Avertir le modérateur

24/11/2009

Fallait pas croire les écolos

courrbe c hockey.jpgOn savait que les écolos étaient parfois bornés et souvent hystériques, on découvre que certains sont aussi intellectuellement malhonnêtes.

C’est la conclusion qui s’impose à l’examen de l’affaire du climategate qui vient d’éclater dans le petit monde de la recherche sur l’évolution du climat de la planète et de ses causes.

La thèse « officielle » est on le sait celle du Giec, le groupe d’experts international sur l’évolution du climat, illustrée par la fameuse courbe en crosse de hockey qui démontrerait l’impact de l’activité humaine sur le réchauffement climatique d’une part, pronostiquerait d’autre part pour les prochaines décennies un réchauffement dramatique assorti de catastrophes climatiques à répétition, façon films catastrophes de la grande époque hollywoodienne.

Le hic est que la thèse en question ne sert pas qu’à jouer à « fait moi peur ». Elle est prise au sérieux par les instances internationales et nombre de gouvernements, à commencer par celui de notre cher et vieux pays. Elle constitue le socle des « Tables de la Loi » du Grenelle de l’Environnement auquel nous devons notamment la taxe carbone. C’est devenu la « Bible » des allumés de la décroissance et autres ayatollahs de l’écologie publique, universelle et obligatoire.

La prochaine étape est prévue d’ici quelques semaines à Copenhague, au sommet international dont l’Internationale Ecolo attend une prohibition de la vente de (vraie) galette-saucisse cuite en plein air pour cause de gaspillage calorique et l’obligation faite à Josette et à Marcel de ne pisser que sous leur douche, avec contrôles domiciliaires pour les verbaliser en cas d’infraction.

 

gericault_le_radeau_de_la_meduse.jpgOr, il se trouve que cette fameuse courbe, devant laquelle nous sommes tous priés de nous incliner dévotement sous peine d’excommunication, a été tracée par le CRU (pour Climate Research Unit) de l’Université britannique d’East Anglia. Personne n’aurait jamais entendu parler de cet obscur établissement si un certain nombre de ses supposés scientifiques, sans doute en mal de notoriété et de reconnaissance, n’avaient pas eu l’idée de s’autoproclamer apôtres infaillibles du réchauffement climatique en compilant et en traitant les données nécessaires à son élaboration.

Et bien patatras c’est raté : le CRU en question vient de se faire pirater et le pirate, sans même que « Restons Correct ! » ait eu à le solliciter, a diffusé à la planète wouaib toute entière les e-mails échangés par ses membres, entre eux et avec leurs principaux potes « réchauffistes ».

On apprend à leur lecture que non seulement ces sauveurs de la planète auraient largement tripatouillé les données publiées mais se seraient en plus concertés pour réduire au silence médiatique leurs contradicteurs ou plus simplement tous ceux qui avaient l’impudence de douter de la probité de leurs travaux.

A l’heure où ces lignes sont écrites nous ignorons l’identité et les motivations du « pirate ».

N’empêche que ses révélations risquent de refroidir considérablement l’ambiance à Copenhague et d’apporter de l’eau au moulin de ceux qui ne veulent pas entendre parler de mesures contraignantes, a commencer par les Chinois et, sans doute aussi, Barack Obama leur désormais zélé vassal…

 

Ceux de nos lecteurs qui souhaiteraient plus de détails se reporteront à l’article que vient de publier l’excellent Vincent Bénard sur son (le plus souvent) très bien documenté blog :

 

 

http://www.objectifliberte.fr/2009/11/climategate-2-nouve...

Commentaires

Bientôt sur ce blog " Fallait pas croire Sarkozy " pour l'ensemble de son oeuvre à Beauvau et ailleurs en faveur de la hausse de l'insécurité des biens et des personnes.
Evidemment l'on conviendra qu'il ne s'agit pas là d'intention délibérée mais bel et bien d'incompétence notoire saupoudrée d'électoralisme nauséabond.

Écrit par : Fran | 24/11/2009

Comment çà faut pas croire au rouge AL colo, ya que çà de vrai, faut pas être vert de peur hic!!! le changement clim' a tic dans ma t^te se réchauffe avec un bon ptit rouge, certes un peu apre, Vert quoi; mais çà oxy-gêne mieux ma cale-basse. Eh eh puic hic!!! pour amerrir sur mon radeau, rien mieux que de partager une bonne galette-sauciisse hic avec le Hulot vue par le hublot d'Arthus. Save me!!! capt'ain Huulot!!
ok j'vas me couch...

Écrit par : alan de Bx | 24/11/2009

Tout comme écologie et verdure ne sont pas synonymes, il faut différencier l'«écolo» du «vert». Le premier veut sauvegarder la planète, le second veut vivre de l'écologie ce qui le pousse parfois à l'extrême.

Écrit par : Michel H. A. Patin | 24/11/2009

Erreur dans le lien... Au singulier, l'objectif! :-)
http://www.objectifliberte.fr/2009/11/climategate-2-nouvelles-revelations.html

Écrit par : Pascal Oudot | 24/11/2009

Excellent lien, merci. Cela fait plaisir de savoir que je ne suis pas seul à penser ce que je pense. Je me suis toujours dit que croire à ce point à la responsabilité humaine dans ce domaine était le preuve d'un orgueil surdimensionné.

Le problème, c'est que cet orgueil, où qu'il se place, nous fera crever. Rien de pire que croire qu'on est indispensable. Quand notre sommaire insignifiante espèce aura enfin disparu, l'univers ne s'en portera que mieux.

Écrit par : Pascal Oudot | 24/11/2009

Désolé, mais je suis en désaccord avec ce qui est dit dans cet article.

Que les experts en question aient trafiqué les chiffres, peut-être. Qu'ils exagèrent, surement. Qu'ils se trompent, certainement pas.

Pour qui a un tant soit peu voyagé, il est manifeste et évident que l'activité humaine laisse de bien sales traces et qu'hélas, elles sont aussi regrettables qu'indélébiles.

Le problème avec le réchauffement, c'est qu'on parle d'effets qui ne seront visibles et observables que dans 50 ans, à moins d'être atteint de myopie et de prendre pour systémitique ce qui relève du cyclique.

Or, si les choses se confirment 50 ans plus tard, il sera alors trop tard pour faire machine arrière.

Que faire alors ?
Si le principal risque est de dépenser pour éviter quelque chose qui ne se produira jamais, il existe alors une voie qui consiste à ne dépenser que pour ce qui est susceptible de rapporter.

C'est exactement ce qu'ont décidé de faire quelques 500 fonds de capital-risque à travers le monde qui actuellement misent tout sur les "green-techs".

Pour que leurs paris réussissent, il suffit de les aider avec un peu de régulation contraignante, genre "interdiction de véhicules polluants dans les centre-villes d'ici 10 ans" ou "pas plus de x kW de consommation d'énergie par M² pour les nouveaux immeubles" etc ...

Alors qu'est-ce qu'on risque ?
Rien, si ce n'est que les gouvernements se croient investis d'une sainte mission et se mettent à intervenir (taxe carbone, ...) ou à investir directement dans les green-techs, justement ce que tente de faire Sarkozy et ses sbires.
Une fois de plus, on ne leur a pas demandé d'intervenir directement, on leur a juste demandé de réunir les conditions pour que des investisseurs privés puissent faire leur boulot: prendre leurs risques.

Pour moi, la dérive se limite à ça. Vu de loin c'est un détail, vu de près ça change tout.

Écrit par : Tioman | 24/11/2009

Christian, si tu parles de pollution etc... d'accord avec toi; mais le réchauffement climatique est un autre problème, arr^tons de tromper le peuple, si il y a naturellement des inter-glaciations à périodes, d'éres régulières, il faut plutôt les prévoir, ainsi que prendre des dispositions s'il faut déplacer des populations dans des zones un temps sensible, un autre temps sans problème. La terre vie, le soleil aussi, chacun d'eux ont leurs propres crises. L(Homme là-dedans est un infini petit. Question protection de l'être et de son futur,et là revenons au concret, les êtres humains se polluent les uns les autres, et en matière de pollution il y a certes beaucoup à faire. Donc deux élements à prendre en compte. Le plus simple c'est la pollution, car pour ce qui serait d'anticiper de déplacement de population, c'est une révolution dans les mentalités, nonobstant la géo-politique. Pourtant nous devrions être plus intelligent, évolué par rapport au changement de climat que jadis certaines périodes ont vécu.Réponse partielle
AL'ain G

Écrit par : alan de Bx | 24/11/2009

Merci une nouvelle fois à tous d'avoir pris la peine de poster ces commentaires.

Reste que l'affaire du climategate et le silence radio de la plupart des médias français à son sujet illustre bien les tentatives de terrorisme intellectuel et médiatique des ayatollahs de le verditude et de la décroissance obligatoire.

Bonne journée à tous

Écrit par : Restons Correct | 25/11/2009

Personnellement j'ai une alarme interne qui se déclenche dès lors qu'on nous rebat les oreilles à outrance d'un sujet en particulier. SURTOUT s'il est immédiatement suivi d'une taxe ou d'un gain important pour une entité industrio-scientifico-politico-financière.
Merci pour l'article

Écrit par : nlee | 30/11/2009

@ nlee
Merci pour vos encouragements et pour l'intérêt que vous portez à ce blog.
Nous avons semble-t-il le même fournisseur d'alarmes...
Bonne journée

Écrit par : Restons Correct | 01/12/2009

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu