Avertir le modérateur

05/11/2010

Pour 600 milliards t'as plus rien

MonnaieSinge01.jpg600 milliards ! Ca n’a beau être que des dollars, ça fait quand même un joli paquet de pognon et c’est le montant que la Réserve Fédérale US compte consacrer dans les mois qui viennent au rachat d’une partie de la dette de l’Etat américain.

Techniquement c’est plutôt malin mais, il faut le savoir, même si elle est licite la manœuvre consiste en fait à rembourser les créanciers en « monnaie de singe » en faisant « tourner la planche à billets » à la vitesse grand V.

Autant dire qu’il s’agit d’une arnaque aux côtés de laquelle celle de Madoff fait figure de facétie de collégien malicieux.

 

pavillon.jpgToute proportion gardée et sans souler les lecteurs de « Restons Correct ! » avec des détails techniques, c’est exactement comme si Josette et Marcel décidaient de rembourser l’emprunt souscrit pour l’acquisition de leur pavillon de Pleurtuit avec des billets de 500 € imprimés dans leur cave.

Pratique non ? Pratique mais illégal pour les particuliers. Illégal pour vous mais permis à un Etat au nom de la diminution de sa dette souveraine d’une part et, surtout, d’une très hypothétique « relance » de l’économie nationale via l’injection massive de cash dans le « circuit ».

Comme quoi quand le keynésianisme est proclamé Religion d’Etat, y’a plus de limites…

 

hot-dog.jpgLes conséquences sont aisément prévisibles : ce nouvel expédient va relancer l’inflation américaine d’abord, mondiale ensuite. Le bonus c’est qu’il va aussi affaiblir encore un peu plus le dollar et doper d’autant nos déficits extérieurs. Nos nouveaux « grands amis » les Chinois vont sans doute bien se garder de modifier à la hausse la parité du yuan face à l’euro.

Peut-être même qu'elle va baisser d'un nouveau cran, dollar oblige... Bonjour les dégâts : la (vraie) galette-saucisse va encore perdre des parts de marché au profit du hot-dog et des rouleaux de printemps.

L’hyperinflation allemande des années 1920 annonçait la crise de 29 et la montée du nazisme. Le pire n’est certes pas toujours sûr mais y’a quand même de quoi s’inquiéter : pour 600 milliards t’auras bientôt plus rien, sauf des emmerdes.

Merci Keynes, merci la Fed et merci Obama !

Commentaires

Il a bon dos Obama, durant 8 ans cet abruti de Bush, sous l'impulsion de l'affairiste Dick Cheney, a contracté une dette guerrière sans précédent...
Bien écrit monsieur "restons correct" mais un peu trop partial à mon goût.

Écrit par : Fran | 05/11/2010

@ fran

merci pour le compliment
Je suis d'accord avec vous pour dire que la politique monétaire de l'administration Bush était plus que contestable.
Ceci dit celle de l'administration Obama est pire : c'est la même en plus débridée...
Sinon du temps de Bush le patron de la Fed s'appelait Greenspan, pas Cheney lequel est un néo-conservateur bon teint, pas un keynésien allumé

Bonne journée

Écrit par : restons correct | 05/11/2010

Dick Cheney était vice-président et au passage déteneur de parts de grosses boîtes ayant obtenu des gros contrats dans un grand pays qui commence par IR et finit par AK.
Bonne journée

Écrit par : Fran | 05/11/2010

@ fran
Je ne prétend pas le contraire, je souligne juste que Cheney ne fut ni Président de la Fed ni Secrétaire au Trésor et j'ajoute en plus que les néo-conservateurs dont il fut une figure importante n'ont à ma connaissance jamais prôné le laxisme monétaire.
Ils sont plutôt en faveur d'un dollar fort, comme du temps de Reagan dans les années 80.
C'était notre rubrique la politique US n'est pas forcément simple...

Écrit par : restons correct | 05/11/2010

Pourquoi vous inquiétez vous de l'inflation ?
Moi depuis que Mdm Dati a expliquée ce que c'était réellement, ca ne me fait plus peur du tout. Bien au contraire je suis pressé de la voir revenir ;)

Sinon à mon grand malheur je crois que je suis d'accord avec vous, surtout le dernier paragraphe.

Après accusé Obama de tous les maux c'est facile, mais nous faisons pareil en France sur le dos de Sarkozy (même si pour lui ca me semble plus mérité)

Écrit par : popol | 05/11/2010

Pour moi, il n'y a pas de partialité, c'est une description sur le fond et la forme de ce qui est réalisé comme astuce. Cependant les impacts pour l'économie américaine ne seront cependant pas aussi positifs que vous voulez bien le dire... en effet la dégradation d'une monnaie en face d'autres monnaies provoque des effets pervers pas souvent bien maitrisés même par les économistes, a fortiori keynésien... un tel interventionnisme politique, car il s'agit bien d'une décision politique de pratiquer ainsi... fait que si les prêteurs en dollars vont retrouver eux-mêmes du cash, ce qu'ils vont devoir payer dans une autre monnaie va augmenter... Leur gain d'un côté est perdu de l'autre... de manière durable... et ce n'est pas pour cela qu'ils auront des produits américains moins chers... car les américains devront payer certains produits ou prestations plus chers et devoir les répercuter sur leurs prix de vente... là aussi, le gain est donc tout relatif... au sein même des Etats-Unis.
Sur une telle opération est cependant une opération financière douteuse qui doit se retrouver à un moment dans la notation des US, où les prêteurs pourront prêter à des taux plus élevés. Surtout elle accroit de manière anormale la masse monétaire (monnaie de singe comme cela est expliqué) avec toute les conséquences de rattrapage qu'il y aura à faire pour que les Etats-Unis retrouvent la confiance des marchés monétaires... car ce n'est pas 600 milliards mais 1200 milliards qu'il faudra compenser !!!

Écrit par : Patrick AUBIN | 05/11/2010

@ popol
Excellent !

@ patrick
merci pour ces précisions et d'accord avec votre conclusion : ces 600 milliards font suite à un 1er plan de relance d'un montant équivalent dont les effets tardent à se faire sentir.... (c'est un euphémisme)

Bonne journée à tous les 2

Écrit par : restons correct | 05/11/2010

Pour des précisions encore plus grandes, comptablement parlant, l'injection des 600 milliards permet de rembourser la dette auprès de prêteurs... mais se fait contrairement à ce qui se passe d'habitude, puisque quand vous remboursez une dette, vous détruisez de manière comptable la masse monétaire correspondante à cet emprunt...
Or ici, les 600 milliards initiaux crées par les emprunts remboursés sont toujours dans le circuit monétaire et viennent s'ajouter aux 600 milliards d'argent créés par la planche à billets... c'est donc bien 1200 milliards de monnaie de singe (et c'est d'ailleurs pour cela qu'on l'appelle ainsi) qui existent !!! Avec une telle pratique, on a l'impression de voir fonctionner la plus belle époque de l'ère soviétique !!! Protectionnisme, interventionnisme, socialisme... les États Unis s'écartent du modèle libéral...

Écrit par : Patrick AUBIN | 05/11/2010

Patrick Aubin, libéral, peut-être, mais au moins démocratique.
Et je ne suis pas d'accord du tout avec le fait d'accabler Mr OBAMA des erreurs des présidents précédents. Oui, il a créé la Sécu, cela a demandé de l'argent. C'est mauvais, cela ? Oui, il a régulé le jeu du Wall Street. C'est mauvais cela ? Oui, le retrait de l'armée américaine de l'Irak a commencé, d'ailleurs, elle n'avait rien à faire là-bas et à la place des mères de jeunes soldats américains morts pour rien, j'aurais demandé des comptes à Mister Bush. Par contre, injecter de l'argent massivement dans les grosses banques pour les sauver de la faillite, n'était peut-être pas une de ses meilleures initiatives, comme celle de Mr SARKOZY, d'ailleurs. Oui, Mr OBAMA a un programme concret et il tient à l'accomplir. Cela embête beaucoup de monde, surtout ceux qui aiment palabrer, profiter de l'argent public mais surtout ne rien faire pour l'Etat où ils vivent.

Écrit par : naguima | 05/11/2010

@Naguima,

Je ne me suis exprimé que vis à vis de l'objet du texte et ma conclusion est tout aussi claire sur cet objet... donc restons sur ce point... et je ne veux pas non plus entrer dans une polémique sur tel ou tel président... Toute autre interprétation est un mauvais procès... mais on peut en discuter si ce doit être le cas...

Je corrige un peu ce que vous dites sur le fait "d'injecter de l'argent massivement dans les banques" : qu'aux Etats-Unis, ce se soit produit est une chose... mais en France, ce sont uniquement des garanties et des prêts qui ont été consentis aux banques... rien de plus...

Écrit par : Patrick AUBIN | 05/11/2010

Pardon pour l'imprécision concernant la France. En effet, j'ai failli oublié que l'Etat français a prêté ou garantit aux banques des mlrds qui sont déjà pratiquement remboursés. Ce n'est pas étonnant : d'un côté, les traders travaillent toujours pour enrichir la banque, de l'autre côté, les clients ont été taxés injustement sur de différentes opérations que même l'Autorité de concurrence s'en est émue et a rajouté dans les caisses de l'Etat plus de 380 mlns d'euros de notre argent qui nous a passé sous le nez. Si cela s'appelle être libéral, je préfère être démocratique. D'autre part, je ne connais certainement pas assez toutes les ficelles du domaine économique, telle n'est pas ma formation, ni mes intérêts d'ailleurs qui vont plutôt à la danse classique, la musique assez éclectique et la lecture mais cela ne signifie pas que je ne comprends pas grand'chose même si je n'utilise pas les termes scientifiques. En ce qui concerne la polémique sur les différents présidents, en effet, c'est un autre sujet. Là, on parle des résultats électoraux des démocrates et je suis de tout coeur avec eux, avec les démocrates, pas des libéraux. Le libéralisme en France ces dernières années m'a donné et m'a fait vivre suffisamment d'épreuves pour que je sois farouchement contre ce mode de fonctionnement politique et financier.

Écrit par : naguima | 05/11/2010

@ patrick
Merci pour ces nouvelles précisions. Je vais finir par vous embaucher comme pédago...

@ naguima
L'objet n'est pas de porter un quelconque jugement sur la politique intérieure de Barack Obama àmoins d'être électeur(trice) dans ce pays ce qui n'est pas mon cas.
En plus je n'ai rien contre sa personne même si l'obamania compulsive de certains de nos concitoyens me fait parfois sourire pour ne pas dire franchement rigoler...
L'objet de mon billet est simplement de commenter une décision relevant de la politique financière US qui, de mon point de vue, peut être bien plus dommageable à la planète entière que la guerre d'Irak

Sinon, concernant le libéralisme, je ne suis pas certain que vous sachiez exactement de quoi il s'agit et vous recommande de vous documenter via le site internet "le libéralisme pour les nuls" à l'adresse DANTOU.fr

Bonne fin de journée et merci aussi pour votre participation à la "vie" de ce blog

Écrit par : restons correct | 05/11/2010

@naguima,

Je confirme les propos de Restons correct, vous ne savez pas ce qu'est le libéralisme. Vous confondez "interventionnisme de droite" en France avec libéralisme. La France, qui est pourtant la terre des penseurs libéraux issus du siècle des Lumières (Montesquieu, Bastiat, De tocqueville, turgot, Say...) n'a jamais vraiment appliqué le libéralisme politique et a toujours été balayé par les étatiques de gauche ou de droite...

Je vous recommande pour ma part la lecture du textes suivants qui vous apportera un autre éclairage sur la socio-politique de la France qui est différente et plus complexe que celle des USA :
http://www.lenouveleconomiste.fr/JV/JVLNE1538/C1/AVH.html

Écrit par : Patrick AUBIN | 05/11/2010

Ben dies donc Naguima z'êtes gâtée question conseils de lecture !

C'est bien la pruve qu'on vous aime... même les libéraux.

Bonne lectures et bon WE

Écrit par : restons correct | 05/11/2010

"YES WE CAN" comme les 600 milliards ne feront rien de mieux que les précédents, il faudra bien se résoudre à passer à la vitesse supérieure et investir dans une machine capable de cracher 2000 milliards tous les 3 mois. Ca commencerait à avoir de la gueule comme relance

Écrit par : tropical | 05/11/2010

Etant donc officellement ou officieusement qualifiée de "nulle" par Restons Correct et un certain Patrick Aubin, en bonne nulle, j'ai été sur le site indiqué qui donne la différence qui existe entre les socialistes/conservateurs)libéraux qui sont spontanés, se basent sur la nature humaine, sur le droit de propriété et donc sur la propriété de soi. Que le libéralisme ce n'est pas du tout de déféndre les intérêts propres (ben voyons !), bref, une très belle théorie, comme d'ailleurs toutes les théories.
Mais moi, chers théoriciens, j'aime, comme dit souvent Restons correct, la galette/saucisse, et ce ne sont pas vos théories libérales, certes très belles comme communistes d'ailleurs qui me donneront à manger. Désolée d'être terre à terre mais il est connu que les femmes sont souvent une vision plus courte et pragmatique et ne sont pas de grands théoriciens comme les hommes. Dans ce cas, je me félicite de ne pas l'être et préfère rester démocrate qu'une libérale croyant en accomplissement de sa belle théorie.
Merci pour vos conseils, mais gardez votre condescendance, cela vous appartient en propre eu égard à la théorie du libéralisme.

Écrit par : naguima | 05/11/2010

Au fait, j'ai vu ce tableau de Magritte à une expo qui lui était consacrée à Bruxelles quand je me suis offerte ce voyage comme cadeau d'anniversaire. "La Condition humaine" caractérise bien votre compréhension "libéraliste" de la société humaine où l'ordre s'organise "spontanément".
Là-dessus, les esprits supérieurs, je vous souhaite, humblement, en bonne nulle, un bon we.

Écrit par : naguima | 05/11/2010

@Naguima,

Il n'y a pas de honte à ne pas tout savoir... et si celui qui sait est pour vous un esprit supérieur, alors tous les êtres humains doivent être pour vous des êtres supérieurs... chaque individu peut apporter à l'autre... on tente tout simplement de faire de la pédagogie ou de débattre au lieu de se contenter de balancer des slogans qui sont sans fondement...
Au fait, je suis un des rares à utiliser mon prénom et mon nom sur Internet au lieu de me cacher derrière un pseudo... alors pour le "certain Patrick AUBIN" vous n'avez pas besoin d'ajouter "certain", je vous confirme que c'est bien moi...
Bon vous avez fait l'effort d'aller faire un tour sur les liens, ce qui montre bien que vous avez une envie de savoir. Vous avez déjà une première culture politique en connaissant la différence entre démocrate, républicain et communiste, semble-t-il... mais cela reste ce que l'on appelle des "régimes politiques qui ne définisse pas vraiment une morale politique". Le libéralisme est une morale politique qui s'oppose au socialisme.

Écrit par : Patrick AUBIN | 05/11/2010

@naguima
Le libéralisme, c'est une théorie dont on débat dans les salons de thé. Pas plus. Son application sent le purin pour les plus démunis.

Écrit par : Gatsby | 05/11/2010

@ Tropical
Excellent, vous avez raison tant qu'à faire dans l'inflation...

@ Naguima
Donc, finalement, vous avez visité "Le Libéralisme pour les Nuls"
Félicitations !

@ gatsby
Magnifique ! Sauf que maintenant on ne dit plus "salon de thé" mais "tea party"

merci et bon WE à tous

Écrit par : restons correct | 06/11/2010

@naguima

Vous avez tord "certaine" femmes sont parfaitement capable de concevoir de très belle théories, par exemple Ayn Rand (http://fr.wikipedia.org/wiki/Ayn_Rand) qui avait comprit il y a déjà plus de 60 ans que le libéralisme est la seule issue pour assurer les droits fondamentaux des êtres humains (liberté, propriétés, sûreté, responsabilité). La déclaration universelle des droits de l'homme en 1789 est d'inspiration libérale ainsi que la constitution américaine. Hélas ni l'une ni l'autre n'ont jamais vraiment été appliqué et nos nations sont resté scotché à l'étape "Monarchie constitutionnelle". La démocratie et le droit de vote lui faisant office de cache sexe. Essayer ne serait ce que 5 mn d'oublier la propagande d'état que l'on nous inculque heure après heure jours après jours depuis notre plus tendre enfance et de regarder la réalité telle qu'elle est. Il faut du temps et un gros effort d’honnêteté et de volonté pour s'en libérer. Je le sais ça m'a pris 30 ans mais je ne regrette pas, ça m'a fait un bien fou. d'un autre coté je ne plus supporter les discours formaté par l'appareils social tyrannique (état, syndicats, partis politiques, ONG et associations de tout poile gobeuse de subventions ...) tous ces petits dictateurs en puissances (ou en réalité) qui viennent vous expliquer quoi faire et quoi penser me font gerber

Écrit par : Laurent | 07/11/2010

@Laurent,

Très beau texte que je partage totalement...

Et pour conclure tout en faisant le lien sur l'objet "Pour 600 milliards, t'as plus rien", je dirai que les politiques nous ont transformé un droit fondamental individuel en un pouvoir régalien : l'emprunt ou création monétaire. Et si la société va très mal sur le plan financier, il ne faut pas allez chercher plus loin...

Écrit par : Patrick AUBIN | 07/11/2010

Oui , Gatsby, d'accord avec vous. Ce n'est pas le pur libéralisme qui nous assurera une galette saucisse mais l'habile usage des trois sur la base démocratique.
Merci, Patrick Aubin, pour vos conseils, mais les connaissances approfondies du domaine économique ne me sont de peu d'utilité et comme je n'aime pas et je ne sais pas prendre les airs supérieurs pour discuter aux salons de thé, je vous laisse volontiers cette occupation.
Restons correct, je vous remercie pour vos félicitations, apparemment, je suis maintenant un peu moins "nulle" que vous.
En ce qui concerne l'intervention de Laurent que vous avez tant appréciez, c'est assez plat et libéral, bien sûr ! Propriété de soi et pour soi, droit et devoir, que c'est beau. Vivement le retour avant notre ère pour faire des asseblées comme à Athènes et celles qui sont nulles, seront obligées, libéralement du poison même si elles ne sont pas philosophes comme Socrate.
Sur ce, je vous dis merci et au revoir.
Je préfère la simplicité du dialogue vrai, et non l'attitude dédaigneuse d'un salon parisien ou provincial de "libéraux". Et puisque vous aimez si le dialogue et croyez être porteur de hautes connaissances, un petit mot de Montaigne : Que sais-je ?

Écrit par : naguima | 07/11/2010

@Naguima,

La démocratie n'est qu'un régime politique qui porte, sur un vote majoritaire des citoyens, des représentants de la société au pouvoir... et donc les actions de ce pouvoir sont loin d'être aussi démocratiques que vous voulez bien le dire puisque c'est loi de la majorité qui s'applique au travers de quelques personnes qui finissent par décider sans consultation de la population...
Car savez-vous ce qu'est abuser de la confiance d’autrui en dehors du cadre d’un contrat ? ce n’est pas un délit... mais de la politique!!!
Et savez-vous ce que c'est qu'un simple écrit mensonger ? Ce n'est pas un faux...mais un programme électoral!!!

Vous refusez de voir que tous les régimes du monde élus par la démocratie ne respectent pas les droits de l'homme, d'ailleurs de manière beaucoup plus subtile que les régimes collectivistes ou les dictatures... au moins pour ceux-là on sait que les droits sont naturellement et imprescriptiblement bafoués... alors que dans les démocraties modernes, ce ne sont que des intérêts particuliers au nom de la majorité qui sont servis...à commencer par les politiques eux-mêmes.... car la démocratie n'est pas une philosophie de vie en société... en réalité, les seules philosophies de nature "politique" qui s'opposent sont le libéralisme ou le socialisme... et oui le libéralisme s'intéresse à l'individu, pendant que le socialisme s'intéresse à la collectivité.

A défaut de vous intéresser par mes théories, je vous recommande la lecture de ce document d'une page suivant :
http://www.editionscharlescoquelin.com/guenin-logique-du-liberalisme-introduction.pdf

qui vous donnera surement envie, si vous vous appliquez le petit mot de Montaigne qui est aussi une société d'éditions très intéressante, de lire :
http://www.editionscharlescoquelin.com/guenin-logique-du-liberalisme.htm

Écrit par : Patrick AUBIN | 07/11/2010

Pour les fervants déffenseurs de nos régimes démocratiques , deux textes lumineux de christian michel

http://ami.du.laissez-faire.eu/_libre2.php5

http://www.liberalia.com/htm/cm_pas_democrate.htm

@Naguima

Le sarcasme et l'invective ne constitue pas un discourt, tout juste un reflet de la vacuité

Écrit par : Laurent | 07/11/2010

@Laurent

Fabuleux textes sur la démocratie de Christian Michel que je ne connaissais pas... Merci... Je vais les faire découvrir à d'autres car ils méritent une très large diffusion...

et oui Naguima, on en apprend tous les jours... malgré nos hautes connaissances !!! Mais être en recherche permanente, c'est peut-être le principal défaut des libéraux : nous sommes avides de connaissances et de partage du savoir... car j'espère que vous finirez par le comprendre, l'argent n'est pour nous qu'un moyen d'échanges, pas une finalité de vie comme le socialisme veut le faire croire ou les capitalistes le croient !

Écrit par : Patrick AUBIN | 07/11/2010

J'avais décidé de ne plus revenir sur ce blog et subir des attitudes dédaigneuses voire méprisantes, d'où mes réponses.
En ce qui concerne la vacuité, si chaudement félicité Laurent, y incluez aussi la vôtre, car je suis d'accord avec le dernier commentaire de Patrick Aubin : qu'on apprend tous les jours. On n'est jamais au bout des connaissances et on ne le sera pas non plus. C'est pourquoi, j'ai bien retenu cette phrase de Montaigne. Mais il n'y a pas que les libéraux qui sont avides de connaissances et lisent de nouveaux livres, articles, écoutent les autres, mais votre humble "nullarde" aussi. Et les gens comme moi, sont nombreux. J'aime aussi discuter de tout et c'est pourquoi j'aimais bien ce blog, avec beaucoup d'humour et j'ai été bien douchée. Je n'ai pas des idées socialistes mais humaines, et comme vous dites, l'essentiel pour moi, c'est l'être humain et non l'argent, comme quoi toutes les théories malgré leurs divergences ont, apparemment, un point commun. Mais curieusement, quand vous êtes dans le besoin financier ou autres, ce ne sont pas les libéraux qui viennent en aide, simplement, spontanément (vous aimez tant ce mot dans la théorie libérale) mais les socialistes et conservateurs honnis par vous. Encore un sujet à discuter ?
Plus avec moi. J'ai passé de bons moments sur ce blog mais je ne permettrai à personne de m'insulter et de me traiter en être inférieur.

Écrit par : naguima | 08/11/2010

@Naguima,

Non Naguima les socialistes ou les conservateurs ne viennent pas en aide aux plus faibles... c'est toute l'astuce, ils se servent des plus faibles pour assouvir leur propre matérialisme !!!

Comment ne pouvez-vous pas vous servir des expériences pour constater ?
Croyez-vous en l'expérience marxiste ? La liberté est tellement plus forte que l'URSS a explosé pour tomber dans une autre forme de dictature... et pourtant en Russie, ils ont maintenant une démocratie...
Croyez-vous en l'expérience social-démocrate ? Aujourd'hui la plupart des États arrivent au bout du bout car ils finissent pas sombrer dans tous leurs travers car le droit n'a pas fixé les limites de ces dirigeants élus démocratiquement...
Prenez uniquement leurs rémunérations, ou plutôt leurs indemnités : ils ne s'oublient pas et ne tiennent absolument pas compte de leurs propres paroles... Prenons coté socialiste notamment François Hollande (qui par ailleurs, sur le plan privé, est soumis à l'ISF en ayant été uniquement payé par les impôts...comme beaucoup d'autres élus d'ailleurs qui ont fait fortune grâce à la politique) qui verraient bien se présenter aux prochaines élections présidentielles, qui a déclaré qu'être riche, c'était gagner plus de 4 000 euros/mois... Comment peut-on accepter que des élus puissent cumuler des indemnités de leurs mandats qui eux-même acceptent que le plafond d'un élu puisse aller jusqu'à plus de deux fois ce montant ? Prenons côté conservateur, le premier d'entre eux, Nicolas Sarkozy, qui outre ses frasques bling-bling aux yeux de tous, s'accorde une augmentation importante...même si il a voulu plus de transparence dans l'indemnisation du président de la République parce que son prédécesseur tapait allégrement dans la caisse, ce prédécesseur qui a aujourd'hui une retraite de 30 000 euros/mois aux frais de la princesse !!!

A ce niveau là on peut comprendre qu'on aime les pauvres et que l'on créé toute forme de trappes à pauvres au lieu d'essayer d'avoir une société qui donne sa chance à tous et les moyens à chacun de s'en sortir en tant que responsable de sa propre vie et non le faire sombrer dans l'assistanat !!!

Car tout le système d'aujourd'hui est malheureusement, que vous le vouliez ou non, orienté pour laisser croire que nous pouvons continuer à distribuer de l'argent à la manière de Robin des Bois... mais une fois que vous aurez épuisé toutes les sources de création de richesses, que croyez-vous qu'il adviendra à la pauvre France sous régime de dirigeants démocratiquement élus, qui seront d'ailleurs les derniers à souffrir ?

Écrit par : Patrick AUBIN | 08/11/2010

Je n'ai pas réussi à tenir ma parole et de ne pas revenir pour lire votre réponse, Patrick Aubin (vilaine curiosité !) et ce qui est surprenant, c'est que je suis entièrement d'accord avec tout ce que vous avez écrit. Je rejette aussi la politique actuelle du gouvernement élu démocratiquement et qui ne pratique que la politique des riches qui deviennent plus riches. La seule chose, lorsque j'ai parlé de l'aide, il ne s'agissait pas de l'Etat, mais de mes amis de différents bords politiques.
Alors, comment n'arrive pas à se comprendre, ou, je n'arrive pas à comprendre tout en étant en accord absolu avec ce que vous venez d'écrire. Merci aussi pour votre patience et le ton que vous avez utilisé, tout à fait normal, comme d'habitude lorsqu'on aborde un dialogue.
Mais alors, que faire ? Que peuvent faire les libéraux ? Y a-t-il un livre ou article qui pourrait m'éclairer sur le programme, les suggestions, que sais-je ? (taquinerie). Sérieusement, j'aimerais bien lire davantage sur les propositions des uns et des autres, et surtout des libéraux. Le socialisme et le conservatisme politique, cela me connait et cela empire les choses tant sur la plan de la liberté que sur le plan financier, je suis farouchement contre l'assistanat mais pour l'apprentissage.
Déjà, je vais commencer par la lecture de Christian Michel. Je ne suis pas bornée, je cherche juste à comprendre par moi-même.

Écrit par : naguima | 08/11/2010

@Naguima,

Il me semble difficile de ne pas paraitre condescendant lorsqu'on commence à expliquer des choses, surtout dans le domaine politique où tout est exacerbé où se côtoient souvent des intérêts personnels avec des intérêts privés... alors qu'il s'agit tout simplement d'ouvrir le dialogue en apportant des arguments.

Parmi les libéraux, vous trouverez un écart entre les purs, ceux que l'on s'appelle "libertariens", et qui croient que l'homme peut être juste et bon dans la non-violence et que la vie en collectivité trouve sa source dans la liberté et la responsabilité individuelle... A ne pas confondre avec d'éventuels anarchistes... Avec Christian Michel vous êtes en plein dans cette pensée philosophique. Ils peuvent refuser en général d'aller jusqu'à voter. Vous pouvez aussi aller sur le site de liberté chérie : http://www.liberte-cherie.com/ où vous trouverez plusieurs vidéos ou textes à consulter en libre service...

D'autres, comme moi, pensent qu'aujourd'hui, dans le monde actuel, c'est une utopie, et que pour essayer de l'atteindre, il faut faire évoluer les lois et les mécanismes sociétaux en se confrontant aux pouvoirs existants ce qui impliquent de passer par des phases intermédiaires en limitant les exactions de l'État et en redonnant le pouvoir à la Société par le contrat.

Je vous recommande la lecture de l'article suivant de mon ami Jean-Louis Bourlanges (comme lui je suis au Nouveau Centre) pour que vous puissiez vous faire une idée sur les libéraux-sociaux ou sociaux-libéraux qui ont aussi beaucoup de mal pour se faire entendre sur le plan médiatique... parce que malheureusement les libéraux sont aussi des gens qui ont du mal à s'organiser puisqu'ils ne veulent pas s'embrigader dans des organisations si elles ne sont pas librement consenties :
http://www.lenouveleconomiste.fr/JV/JVLNE1538/C1/AVH.html

Pour conclure, pour tous les libéraux, il est nécessaire de faire naitre le parti de la Société contre l'omnipotence de l'Etat, afin que nous soyons en mesure de développer cet aspect contractuel...

Écrit par : Patrick AUBIN | 08/11/2010

Merci de votre réponse Patrick Aubin, effectivement, c'est mon premier postulat : la paix, la non-violence, respect des droits mais aussi des devoirs. Cela me vient de par mon éducation, lecture, formation mais aussi ma foi (je suis une musulmane sunnite). Vous comprendrez que je suis farouchement contre toute restriction de ma liberté par les islamistes radicaux ou autres pesonnes ou des remarques désobligeantes si je j'y ai pas librement consenti.
Mais, cependant, la contemplation, le refus du vote n'est pas un gage de changements, je le comprends fort bien.
D'autre part, je suis intimement convaincue que dans chaque être humain il y a de l'ombre mais aussi de la lumière et c'est cette lumière qu'il faut essayer faire briller davantage, pour le bien de lui-même mais des autres aussi. En tout cas, merci.

Écrit par : naguima | 08/11/2010

@Naguima,

La foi appartient à chacun et tout à chacun que nous soyons, catholique, protestant, musulman, juif ou athée pouvons partager les valeurs de libertés ou d'humanisme... tout en rejetant l'extrémisme de toute nature, qu'il soit religieux ou politique. Ce sont effectivement les préceptes moraux que nos philosophies de vie peuvent développer qui nous permettent la tolérance, la générosité ou la fraternité... que je préfère à la solidarité qui est trop mise sur la distribution d'argent et fait perdre de vue que nous devons nous intéresser d'abord au problème de l'homme avant de penser que c'est d'argent qu'il a besoin... la charité ne permet pas de retrouver la responsabilité...

aussi c'est moi qui vous remercie Naguima de votre écoute et de ne pas êtes restée sur un a priori...

Écrit par : Patrick AUBIN | 08/11/2010

Merci de tout coeur à Patrick, Naguima et les autres pour la qualité et la tenue de leurs nombreux et intéressants commentaires

Écrit par : restons correct | 09/11/2010

@Naguima

je suis désolé de m'être laissé un peu "emporté" mais j'ai cru que j'avais à faire un un provocateur comme il y en souvent sur les forum libéraux. Ils ne viennent pas pour participer à un débat mais pour dénigrer systématiquement.

Devenir libérale (ou libertarien pour moi) à l'heure d'aujourd'hui en France n'est pas une évènement spontané. La pensée libérale à toujours été farouchement combattu par les gens de pouvoirs (y comprit les gouvernements démocratiques) car elle place l'individu au centre de la société humaine et fait de ses droits naturels (liberté, sûreté , propriétés, responsabilité) le prérequis à toute organisation sociale. Cette axiome cantonne de fait l'action sociale au regroupement de désirs individuels et donc en limite considérablement la portée. D'ou l'opposition massive des gouvernements toutes tendances confondus au thèse libérales puisque par essence elles sont une négation de leur pouvoir basé sur la maîtrise exclusive de la force (essayer de pas payer vos impôts et vous verrez que notre gentille démocratie peut devenir très brutale). Donc tout est fait pour noyer la pensée libérale. On la maquille en "extrême droite", "égoïsme", "capitalisme", "riches", "esclavagiste" et autre mensonges. On ne cesse à travers les médiats et l'école de matraquer la propagande officielle (le socialisme) jusqu'à saturation si bien qu'aucune autre pensée politique devient tout simplement inaudible.
Tout cela pour dire que seules les personnes qui le veulent vraiment et sont armé d'une rare détermination parviennent à découvrir le libéralisme. Pour ces personnes là vous pouvez d’ambler éliminer toutes forme d'idéologie ou de théorie toutes faites dans leur propos. La plupart du temps nous avons une longue expérience politique (militante ou non et de tout bord) et c'est l'accumulation des innombrables tares de notre système qui finis par nous faire dire : il doit bien exister autre chose! J'ai été longtemps dans cette expectative jusqu’à ce que je découvre grâce à internet (il ne faut pas compter sur les médias officiels, ils sont à la botte des gouvernants) la (les) pensées libérale à travers le Mises institute (http://mises.org/) et le site français contrepoint (http://www.contrepoints.org/). ces deux sites disposent de rédacteurs de haut niveau et leurs articles dans tous les domaines (le libéralisme est autant philosophique qu'économique) sont d'un niveau d'argumentation infiniment plus élevé que tout ce que l'on peut trouver dans la presse française.
Après si vous souhaiter vraiment approfondir la pensez libéral il y a les auteurs incontournable tel que Frédérique bastiat, Murray Rothbart, Ayn Rand Hayek, Ludwing von mises (son livre "l'action humaine" est sans doute l'un des livres les plus "révolutionnaire" de l'ère moderne).

Pour finir un petit lien plus concret vers une analyse de du "célèbre" livre de Murray Rothbard "l'éthique de la liberté" par cette autre excellent site Catallaxia. C'est très "dense" comparé au discourt politiques convenu. Attention si vous lisez ceci sans arrière pensée et l'esprit ouvert vous ne pourrez jamais plus voir le monde comme avant.

http://www.catallaxia.org/wiki/Murray_Rothbard:L'%C3%A9thique_de_la_libert%C3%A9

Écrit par : Laurent | 10/11/2010

Bonjour, Laurent.
Je pense qu'il y a eu l'incompréhension de part et d'autre mais j'ai aussi, grâce à vous, appris pas mal de choses et je m'intéresse maintenant beaucoup au libéralisme, un peu le "Bourgeois gentilhomme" de Molière !
J'ai imprimé l'article que vous recommandez, celui de Murray Rothbard, époustouflant ! Quelle nouveauté de langage ! Cela fait si longtemps je n'ai pas lu quelque chose de passionné et passionnant, lucide et révolté, un auteur qui imprime son style.
Finalement, j'ai bien fait de résister et même d'être "un peu" mauvaise que Dieu me pardonne. Merci à vous tous pour me donner de nouvelles connaissances. On n'en a jamais assez, parfois, c'est très frustrant.

Écrit par : naguima | 16/11/2010

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu