Avertir le modérateur

18/10/2010

Vivement 2012 !

affiche-2012-Terre-brulee-Scorched-2008-2.jpgA moins d’avoir la hauteur de vue d’une serpillère usagée ou le QI d’un cheminot en grève, on comprend que la réforme des retraites n’est qu’un prétexte, que blocages et manifestations ne sont que les premières escarmouches d’une campagne électorale 2012 qui ne s’annonce pas vraiment conviviale et feutrée.

Les thèmes politiques qui feront le débat sont déjà clairement lisibles : égalitarisme social pour la gauche, réalisme économique pour la droite ou, si vous préférez, la même (vraie) galette-saucisse obligatoire pour tous contre plus de (toujours aussi vraie) galette-saucisse pour tout le monde.

Rien de bien nouveau sous le soleil politique, le monde électoral de ce pays se divise toujours en deux : ceux qui ont un cerveau et ceux qui confondent égalité de droit et égalité de fait…

 

aubryroyalloyaut.jpgNous aurons largement l’occasion d’y revenir, d’autant plus qu’à l’heure où ces lignes sont écrites on peut très raisonnablement pronostiquer une victoire de la gôche au printemps 2012.

Si ce n’est pas une bonne nouvelle ce n’est pas non plus une catastrophe : il est après tout normal qu’une démocratie pratique l’alternance. Non ?

En plus, reconnaissons le, pour un blogueur malicieux et estampillé libéral, la perspective de passer franchement dans l’opposition, de pouvoir se « payer » la Rougette de Lille et / ou l’Intello du Poitou à longueur de billets pas vraiment doux, c’est quand même une perspective carrément jubilatoire.

D’autant plus aussi que, comme à chaque fois que les socialos ont été au pouvoir, ça devrait rapidement virer à la cata économique et sociale avec pour conséquences un retour piteux et durable de leurs leaders en 2017 dans leurs cambrousses d’élection.

 

émigration.jpgTant pis pour ceux qui n’auront pas émigré avant avec leurs tunes, faudra pas venir pleurnicher dans nos jupes blogosphériques, pourront pas dire que « Restons Correct ! » ne les avait pas prévenu.

Vivement donc 2012 et espérons qu’on va encore bien rigoler d’ici là et sans doute même après…

Commentaires

Heureux d'apprendre que pour savoir utiliser son cerveau il faut être de droite.

Bof pas bien grave comme ca quand je vendrais le mien je pourrais écrire: "Etat neuf, peu servi" sur la fiche

Écrit par : popol | 18/10/2010

Il fallait bien sûr lire :

"A moins d’avoir la hauteur de vue d’une serpillère usagée ou le QI d’un militant UMP"

Les lecteurs auront rectifié d'eux-mêmes.

Écrit par : dudule | 18/10/2010

Je pense qu'avoir du cerveau c'est savoir d'avance que la gauche écornera notre galette-saucisse davantage que la droite ne l'ait déjà fait et continue de le faire. Mais comme il n'y a pas d'autre alternative, la France va faire comme des anglo-saxons, rouge-noir, noir-rouge, et la démocratie est assurée, du moins en paroles.
Egalité de droit et égalité de fait sont devenues les utopies des siècles passés , Restons correct. C'est pour cela, je pense, elles sont perçues comme des anachronismes. Depuis les phalanges de Thomas Moore et jusqu'au 21e siècle, où avez-vous vu les deux égalités coïncider ? Ah, si, dans la misère, c'est presque cela.

Écrit par : naguima | 18/10/2010

Merci pour ces commentaires.

@ Popol
"Normalement" votre cerveau comporte deux hémisphères.
Si le gauche est trop usagé il vous reste troujours la possibilité de vendre le droit.

@ Dudule
Difficile de vous donner tort.
C'est clair que certains militants UMP n'ont pas inventé la retraite par capitalisation.
Mais n'est-ce pas le lot de tous les militants ?

@ Naguima
Selon moi c'est l'égalité de faits qui est utopique. L'égalité de droit est un principe, pas toujours respecté je vous l'accorde mais essentiel

Bonne fin de journée à vous 3

Écrit par : restons correct | 18/10/2010

"D’autant plus aussi que, comme à chaque fois que les socialos ont été au pouvoir, ça devrait rapidement virer à la cata économique et sociale"
C'est vrai qu'en ce moment côté économie et social, on est vraiment bien.

Écrit par : Judi | 18/10/2010

TOTALEMENT d'accord ! Nous vivons dans l'hypocrisie et le mensonge. Tenez par exemple, savez vous que :
Les députés ne veulent pas du régime de retraite qu'ils nous imposent ! ! Ils s’opposent à l’alignement de leur régime spécifique de retraite sur celui du régime général.
Alors que les députés étaient en plein débat sur les retraites, ils ont rejeté discrètement un amendement présenté par 4 de leurs collègues demandant un alignement rapide et effectif de la situation de leurs régimes spécifiques sur le régime général. C’est scandaleux et insultant pour tous les Français !

Monsieur le Président, en 2007, vous vous êtes fermement engagé devant tous les Français à réformer les régimes spéciaux.
En tant que contribuable-électeur, je vous demande aujourd’hui de :
- ne pas nous trahir et de respecter votre parole,
- ne pas céder face aux pressions des syndicats qui défendent des privilèges et des acquis sociaux qui n’ont plus lieu d’être,
- de rétablir ainsi l’équité entre tous les Français.

Edouard Balladur et Alain Juppé y ont renoncé en leur temps.

François Fillon, votre premier ministre, n’a réalisé en 2003 qu’une réforme incomplète. C’est lui qui a écrit que « les deux principaux régimes spéciaux sont la fonction publique d’Etat et le régime des fonctions publiques territoriales ».

Nous comptons sur vous pour que tous les régimes spéciaux de retraite, y compris celui des parlementaires, soient rigoureusement alignés en tous points sur celui du privé et je vous demande de tenir bon et de ne surtout pas reculer ni devant les syndicats, ni devant les parlementaires ultra-privilégiés.
De cette réforme, notre pays, nous, les contribuables, nos enfants et nos petits enfants en ont urgemment besoin.
Si vous êtes d'accord, signez la pétition :
http://www.contribuables.org/les-petitions/petition-pour-la-suppression-des-regimes-speciaux/

Écrit par : Marsav44 | 18/10/2010

En fait de cerveau, je me demande surtout comment un mammifère moyen, doté d'une masse cérébrale formée d'au moins quatre neurones et d'une poignée de synapses usagés, peut se satisfaire du présent gouvernement. Pour se réjouir de son action il faut, je le crains, renoncer définitivement à l'exercice de son intelligence.
La soupe sera à peine moins calamiteuse avec le retour de la gauche que tout le monde à droite, soit dit en passant, semble de fait anticiper (surtout du côté du Palais-Bourbon). Cela, hélas, est à peu près sûr et tout le monde en est à peu près d'accord.
Il me semble maintenant que l' humanoïde français moyen, libéral ou pas (comment peut-on encore l'être, personnellement je ne comprend guère - mais bof, ils ont désormais ça de commun avec les communistes qu'ils se partagent les poubelles de l'histoire) devrait investir son temps de cerveau disponible dans la question suivante: comment échapper à ce bipartisme calamiteux et simplet ??

Écrit par : berel | 18/10/2010

J'ai peur, mon cher Yves, que la galette-saucisse ait de plus en plus de mal à être digérée...
Au vu des commentaires, l'argumentation a du mal à tenir...
J'en rajoute une (mince) couche;

"A moins d’avoir la hauteur de vue d’une serpillère usagée ou le QI d’un cheminot en grève": Pourquoi un cheminot, fut-il en grève, aurait-il un QI plus bas que le reste de la population ? that is the question, aurait répondu un certain William

"chaque fois que les socialos ont été au pouvoir, ça devrait rapidement virer à la cata économique et sociale ": depuis 1955 (année heureuse où je suis né "douce France, cher pays de mon enfance"), je n’ai pas vu plus de cata économique et sociale sous la gôche que sous la droîte

"avec pour conséquences un retour piteux et durable de leurs leaders en 2017 dans leurs cambrousses d’élection": Tiens donc, les élus de gôche viennent de la cambrousse, et les élus de droîte, de Neuilly ? Oups !, merdre !, c’est vrai !…

Écrit par : alix | 20/10/2010

merci à nouveau pour ces nouveaux commentaires

@ Judi
Vous avez parfaitement raison de droite ou de gauche l'étatisme économique ça ne marche pas.

@ Marsav 44
Merci pour votre soutien et bonne chance à votre pétiton

@ berel
A l'approche des élections nationales, le bipartisanisme ne peut que se renforcer

@ Alix
Comme vous l'avez compris votre blog favori (?) ne peut que céder à la surenchère politique du moment.

Ceci dit je me souviens encore des conséquences sur l'emploi, la croissance eet l'endettement politique des gouvernements Mauroy des années 81 et suivantes.

Avec sa fifille aux affaires en 2012, on ne peut que redouter le pire

Merci à vous 4 et bonne fin de journée

Écrit par : restons correct | 21/10/2010

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu