Avertir le modérateur

26/05/2010

Bye-bye welfare state

mort de socrate.jpgLes agonies sont toujours tristes et souvent douloureuses. Celle de l’Etat Providence ne fait hélas pas exception à la règle. Né en Angleterre des décombres encore fumants de la seconde guerre mondiale, le Welfare State avait pour ambition d’assurer le bien-être de tous au prix d’une intervention massive de l’Etat dans la sphère économique et sociale.

Ca a plus ou moins bien marché trente ans, le temps des Trente Glorieuses, celui de la croissance et des « miracles » européens servis par les programmes de reconstruction de la vieille Europe amorcés par le plan Marshall et par l’accès à des ressources énergétiques aussi abondantes que bon-marchées.

 

moulinex.jpgCe fut aussi le temps du « baby boom », de la « civilisation des loisirs », d’une décolonisation d’autant plus inéluctable que les empires coloniaux vermoulus n’avaient plus les moyens de se maintenir outre-mer contre le gré des populations indigènes, de la baisse relative du prix de la (vraie) galette-saucisse sur le marché de Pleurtuit, du plein emploi, de l’acquisition à crédit leur pavillon par Josette et Marcel, de la libération de la femme grâce à monsieur Moulinex…

Ce fut aussi celui du triomphe de la social-démocratie, de la promotion du « modèle scandinave » et du job enrichment alternatif au taylorisme, de l’utopie des convivial tools prônée depuis Cuernavaca par un certain Ivan Illich.

Bref, c’était le bon temps mais c’est fini. « Restons Correct ! » ne s’en réjouit pas mais est bien obligé de le constater : y’a pas qu’en Grèce que les vaches maigres sont de retour dans les prairies européennes.

 

la-reine-elizabeth-ii-prononc-le-discours-du-trone_465.jpgC’est évidemment au Royaume Uni, le pays qui a inventé le concept, qu’il revient de dire officiellement bye-bye au Welfare State. C’est le sens du Discours du Trône que vient de prononcer Sa Majesté la reine Elisabeth II devant le parlement britannique réuni à la Chambre des Lords.

Le décorum est toujours là mais ses fidèles sujets sont prévenus : après des années de gabegie socialiste concrétisée par des déficits publics supérieurs à 11 % du PIB insulaire et à une croissance illimitée de l’emploi public et parapublic, c’est game over !

On peut toujours rêver que notre cher et vieux pays échappera à la cure générale d’austérité qui s’annonce en portant au pouvoir en 2012 la Rougette de Lille et ses potes mais, il faut savoir que si cela devait par malheur se produire, ça durerait probablement guère plus longtemps que la canicule du début de cette semaine.

Commentaires

Que cela soit la droite ou la gauche, dès qu'ils arrivent au pouvoir, le premier mot qu'ils prononcent : reconstruction, ensuite : austérité. Pas pour eux, il ne faut pas se gourer de public. L'austérité est pour le peuple qui porte sur les épaules une pléthore de bons à rien mais qui touchent de bons salaire. tiens, cela me rappelle un poème en prose de Baudelaire !
C'est curieux, les pauvres, surendettés ou endettés vendent leurs biens, leurs maisons, leurs voitures tandis que les élus et ministres s'en sortent plutôt bien. je dois être un peu bébête, quelqu'un pourrait-il m'expliquer comment ils font ?!

Écrit par : Naguima | 26/05/2010

Terrible réalité:tant que nous pouvions vivre a quelques uns aux clubs des riches,nous avons vécu(Bien) sans compter et sans anticiper Lorsque certains pays "pauvres" se sont invités dans le club,nous avons vécu (Un peu plus difficilement) en faisant des dettes et toujours sans se soucier du lendemain Aujourd'hui nous nous découvrons,faible et déclinant et nous sommes contraint de donner des gages au club selon lesquels nous allons désormais vivre(encore plus difficilement) selon nos moyens Faute de ne pas nous soumettre nous sommes ni plus ni moins menacé de rejoindre le club des pauvres La Grèce a faillit y plonger Elle est en sursit et cela fout la panique en Europe y compris les English Le "Titanic Européen" a heurté l'iceberg de la réalité économique L'orchestre continue de jouer,pour combien de temps?

Écrit par : antimythe | 26/05/2010

Bravo pour les "décombres fumants"!!
Cela me fait penser aux "petits termites"!
On ne vous voit plus dans les "préférés" de 20mn.fr?

Écrit par : alix | 02/06/2010

Bravo pour les "décombres fumants"!!
Cela me fait penser aux "petits termites"!
On ne vous voit plus dans les "préférés" de 20mn.fr?

Écrit par : alix | 02/06/2010

Merci à vous pour ces commentaires et désolé d'avoir un peu tardé à répondre à certains

@ Naguima
Mais non : vous n'êtes pas un peu bêbête ! Juste victime comme tant d'autres des politiques économiques imbéciles qui sont notre triste lot depuis des lustres.

@ Antimythe
Je ne suis pas loi de partager votre analyse géopolitique de la "situation".

@ Alix
Merci pour le compliment.
Sinon, à ma connaissance; monsieur 20 minutes.fr ne m'a pas (encore) viré ce qui est tout à l'honneur de son légendaire esprit de tolérance.
C'est juste que j'étais un peu pris ces jours derniers, notamment par un projet littéraire un peu plus ambitieux que ce blog dont j'espère pouvoir parler bientôt à mes fidèles lecteurs au nombre desquels je comprend que j'ai le plaisir de vous compter.

Merci à tous en attendant et bonne journée !

Écrit par : Restons Correct | 03/06/2010

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu