Avertir le modérateur

31/07/2009

Solitaire du Figaro et compagnie

golf_de_gascogne_mini.jpgC’est parti pour la quarantième, la quarantième édition de la Solitaire du Figaro. Cinquante deux skippers vont s’y mesurer sur des bateaux identiques au cours de ce qui est probablement la plus ancienne et la plus belle, si ce n’est la seule, des courses en solitaire et par étape. C’est parti hier de Lorient, à destination de La Corogne en Galice, et non de Messine car pêche au hareng et à la sardine ne sont pas au programme de cette première régate. Au menu par contre le toujours redoutable golfe de Gascogne avec cette longue houle d’ouest qui vient déferler de l’autre bout de l’Atlantique dans cette anfractuosité de la côte européenne. Avec aussi ses « grains » : ces coups de vents soudains qui ont vite fait de vous abattre un mât mal haubané, de vous faire dangereusement « partir au lof » le bateau qui n’aura pas affaler son spi assez vite.

 

entrainement.jpgO combien de marins, combien de capitaines qui sont partis joyeux pour des courses lointaines se sont fait peur dans ces eaux qui, pour être presque littorales, n’en sont pas moins particulièrement dures quand la météo fait des siennes ? Pour paraphraser l’André Maurois des Silences du Colonel Bramble : « la vie du concurrent de la Figaro est une vie rude et non exempte de réels dangers ». Ils le savent bien ces cinquante deux marins dont une femme, trop nombreux pour être cités, qui, pour parodier José Maria de Heredia, viennent de s’élancer comme un vol de gerfauts hors d’un chantier naval à la conquête de la gloire. « Restons Correct ! » leur souhaite bon vent à tous : que Neptune leur soit clément qu’Eole la leur joue plus Zéphyr qu’Aquilon, que la Providence des voileux les tienne éloignés des Charybde et Scylla atlantiques.

 

americas_468x312.jpgCar la voile, il faut le savoir, c’est un superbe et véritable sport. Un de ceux qui vous forge une personnalité, qui vous révèle un caractère, qui vous procure des émotions que ne connaîtront jamais ces pauvres joueurs de foot ou ces infortunés pédaleurs cyclistes. C’est technique, c’est dur, c’est surtout très beau. Tous ceux qui ont déjà été tirés de leur couchette à trois plombes du mat (GMT) pour prendre en catastrophe un ris sous le vent des Minquiers ou qui ont joué les acrobates sur le balcon avant d’un vieux « couloir lesté » en bois pour envoyer le spi de brise au commandement d’un skipper un peu coriace le savent : on ne sort jamais complètement intact de l’aventure mais toujours plus riche d’images et de souvenir, sensationnels au sens premier du terme.

Du reste, il est important de rappeler que c’est aussi le plus anciens des sports de l’ère « moderne », puisque son graal, la Coupe de l’America, fut disputée pour la première fois en 1851, soit bien avant qu’un certain Coubertin ne ressuscite les Jeux Olympiques en vue de permette à Hitler, Brejnev et Hu Jintao de faire oublier par les gogos leur conception personnelle de la démocratie libérale…

 

henaff.jpgQuestion dopage enfin, pour autant que nous le sachions, c’est clean de chez nickel : pas d’EPO de la énième génération à bord et en plus, quand on pisse, ce n’est pas dans un bocal c’est sous le vent d’un geenaker bien étarqué, une main pour se cramponner au bas-hauban le plus proche, l’autre pour se secouer la zigounette dans l’écume de l’étrave. Si vous ne l’avez jamais expérimenté vous pouvez nous croire sur parole : le pipi hauturier, ce n’est pas du pipi de gonzesse mauviette !

Evidemment tout ça peut être remis en cause du jour au lendemain par une de ces grandes lois hygiénistes dont nos parlementaires ont le secret, prohibant la prise de (vraie) galette-saucisse par les marins malouins, de pâté Hénaff par les autres.

 

Pour terminer ce billet tous en chœur sur un air de Renaud : c’est pas l’homme qui prend la mer, c’est la mer qui prend l’homme

29/07/2009

Copinages...

Pour paraphraser le bon roi Henri, à moins qu’il ne s’agisse du non moins bon Sully son historique chouchou : « labourage et copinage sont les deux mamelles de la blogosphère ». Pour ce qui est du labourage y’a Facebook et la rubrique dédiée du site d’Alternative-Libérale. Pour ce qui est du copinage c’est ici et maintenant :

En tête de liste et à la demande expresse d’Aurélien B., un jeune et bouillonnant militant libéral qui s’active contre Hadopi avec ses potes de l’armée numérique, il y a odebi.org, un site de d’jeunes qui ont parfois tendance à oublier que la propriété privée, y compris artistique, est un pilier fondateur du libéralisme. Pas grave : ils sont d’jeunes, ils apprendront…

Pour ceux qui ne le connaissent pas encore il y a expressionlibre.net l’excellent site de l’incontournable Lomig qui, sous couvert d’échange d’idées, anime par des billets très bien tournés (tendance libérale de droite) et avec le talent qu’on lui connaît des débats d’un excellent niveau sur des thèmes éternels comme : peut-on être à la fois libéral et encarté à l’UMP ? Moi j’ai la réponse, vous c’est comme vous le sentez…

Celles et ceux qui ont l’esprit large comme un déficit public découvriront avec bonheur le blog de Christelle G. chez 20 minutes : oreadecentriste.20minutes-blogs.fr C’est du bayrouisme militant de chez Bayrou mais avec une écriture fluide et agréable qui tranche fort agréablement avec les lourdeurs scripturales et stylistiques généralement de mise sur les autres blogs de la Modemsphère. En plus, last but not least, Christelle a le sens de l’humour : n’hésitez donc pas à lui rendre visite !

Dans la rubrique groupies d’oncle François il y a aussi le blog de Christine Bellego : christinebellego.blogspot.com une pétulante bretonnante de la région d’Auray qui soutient Alternative-Libérale à l’occasion mais est bien décidé quand même à voter pour le beau François à la première occase. Ceci dit son blog est loin d’être top : beaucoup de reprise de communiqués et peu de contributions personnelles. Il faut donc l’encourager, on compte sur vous !

Questions bouquins pas de livres de recettes de (vraie) galette-saucisse mais deux incontournables et une coquinerie.

le bouffon du roi.jpgLe Bouffon du Roi d’abord aux éditions Michalon par Sabine Herold elle-même pour tout savoir sur les amitiés particulières entre Sarko et le facteur de Neuilly. C’est nickel comme d’hab’ : du grand Sabine, bientôt un classique.

ogm moi non plus.jpgA lire absolument aussi : OGM moi non plus, par l’excellent Jean-Paul Oury chez livrebusiness.com, un essai jubilatoire pour tordre une bonne fois le cou aux obscurantistes de toutes obédiences. Bravo Jean-Paul, pour un essai ça a des relents de coup de maître !

comment draguer la catholique.jpgA ceux enfin qui souffrent de poussées hormonales estivales on ne peut que recommander un petit livre à ne surtout pas mettre entre toutes les mains : Comment draguer la catholique sur les chemins de Compostelle par Etienne Liebig chez La Musardine. Soyons clair c’est un livre de Q mais jubilatoire et bien écrit même si les considérations clairement anticléricales de l’auteur alourdissent parfois le propos principalement libertin.

Message personnel à propos de ce dernier livre à Sabine H. et Douce de F. : vous pouvez vous abstenir, ça m’étonnerait que vous aimiez

PS : désolé de n’avoir pas mis de « liens » actif vers les sites cités, c’était ça où courir le risque que ce billet soit illisible par tous ceux qui n’ont pas Firefox comme navigateur.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu