Avertir le modérateur

28/07/2009

Travail le dimanche : quand Bayrou s'époumone

larcher.jpgCe n’est pas le moindre des French paradox : il aura fallu attendre les « grandes » vacances et l’arrivée du Tour de France pour que la polémique sur le travail dominical reprenne comme un feu de forêt mal éteint. Pour une fois ce n’est pas un berger corse aviné ou un sous-off rengagé dans la Légion qui a frotté l’allumette fatale : c’est le Sénat, la Chambre Haute de la République, la docte assemblée des sages du palais du Luxembourg qui ont voté sans l’amender la proposition de loi gouvernementale visant à étendre les autorisations en la matière. C’était hélas prévisible : en choisissant comme président Gérard Larcher et sa tronche de boute-en-train pour noces et banquets de province, les sénateurs ne pouvaient que se muer plus ou moins rapidement en boutefeux sociaux…

 

code du travail.jpgEn tous cas, les choses sont désormais claires. D’un côté les méchants : les sénateur UMP et les cryptos-libéraux qui, à l’instar de « Restons Correct ! », ne perdent jamais une occasion de porter un mauvais coup à ce modèle social que la planète nous envie, sous le fallacieux prétexte en l’occurrence que la Liberté contractuelle, celle du travail et celle du commerce de la (vraie) galette-saucisse doivent primer sur les fantasmes sociétaux d’un quarteron de passéistes indécrottables. De l’autre les bons : les conservateurs de toutes obédiences, cramponnés au Code du Travail comme un imam intégriste à son Coran, qui agitent urbi et orbi leurs « valeurs » comme un torero hystérique agite sa muleta sous les naseaux essoufflés d’un taureau asthénique… Olé !

 

roland a ronceveaux.jpgEn première ligne de l’arrière-garde conservatrice : François Bayrou, l’homme de lettres bien connu, accessoirement lider maximo de ce qu’il reste du Modem. Ce n’est pas une surprise : en déroute dans les sondages (évidemment manipulés…), incapable de fédérer les derniers sarkophobes recensés, dissuadé par de récents résultats électoraux d’aller chercher des poux dans la braguette de Cohn-Bendit, il ne lui reste guère, pour retenir l’attention des médias, qu’à nous la jouer Roland à Roncevaux façon héros lâchement trahi qui s’époumone dans son cor pour appeler des secours qui arriveront trop tard. En plus c’est tout bénef vu que Roncevaux c’est la porte à côté de ses terres béarnaises. Ceci dit il faut le reconnaître : le personnage du preux chevalier victime d’une ignoble félonie ne manque pas de panache. C’est important, surtout pour l’immortel biographe d’Henri IV, autre grande figure de l’iconographie locale et inventeur historique du fameux concept politique du ralliement à un panache blanc…

 

Bidochon02.jpgReste que sur le fond, le débat entre partisans et adversaires du travail dominical est loin d’être clos et que nous serions impardonnables de clore ce billet sans y apporter notre modeste contribution. Reconnaissons le : les adversaires du dimanche ouvré n’ont pas forcément tort quand ils soulignent que, obligé de se lever tôt pour tafer le lendemain, Marcel risque d’en oublier le devoir conjugal du samedi soir, de négliger Josette ce qui ne peut qu’avoir un effet pernicieux sur la natalité d’une part, l’équilibre de la famille d’autre part…

 

éthique protestante.jpgPour le reste on peut également affirmer avec les cancres que le travail est une maladie puisqu’il existe une médecine du travail ou profiter des vacances pour lire ou relire, avec profit et à ce sujet, le célèbre essai de Max Weber sur l’éthique protestante et l’esprit du capitalisme. En fait, c’est vous qui voyez.

Commentaires

j'adore max weber, un grand penseur encore d'actualité

Écrit par : tedyxxx | 28/07/2009

Puisque vous aimez Max Weber, vous savez effectivement que ce grand sociologue était de confession protestante. Egalement, vous semblez aimer l'Histoire; les questions d'éthique ne vous paraissent pas non plus tout à fait étrangères; vous ne semblez pas non plus beaucoup aimer Bayrou (personnellement, je l'apprécie beaucoup, sauf sa plume !); ainsi, pour approfondir votre réflexion historique, je vous propose de vous renvoyer à l'universitaire moderniste feu Roland Mousnier, qui a écrit un ouvrage remarquable sur l'assassinat d'Henri IV (en poche folio histoire). Henri IV était aussi au départ de confession protestante,

Cordialement,

Écrit par : orange | 28/07/2009

@ tedyxxx

Merci pour cette réaction

J'espère que vous adorez aussi Tocqueville, Michel Audiard et la (vraie) galette-saucisse.

Bien à vous

Écrit par : restons correct | 29/07/2009

@ Orange

Merci pour l’intérêt que vous portez à « Restons Correct ! », merci aussi pour vos conseils de lecture, je vais de ce pas essayer de voler le bouquin de Roland Mousnier à la Fnac

Merci aussi de rappeler aux lecteurs de ce blog les origines religieuses de Weber qui, comme vous le suggérez fort justement, n’ont pu qu’influencer la rédaction de son ouvrage phare.

S’agissant du goût pour l’Histoire et les questions éthiques que vous avez l’amabilité de me prêter, j’ai le regret de vous informer qu’il est sans doute très relatif. Ayant du quitter l’école tôt pour gagner ma vie dans, comble de l’ignominie, le secteur privé et marchand, j’ai peur que ma culture générale doive plus à Tintin et Milou qu’aux grands auteurs fondateurs de la sociologie moderne, de m’être plus nourri de (vraie) galette-saucisse que de lectures érudites…

Pour finir sur Bayrou, si je n’ai rien contre l’homme que je ne connais du reste pas personnellement, je suis par contre consterné par la vacuité de ce qui paraît lui servir de corpus idéologique et trouve pathétique la vaine agitation politicienne qu’il a manifesté ces derniers mois.

Maintenant, en libéral assumé que je suis, je conçois que vous puissiez être d’un avis différent.

Bien à vous.

Écrit par : restons correct | 29/07/2009

@ restons corrects

Je vous remercie pour votre grande sincérité et pour votre dernière intervention sans aucune animosité sur le blog de Christelle Carcone. J'apprécie ainsi beaucoup votre franchise par rapport à vos obligations professionnelles et à ses contraintes en terme de temps consacré aux lectures de fond.
Pour ma part, ma situation professionnelle un peu atypique a fait que j'ai pu lire énormément à domicile dans ma vie (principalement des ouvrages d'histoire, mais aussi de philosophie générale).

Ce que vous dites enfin par rapport à François Bayrou m'interpelle beaucoup : je ne suis pour l'instant qu'un militant modémiste très engagé politiquement, mais guère plus. Je n'ai par exemple pas de mandat de conseiller municipal modem dans ma commune de Saint-Mandé (fief à très large majorité UMP, la commune n'a d'ailleurs pour l'instant aucun conseiller municipal modem).

En effet, je ne suis pas loin de faire les mêmes remarques que vous concernant les positions de Bayrou par rapport au libéralisme. La sociale démocratie qu'il prône avec tant de vigueur ? Mais c'est pour l'instant une belle Arlésienne ! on en parle toujours et on ne la voit jamais venir ...

Comment prôner une économie de régulation contemporaine lorsque les caisses de l'Etat sont actuellement vides ? Je vous avoue que je recherche en ce moment des réponses dans Smith et Marx. Les vertus d'une économie mixte me laissent perplexe; on assisterait plutôt en ce moment à la montée en puissance de deux sphères économiques, "une double économie", avec d'un côté les riches et de l'autre les pauvres. Le rapport des occidentaux par rapport à l'argent a considérablement évolué depuis une vingtaine d'années et peut être que la loi française devrait enfin en tenir compte sans tomber dans un ultra libéralisme à tout crin (la loi, reflet de la sociologie, avais-je appris sur les bancs de l'université ...).

Vous comprendrez donc que je n'ai absolument aucun problème à discuter aimablement avec un libéral comme vous. Pour en finir avec Bayrou, les alliances avec les forces de gauche me laissent également perplexes. Entre l'enclume de la droite bien solide et le marteau des forces de gauche beaucoup plus fragile, il ne faudrait pas que le modem fasse les frais d'alliances électorales contre-nature.

Continuez donc à écrire : j'ai lu votre dernier billet; il est très bien écrit; il vous manque peut être encore un peu de fond, mais je suis sûr que ce fond viendra avec votre expérience de la vie publique.

Très cordialement,

Écrit par : orange | 29/07/2009

@ orange

Merci pour ce flot de compliments qui me ferait rougir d'aise si je n'étais pas quelque peu allergique à la couleur, politiquement parlant s'entend...

Quelques précisons aussi pour satisfaire votre curiosité légitime.

Sur ma modeste personne d'abord : si je n'ai pas fait de longues études universitaires j'ai néanmoins pu, grâce à des parents qui n'ont pas hésité à se saigner aux 4 veines, "faire" une école de commerce ce qui m'a notamment donné un petit vernis théorique en micro-économie.

Sur ce blog ensuite : sa fonction n'est pas de disserter sur le fond. La blogosphère libérale compte assez de "titres" dédiés à l'exégèse d'Hayek (l'économiste pas l'horloger) ou à l'hagiographie de Frédéric Bastiat pour qu'il ne soit pas nécessaire d'en rajouter.
Sa fonction est juste de faire sourire le "libéral de base" et les autres par des propos parfois vifs, des analogies si possible troublantes et une écriture pas trop nulle, ce dernier point par simple respect des lecteurs qui ont l'heur de me lire.
En fait, ça marche plutôt bien si j'en crois les statistiques de fréquentation que me communique monsieur 20 Minutes, son indulgent hébergeur...

S'agissant du libéralisme, je suis évidemment incapable de vous improviser un cours magistral mais, puisque vous vous intéressez au sujet, il est sans doute utile que vous sachiez que la "famille de pensée" est très vaste d'une part, que ce qui différencie le libéralisme du cholestérol d'autre part c'est qu'il n'y a pas, selon moi en tous cas, un "bon" et un "mauvais" libéralisme". Il y a une idéologie "globale" qui concerne aussi bien des sujets philosophiques qu'économiques ou sociétaux. Un peu à la manière des libéraux allemands du FDP si vous connaissez.

Sachez enfin que si vous souhaitez approfondir le débat avec moi j'y suis tout disposé. Le mieux serait sans doute alors que vous me contactiez directement via l'adresse e-mail qui figure en tête de ce blog : ydelebecque@tilter.fr

A bientôt peut-être, si c'est le cas ce sera pour moi avec plaisir.

Bien cordialement vôtre

Écrit par : restons correct | 29/07/2009

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu