Je tiens par la présente à préciser mes dernières volontés à « Restons Correct ! » dont je suis un lecteur fidèle en même temps qu’un consommateur régulier de (vraie) galette-saucisse.

 

Je souhaite vous faire part de mes craintes quant à la suite des évènements. Depuis quelques mois, une dame charmante, que je ne connais pas, me téléphone plusieurs fois par jour pour s’enquérir de ma santé. Depuis dimanche dernier, comprenant certainement que ma dernière heure était toute proche, Xavière (« Xjavière », comme elle dit, ce qui me fait rigoler chaque fois), a une nouvelle lubie qui, je dois vous l’avouer, ne m’enchante guère : elle veut me convaincre de me faire enterrer au Panthéon. Moi qui pensait que cette idée à la con était abandonnée !

 

Je suis fort inquiet car Xavière semble fermement décidée à me voir enterré là-bas (« au Panthéon, chez nous » elle dit ; c’est bizarre, non ?) Je ne lui ai rien demandé. Elle n’arrête pas de me seriner que son mari, qui est Corse comme moi (je lui répète pourtant chaque fois que je suis d’origine italienne) connaît beaucoup de monde dans le Vème arrondissement (« dans le Vème, chez nous », elle dit) et qu’il me trouverait sans problème une concession au Panthéon. Hier, elle a beaucoup, beaucoup insisté pour que, s’il m’arrivait malheur cette semaine, je sois enterré le plus rapidement possible, « avant dimanche en tous cas ». Je crois même qu’elle a marmonné quelque chose comme « après ça s’ra plus la peine ». Tout cela est incompréhensible.

 

Encore plus préoccupant, ce matin, elle m’a téléphoné pas moins de quatre fois pour vérifier l’orthographe de mon nom. Elle m’a dit vaguement que c’était « pour la carte d’électeur pour dimanche, au cas où, avec un peu d’chance…» et puis elle a raccroché. Avouez que c’est à n’y rien comprendre !

 

Je charge donc « Restons Correct ! » de veiller au respect de mes dernières volontés, surtout s’il venait à m’arriver malheur avant dimanche prochain.

 

Arrivederci !

 

Fait au Kremlin-Bicêtre, le 12 mars 2008.

 

Lazare

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu