Avertir le modérateur

26/10/2009

Un débat bien foireux

Jeanne_d-arc_place_parisienne.jpgDans la catégorie des débats foireux, celui sur l’Identité Nationale que monsieur Besson nous promet devrait atteindre des sommets rarement explorés. On connaît en effet déjà par cœur les arguments des débateurs :

- A gôche on va nous expliquer que seule l’école publique est habilitée à fabriquer des p’tits Français et que par conséquent il lui faut toujours plus de moyens, comprenez de postes.

- A droite on va nous refaire le coup du patriotisme historique : Jeanne d’Arc la Lorraine, Napoléon le Corse, De Gaulle le Ch’ti, le tout sur fond de Marseillaise martiale et de z’enfants de la Patrie prenant les armes pour repousser ces féroces plombiers polonais et autres immigrés non choisis qui viennent, jusque dans nos bras, égorger nos fils, nos compagnes et ce modèle républicain que la planète entière nous envie…

Au final, tout le monde se réconciliera en votant une Grande Loi visant à interdire le port de la burqa, en public et peut-être même en privé.

A pleurer !

 

alan-stivell.jpgA pleurer car il est clair que le sujet vaut mieux que ces fadaises cent fois proférées et auxquelles plus grand monde ne croit vraiment.

A pleurer car l’identité nationale française n’a jamais réellement existé en dehors de quelques rares moments genre finale du mondial de foot ou mobilisation générale pour bouter les Prussiens hors de l’Alsace et de la Lorraine.

L’identité nationale française, « Restons Correct ! » a le regret de vous le révéler, n’est en fait qu’une construction politique sans doute initiée par les rois de France à partir de la fin du moyen-âge, déifiée par la Révolution, recyclée par De Gaulle.

Quand on y regarde de plus près on voit qu’elle est en train de se lézarder grave pour cause de multiples résurgences des pulsions identitaires dont la burqa n’est qu’un avatar parmi d’autres.

Quand Josette et Marcel affichent ostensiblement leur goût pour la (vraie) galette-saucisse à la mode de Saint Malo, Soizig et Erwan, leurs cousins bas-bretons, s’envoient en l’air tous les samedis soirs au son d’Alan Stivell :

 

Tri martolod yaouank... la la la...
Tri martolod yaouank i vonet da veajiñ (bis)
E vonet da veajiñ, gê!...

On dira ce qu’on voudra mais la harpe celtique ça incite quand même plus à la reproduction de l’espèce que Sambre et Meuse ou La Victoire en Chantant… C’est comme les polyphonies d’I Muvrini ou Hans der Schnokeloch en dialecte alsacien…

 

la marseillaise.jpgReste que sous ses airs « folkloriques » se cache en fait le constat que le projet qui consistait à fabriquer du vrai p’tit français avec tout ce qui passait à portée de la main de l’Etat national, est en train de se vautrer sévère. Et pas uniquement dans les « cités sensibles » et leurs abords immédiats, dans nos belles provinces aussi.

En fait c’est plutôt un bonne nouvelle car à l’heure de la mondialisation en général et de l’Europe en particulier on est en droit de se demander à quoi l’Etat national peut encore bien servir ou, au moins, ce qu’il est en mesure de faire pour les citoyens que les régions ne puissent faire à sa place.

A moins de considérer que faire apprendre par cœur la Marseillaise aux mômes soit l’alpha et l’oméga de l’éducation, la réponse est sans doute : pas grand-chose. Ou tout au moins beaucoup moins de choses que ce qu’il fait de plus en plus mal aujourd’hui pour un coût toujours plus exorbitant.

Comme disent les libéraux allemands qui vont sans doute réussir à faire substantiellement baisser les impôts nationaux Outre-Rhin : so viel Staat wie nötig, so wenig Staat wie möglich, c'est-à-dire autant d’Etat que nécessaire, aussi peu d’Etat que possible !

 

En voilà un beau sujet de débat

Commentaires

"Comme disent les libéraux allemands qui vont sans doute réussir à faire substantiellement baisser les impôts nationaux "
C'est toujours le vieux débat: baisser les impôts "nationaux" (c'est à dire de l'Etat) en se défaussant sur les collectivités locales. Résultat pour le contribuable moyen: "nothing"... (comme disent les libéraux allemands)

Écrit par : alix | 26/10/2009

Tout à fait d'accord !
Une identité ne peut pas être que nationale !
Perso, mon identité est bretonne et européenne bien avant d'être française.
Et je suis à fond pour la subsidiarité, pardon pour les gros mots, on gère tout mieux au plus près, rien de ce qui peut être assuré aussi bien par le privé n'a à être confisqué par le public. Tous les pouvoirs, y compris celui de lever les impôts, doivent être dévolus à la Région : seuls domaines régaliens, à laisser à l'Europe, et non à la France : la justice, la monnaie et la défense (et aussi tout le nucléaire par précaution). Même pas l'éducation, n'en déplaise à mon ami Bayrou. Je veux que les Bretons puissent apprendre l'Histoire de Bretagne.

Écrit par : ChristineB | 26/10/2009

C'est surement pas un type qui est passé du PS à la droite ultra qui va m'apprendre à être fier d'être français. Je serai lui, je la mettrais en veilleuse.
Depuis 2007 être français pour une partie des notres, c'est avoir honte d'avoir élu un type qui ne tient que les promesses destinées à certains.

Écrit par : Fran | 27/10/2009

A Alix

Quand les régions sont gérées par la gauche c'est sur : ça a du mal à le faire.

A Christine B

Nous sommes encore une fois d'accord, y compris sur "l'ami" Bayrou qui n'est jamais qu'un étatiste comme les autres, faux cul en plus

A Fran

Que Sarko ne soit pas idéal c'est certain mais la rombière du Poitou à l'Elysée ???

Après tout pourquoi pas ? au moins ça nous aurait fait rire un peu...

A tous les 3

Bonne fin de journée et merci pour votre assiduité commentatrice...

Écrit par : Restons Correct | 27/10/2009

Ah ben là non, on n'est pas d'accord ! Bayrou n'est pas faux cul ! Prudent tout au plus, et encore pas toujours suffisamment. Pour moi il serait plutôt trop franc, ex devant Cohn-Bendit, et justement, ça me plaît bien, ceux qui ne se contiennent pas quand ils sont scandalisés. Il en reste tellement peu...
Je ne partage pas son point de vue sur la nécessité de l'Education nationale, mais à part ça, il est quand même plus authentiquement libéral, dans le sens noble du terme, que le petit agité au rictus carnassier et au doigt menaçant qui prétend nous dicter jusqu'à notre façon de penser. Non ?

Écrit par : ChristineB | 27/10/2009

Ce n'est pas parce qu'on regrette l'élection de Sarko qu'on aurait souhaité celle de SR. Ca ne fonctionne pas ainsi.
On ne peut avancer sans cesse cet argument, Sarko doit dorénavant répondre de son action générale ( puisqu'il monopolise l'action interministérielle ) devant les français, pas seulement ceux acquis au vote UMP,si vous voyez ce que je veux dire...!

Écrit par : Fran | 28/10/2009

A Christine B

Purée, j'avais oublié, Christine c'est touche pas à François !

Je veux bien retirer "faux cul" pour te faire plaisir mais franchement son libéralisme...
Du reste il s'en défend et à juste titre : son truc à lui c'est l'obédience "chrétienne sociale", limite K TO de gauche.

C'est respectable mais pas libéral pour un sou

Bonne journée

A Fran

Je ne suis pas sur de bien "voir" ce que vous voulez dire mais je m'en souviens qu'au 2nd tour de la présidentielle de 2007 le choix était binaire.
Peso j'ai voté Sarko sans hésitation, sans états d'âmes ni illusions non plus...
Si c'était à refaire dans des conditions identiques, je récidiverais

Bonne journée

Écrit par : Restons Correct | 28/10/2009

C'est ça qui est grave pour la France : Voter par défaut. C'est pour ça qu'au moins une alternative à droite est indispensable. Et Sarko oeuvre pour que ça ne soit pas le cas.

Bonne journée également

Écrit par : Fran | 28/10/2009

A fran

Si alternative à droite il doit y avoir ce ne peut être qu'au premier tour à moins que la gauche ne soit même pas capable de se qualifier pour le 2nd ce qui n'est pas l'hypothèse la plus probable

Bonne journée

Écrit par : Restons Correct | 29/10/2009

Mais si le PS peut encore descendre plus bas. d'ailleurs on a déjà eu une alternative à la droite de la droite, souvenez-vous. Forcément ça n'a rien donné. Mais pourquoi pas à la gauche de la droite cette fois ? Au centre, quoi, autour des démocrates-sociaux ET DES LIBERAUX ?

Écrit par : ChristineB | 30/10/2009

A Christine :

Est-ce une allusion à l'Allance Centriste que monte Jean Arthuis avec les déçus du Modeme et les libéraux d'AL et du PLD ?

Écrit par : Restons Correct | 03/11/2009

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu