Avertir le modérateur

26/07/2009

Un rêve américain

obama.jpgPendant que Barack Obama est obligé de jouer les médiateurs entre la police de proximité du Massachusetts et les minorités universitaires et visibles du coin, pendant qu’il se prend les pieds dans le tapis à 1 000 milliards de dollars (quand même !...) de la réforme promise du système de santé américain, Arnold Schwarzenegger est sur le point de sauver l’Etat de Californie de la faillite, à défaut de sauver la planète d’une invasion de mutants sanguinaires… Ce n’est pas une surprise pour les lecteurs de « Restons Correct ! » : nous le leur annoncions le 2 juillet dernier dans un billet prémonitoire intitulé l’urgence fiscale est décrétée

 

arnold-schwarzenegger.jpgRappelons brièvement les données du problème : première économie de l’Union, l’état de Californie affiche une dette publique de 67 milliards de dollars est un déficit budgétaire annuel prévisionnel proche de 25 milliards. Selon les normes françaises ce serait une broutille ; selon les normes US c’est une faillite. Question de point de vue. En France quand on est dans ce type de situation on demande à Michel Rocard de préparer une taxe carbone, on lance un « grand emprunt national » ; en Californie on s’attaque aux dépenses de l’Etat. C’est ce qu’a fait le républicain Schwarzy en faisant voter par la majorité parlementaire démocrate du cru un plan d’économies annuelles chiffré à 15 milliards. Mais ce n’est pas tout, tenez vous bien : ces économies vont être réalisées sur le « train de vie » des services public de l’état en général, les salaires des fonctionnaires en particulier qui vont être réduits de 15 %. Cerise sur le gâteau ou ultime provocation : ce plan devrait permettre à terme de baisser les impôts locaux de plusieurs centaines de millions…

 

calpers.jpgQue les choses soient claires : ce n’est pas parce qu’ils ne savent même pas ce qu’est une (vraie) galette-saucisse que nous voulons du mal aux zélés agents de l’état de Californie. Ceci dit, nous ne sommes pas trop inquiets pour leur sort : grâce à CalPERS, premier fond de pension du monde qui gère leur système de retraite, leurs vieux jours ne sont pas menacés. Ce n’est évidemment pas le cas des fonctionnaires français, assujettis qu’ils sont comme l’ensemble de nos concitoyens à notre désastreux système de retraite par répartition.

 

carter.jpgReste qu’on croit rêver en apprenant qu’un Etat, en période de cohabitation politique qui plus est, puisse prendre de telles mesures sans déclencher une guerre civile. Le rêve américain est décidément polymorphe : un afro-américain est élu président, un immigrant autrichien de la première génération impose à ses concitoyens des mesures, certes douloureuses mais sans doute indispensables pour préserver l’avenir de leurs mômes. Il est évidemment trop tôt pour pronostiquer quoi que ce soit sur les prochaines élections US, mais d’ici à ce que Obama soit renvoyé à ses chères études comme le fut en son temps Jimmy Carter, un autre démocrate « prometteur », y’a peut être pas loin. En tous cas une chose est d’ores et déjà certaine : ce ne sera pas par Schwarzy : faute d’être né américain il est inéligible à la Maison Blanche.

 

Comme quoi il n’y a pas qu’à l’entrée des discothèques de campagne que ça discrimine grave les étrangers…

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu