Avertir le modérateur

29/09/2009

Libérez le Mammouth !

mammouth.jpgLa libération du Mammouth progresse. C’est la bonne nouvelle de ce début de semaine. Désormais une municipalité ne pourra plus refuser systématiquement de contribuer au financement de la scolarité des mômes inscrits dans l’école privée d’une autre commune. Ce n’est pas encore le « chèque éducation » qui permettrait à chaque famille de choisir librement l’école de ses enfants mais c’est un progrès.

Curieusement, l’annonce de cette modification réglementaire n’a pas suscité une « mobilisation massive » des syndicats de l’enseignement public ni des derniers mammouthophiles compulsifs.

L’espèce serait-elle voie de disparition ? Si c’est le cas on attend avec impatience la réaction du « petit » Nicolas (Hulot pas « l’autre ») qui, en tant qu’ancien élève de Saint Jean de Passy, a probablement un avis sur la question ou au moins quelques belles images à nous montrer.

 

photo de classe.jpg« Restons Correct ! » est un pur produit de l’enseignement public laïc et obligatoire du temps, hélas révolu, où l’institution s’attachait à faire en sorte que, sauf cas pathologique avéré, tous ses élèves sachent lire, écrire et éventuellement compter à la sortie. On sait, hélas aussi, qu’en dépit de moyens budgétaires toujours croissants un tiers environ des gosses qui entrent aujourd’hui en sixième sont loin d’y parvenir, parfois même très loin.

S’il est normal que l’Etat consacre la majorité de ses moyens financiers à la formation des d’jeunes, il est anormal - pour ne pas écrire inacceptable - que les résultats soient globalement aussi médiocres, pour ne pas écrire calamiteux

 

logo_de_Monopole_public.jpgRassurez vous on ne va pas vous « refaire le match » entre partisans et adversaires de telle ou telle méthode d’apprentissage de la lecture ni vous la jouer « les profs sont tous des feignants et des incapables ». D’autres s’en chargent plus ou moins bien et le « problème » n’est sans doute pas là. La « racine du mal » se trouve selon nous dans le quasi monopole dont jouit l’Education Nationale. Y mettre fin en libérant le Mammouth serait sans nul doute un immense progrès, car de tous temps, dans tous les domaines et sous tous les cieux, les situations de monopole ont toujours engendré médiocrité et gaspillage, de talents comme de moyens.

Depuis l’ouverture du Mac Do de Pleurtuit Josette et Marcel ont désormais le choix entre big mac et (vraie) galette-saucisse. Faisons en sorte que pour la scolarité de leur progéniture ils puissent librement choisir entre le collège Salvador Allende et l’institution Notre Dame de l’Immaculée Contraception.

En clair : abolissons la « carte scolaire » et autorisons l’ouverture d’un nombre suffisant de nouveaux établissements d’enseignement privés « sous contrat » pour faire face à la demande toujours croissante des familles et pas uniquement de celles qui ne sèchent jamais la messe dominicale.

 

Libérer le Mammouth c’est permettre une concurrence libre et non faussée entre établissements d’enseignement au bénéfice de tous les élèves. C’est aussi ça le progrès…

Commentaires

Claude Guillemain a écrit des choses pas franchement politiquement correctes sur le sujet des écoles françaises à l'étranger.
Lire : http://francais-etranger.u-m-p.org/index.php?/archives/62-Situation-des-Ecoles-Francaises-a-lEtranger.html

Écrit par : Beren Telemnar | 29/09/2009

A beren telemnar

Merci pour ce lien vers cet article du (toujours) excellent Claude Guillemain
Bonne joiurnée

Écrit par : Restons Correct | 29/09/2009

J'adhère au front de libération du mammouth. On signe où ? Et est-ce que la (vraie) galette-saucisse est offerte ?
Moi aussi je m'attendais à des cris d'orfraies... Bizarre...
Trop occupés par l'aliénation de la Poste ou par la libération des artistes prisonniers de l'odieux égalitarisme de l'aveugle justice américaine...

Écrit par : Christine | 29/09/2009

On peut faire partie de la maison et ne pas conspuer l'école privée, avec l'idée que si l'école publique était plus attractive il n'y aurait pas d'hémorragie. La plupart des français ont l'étrange idée, comme les syndicats d'enseignants d'ailleurs, d'une unanimité de pensée dans l'Education Nationale. Désolé de vous décevoir, ce n'est pas le cas.

Maintenant, écrire qu' "avant" (c'était quand, ce "temps révolu"?) tous les élèves sortaient de l'école en sachant lire, écrire et compter est au mieux une illusion, au pire de la désinformation. Je fais mon métier de puis trente ans, et j'entends depuis mon enfance (père prof) cette litanie des temps révolus. Arrêtez! On ne va pas de l'avant en regardant derrière soi.

L'école publique doit s'adapter au siècle dont la première décennie se termine, et lâcher effectivement de vieux démons. Ce qui ne signifie pas que cela soit si simple, car enseigner n'est pas à la portée de n'importe qui, merci de bien vouloir croire un vieil instit'.

Écrit par : Pascal Oudot | 30/09/2009

A Christine

J'attends ta pétition pour la signer et pour t'offrir une tournée de (vraie) galette-saucisse

A Pascal Oudot

Merci pour cette réaction

Il ne s'agit évidemment pas de critiquer et encore moins de conspuer les "instits" d'hier et d'aujourd'hui qui, dans leur immense majorité et d'après mon expérience de parent d'élèves de l'école publique font ce qu'ils peuvent.

Reste que l'ancien élève de l'école publique et "communale" de la rue Erlanger à Paris dans le 7-5 que je suis peut témoigner que les instits sous la férule desquels j'ai appris à lire, à écrire et à compter, n'auraient jamais laissé passer en sixième un gamin insuffisamment préparé pour ce faire.

Ils portaient des blouses grises et avaient les mains crayeuses, ils étaient majoritairement syndiqués et électeurs de gauche mais étaient aussi de grands pros.

Qu'est ce qui à changer, où est le bug ?

C'est à vous de nous le dire si vous le savez.

Bonne journée

Écrit par : Restons Correct | 30/09/2009

"...de tous temps, dans tous les domaines et sous tous les cieux, les situations de monopole ont toujours engendré médiocrité et gaspillage, de talents comme de moyens".

Si certains ne sont pas convaincus par cette déclaration sans ambages, qu'ils pensent au temps qu'ils gaspillent avec leur ordinateur à faire fonctionner ce @*#!£ de système d'exploitation en situation de quasi monopole ...

Ca parle toujours plus qu'EDF ou La Poste comme exemple.

Écrit par : Tioman | 02/10/2009

A Tioman

Exact Eric...

T'as pas cass" ton "dinateur" au moinsse ?

Écrit par : Restons Correct | 02/10/2009

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu