Avertir le modérateur

26/03/2008

Jean-Marie Bockel aux Gabonais absents ?

ca911226d3dbccc74ab1b92d0a130d2e.jpgC’est une rumeur odieuse et sans fondement que « Restons Correct ! » entend démentir aujourd’hui : Jean-Marie Bockel n’a pas été muté aux Anciens Combattants pour des raisons disciplinaires ! Sa nomination à cet important poste ministériel n’est pas la sanction d’éventuelles critiques à l’encontre d’Omar Bongo, l’illustrissime et éternel président de cet émirat pétrolier équatorial qu’est le Gabon !

Du reste chacun le sait : Céder aux caprices des roitelets indigènes sous le futile prétexte que leur morceau de jungle est gorgé de pétrole, c’est pas du tout le genre de la diplomatie française ! Et, par ailleurs, c’est pas parce qu’il a été élevé à la choucroute et non à la (vraie) galette-saucisse que Jean-Marie Bockel n’est pas un homme politique digne, responsable et entreprenant !

Un bref coup d’œil sur sa biographie politique suffit à le démontrer : Arrivé tôt en politique dans le sillage de cet immense innovateur que fut Jean-Pierre Chevènement, il finit par fonder la « Gauche Moderne » non par esprit d’oxymore mais dans le seul but de rappeler à ses petits camarades socialistes que c’est pas parce qu’on est de gauche qu’il faut se cantonner à l’adoration des idoles disparues.

Plusieurs fois ministre sous Mitterrand et Jospin, il devint progressivement à partir du milieu  des années 90 le chantre auto-proclamé du blairisme à la française. Las de jouer les utilités modernistes au sein d’un Parti Socialiste aux congrès duquel ses motions recueillaient rarement plus de 0,5 % des suffrages militants, il fondit en 2007 sur l’ouverture sarkozyste comme un vulgaire iceberg groenlandais agressé par le réchauffement climatique.

On aurait pourtant tort de croire que cette carrière politique exemplaire en restera là ! Bien au contraire la commémoration du 40ième anniversaire de mai 68 sera évidemment pour lui l’occasion de prendre une revanche bien méritée sur la médisance médiatique et les quolibets microcosmiques.

Qui mieux que le Pape de la modernité de gôche pourrait présider aux nombreuses cérémonies qui s’annoncent à cette occasion ?

Qui mieux que le héraut du socialisme du futur saurait inaugurer avec tact, émotion et aux côtés de Bertrand Delanoë, la future plaque commémorant la barricade inconnue qui, nous dit-on, doit être apposée rue Gay-Lussac ?

Qui mieux que lui et en l’absence regrettable de Jack Lang au gouvernement pour décorer dignement et dans la Cour d’Honneur des Invalides ces grands anciens combattants que sont Serge July, Alain Krivine et Daniel Cohn-Bendit ?

Non décidément qu’on se le dise : Jean-Marie Bockel n’est ni « fini » ni aux Gabonais absents, il nous prépare bien au contraire un retour pas piqué des Z’hannetons politiques !

25/03/2008

Bruno Guigue : Sous-préfet enchaîné

71712169a75bf7bd42fecfeda2c441c3.jpgDu temps de Daudet monsieur Seguin avait une chèvre, Tartarin arpentait hardiment les Alpilles et les sous-préfets allaient aux champs y faire des siestes bucoliques entre deux dégustations officielles de (vraie) galette-saucisse.

Depuis l’administration leur a payé des ordinateurs et un accès à Internet. Du coup, certains d’entre eux délaissent les charmes des comices agricoles et des inaugurations de pissotières sur les aires d’autoroute pour publier de navrants pamphlets anti-israéliens sur oumma.com. Cà leur vaut un limogeage vengeur.

C’est ce qui vient d’arriver à Bruno Guigue le charismatique et désormais célèbre ex sous-préfet de l’arrondissement de Saintes.

Ceux qui ont lu son papier peuvent faire les mêmes constats que « Restons Correct ! » :

Premièrement, y’a pas qu’en CM2 que le niveau baisse, à l’ENA aussi ! Du temps de Léon Daudet (le fils du précédent) et de l’Affaire Dreyfus, les pamphlétaires d’extrême-droite avaient au moins une « plume » et du souffle...

Deuxièmement, penser que le « machin » onusien a quelque utilité pacificatrice, ou quelque utilité tout court, c’est non seulement ignorer à peu près tout de l’histoire contemporaine mais aussi faire preuve d’une myopie politique préoccupante chez un membre éminent de cette Haute Fonction Publique d’Etat que la planète entière nous envie…

Troisièmement, écrire qu’Israël assassinerait les petites filles à la sortie des écoles est non seulement d’une excessivité qui confine à l’insignifiance mais aussi une façon commode de masquer que, quoiqu’on puisse penser par ailleurs de sa politique, l’état hébreu est de loin le plus démocratique et le plus libéral de la région.

Fallait-il pour autant que madame Alliot-Marie sanctionne ce « gentleman » comme elle a cru intelligent de le faire ? La réponse est évidemment NON et ceci pour  trois raisons principales :

Sans ce limogeage intempestif la prose de Bruno Guigue serait sans doute restée aux oubliettes des brûlots cons et mal écrits.

Il ne s’est en l’occurrence pas exprimé ès qualité sous-préfectorale mais à titre personnel, usant ainsi d’une Liberté d’expression que nous revendiquons pour tous les citoyens y compris les moins recommandables.

Censurer, fut-ce indirectement et a posteriori, un livre ou un article est depuis toujours une pratique parfaitement contre-productive pour lutter contre les thèses imbéciles et / ou nauséabondes. C’est le débat et non la mise à l’index qui fait progresser la connaissance et l’intelligence.

Bruno Guigue est libre d’écrire ce qu’il veut à titre personnel, nous sommes libres d’écrire ce que nous pensons de ses âneries, les lecteurs sont libres de se forger librement leur libre opinion.

Ceci posé que les âmes charitables et sensibles se rassurent : la sanction est purement administrative. Protégé par son statut, Bruno Guigue n’ira pas faire la queue aux Restos du Cœur ni quémander une tente aux Don Quichotte. Il va être réintégré dans son corps d’origine : celui des administrateurs civils de l’Etat.

A voir la tronche ouverte et sympathique qu’il affiche sur la photo que nous publions plus haut, les civils qu’il va administrer au nom de l’Etat risquent de ne pas rigoler tous les jours, surtout s’ils sont suspects d’une quelconque accointance avec Israël. Mais ceci est évidemment un autre sujet…

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu