Avertir le modérateur

10/02/2010

La Coupe est pleine

JClass.jpgAujourd’hui « Restons Correct ! » vous la joue nostalgie, séquence rétro façon vieux réacs grognons, genre « tout fout l’camp » et « c’était mieux avant »…

La faute à la Coupe de l’America qui se dispute désormais sur des multicoques aussi bourrés de gadgets high-tech qu’un vulgaire i-Phone de dernière génération. Décidément les geeks fourrent désormais leurs gros sabots partout, jusque dans les règles de jauge du plus vieux trophée sportif du monde.

Ce n’est pas une faute de goût, c’est un sacrilège aussi impardonnable que de noyer sa (vraie) galette-saucisse sous des tombereaux de mayo.

Car l’America n’est ni un trophée ordinaire, ni un vase à fleurs à l’esthétique victorienne discutable, ni même une tradition, c’est une Histoire, avec un grand H.

Celle de l’époque où les voiliers ressemblaient à quelque chose, pas à des machins en fibres de carbone pondus par un logiciel de CAO en 3D.

 

lipton.jpgCelle des défis que se lancèrent pendant plus d’un siècle et au nom de leur Yacht Club favori la crème des milliardaires britishs et ricains

Celle de sir Thomas Lipton, le marchand de thé bien connu, tentant en vain et au nom du Royal Yacht Squadron de Cowes de ravir la Cup au New York Yacht Club des Vanderbilt et consorts.

Celle des mythiques Classe J, de Shamrock V virant pour une fois la première bouée au vent devant Endeavour au large de Newport Rhode Island.

Celle des voiles en pur coton d’Egypte qu’il fallait changer après chaque manche, celle aussi des longues dames aux longs colliers de perles façon Scott Fitzgerald, descendues de leurs longues limousines pour encourager d’un long drink bien tassé et d’un long baiser bien mouillé les skippers en blazer.

Celle enfin de ces immenses architectes que furent Willam Fife et Nathanael Herreshoff dont les crayons produisaient autre chose que ces consternants Objets Flottants Non Identifiés conçus par des hordes d’ingénieurs binoclards de derrière leurs ordinateurs dernier cri.

 

BMW.jpgAujourd’hui c’est fini, le style s’en est allé, Gatsby le Magnifique est rincé, la Cup est sponsorisée par un marchand de bagnoles teutonnes. Elle déborde désormais de beaufitude techno façon BM à l’usage des trousducs de sous-préfectures.

Commentaires

On pourrait dire la même chose à propos de la Formule 1, du Tour de France, et du camembert. Tout se perd, ma brave dame.

Écrit par : KnarfTheDwarf | 10/02/2010

@ Knarfr the dwarf

C'est ben vrai ça !
Heureusement qu'il nous reste la (vraie) galette-saucisse
:-)

Écrit par : Restons Correct | 10/02/2010

Pour une fois je ne suis pas du tout, mais pas du tout d'accord. Je trouve très beau que les voiliers de compétition comme les automobiles de la formule 1 profitent des nouvelles technologies et par la même occasion servent de banc d'essai pour des utilisations plus prosaïques dans la vie de tous les jours. Y compris pour la sécurité et la santé.
Si l'American Cup fait parler d'elle aujourd'hui ce n'est pas à cause de la Hight Tech, mais bien pour des problèmes d'argent.

Écrit par : Jacques Gautron | 10/02/2010

@ Jacques Gauteron

Merci pour cette réaction.
Tu as évidemment complètement raison mais, que veux tu, le vieux voileux que je suis ne peut pas s'empêcher de regretter le bon vieux temps de la "marine en bois" pas plus du reste que de faire du mauvais esprit quand l'occasion se présente...

Bonne soirée et à bientôt j'espère

Écrit par : Restons Correct | 10/02/2010

Il nous reste qu'à ronchonner, car la technologie évolue tellement vite que je me demande parfois voyant certains produits à quoi cela sert, une mémère au marché.
J'adore les voiliers anciens, quand ils descendent la Seine, les différentes nations sont représentées, le plus beau pour moi est celui de Portugal, le plus gai est mexicain, le plus austère est celui des Russes.
N'étant pas ne serait-ce que trouduc d'une sous-préfecture, donc pas de BM mais une vulgaire Clio de plus de 14 ans et une galette-saucisse très mince, j'ai d'autres problèmes à régler que m'enthousiasmer sur le Cup America. La seule chose qui m'émeut vraiment est le ballet classique, mais pas façon Van Iampe. Décidément, je suis en retard d'un siècle ...

Écrit par : Naguima | 11/02/2010

@ naguima
Allons allons, pas de pessimisme outrancier, en retard d'un siècle c'est parfois être en avance

merci et bonne journée

Écrit par : Restons Correct | 11/02/2010

Ce genre de course est loin des traditions françaises de haute-mer.
On a tendance en France a les mépriser, parce que nous n'y avons jamais brillé et que nous avons une idée de la mer culturellement très éloignée de celle des anglo-saxons. Cependant, je pense que cette course technologique tire tout le monde vers le haut, vers de meilleurs bateau, plus surs, plus rapide et plus confortable.
Par contre, les lamentables batailles juridiques, j'ai plus de mal a voir a qui elles profitent (a part les avocats bien sur).

Écrit par : Saigon | 11/02/2010

sincèrement, la coupe de l'america a toujours été ce que tu décris ! rien de bien nouveau !
sir thomas lipton, bertarelli, vanderbilt, ellison, gardini, koch, etc.
la coupe de l'america est par essence l'affaire de quelques milliardaires qui ont régulièrement trouvé là un terrain de jeu pour s'affronter, où l'on mélange allégrement argent/talent/progrès/effort (en gros le manager idéal...), le tout saupoudré d'une pseudo noblesse humaine...
les riches s'amusent et cela divertit les autres, habituel. ni toi ni moi n'aurons jamais la possibilité ou les moyens d'accomplir une telle activité, la coupe de l'america s'est toujours nourrie de la fascination de ses nombreux spectateurs.
quant au fait que ce soient les liquidités d'entreprises familiales qui sponsorisent ce genre de loisirs, on ne va pas refaire le monde... Ferruzzi comme Lipton ou maintenant Oracle, yaura toujours des boîtes pour financer le divertissement de la masse salariale le week-end...
sur ce, à vendredi, si le vent le permet ;)

Écrit par : miss luna | 12/02/2010

@ Saigon

Vous avez parfaitement raison, c'est plus un truc anglo-saxon que français.

@ miss luna
Salauds de riches ? :-)
N'oublions pas pour autant les défis initiés dans les 70's par le bron Bich, Marcel de son prénom et qui n'était même pâs le mari de Josette...

Merci à tous les deux pour vos commentaires et bon weekend.

Écrit par : Restons Correct | 12/02/2010

L'America sans J-Class n'est tout simplement plus l'America Cup !!!
C'est comme si l'on engageait des sous-marins atomiques dans une Coupe Schneider. En plus ça ne vole même pas.
Ça n'a plus aucun sens... tant pis.

Écrit par : Jean-Philippe | 14/02/2010

@ Jean Philippe

Oui, en effet, c'est un peu ça.
Juste un point : après les Classes J, il y eut les 12 mètres JI et les Classe America

Merci à vous et bon dimanche

Écrit par : Restons Correct | 14/02/2010

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu